6 remèdes utilisés pour calmer les coliques chez le bébé

Dernière mise à jour: 19.10.20

 

Bien que les coliques, qui apparaissent le plus souvent chez les nouveau-nés, demeurent tout à fait bénignes, en tant que parent ou tout nouveau parent, on ne peut que s’inquiéter lorsque bébé se tord de malaise et qu’il hurle sans s’arrêter. Cette situation vous parle ? Voici les meilleures astuces qui vous permettront d’aider votre tout-petit à être de bonne humeur.

 

Les bons gestes à adopter

Face à un nouveau-né qui se tord constamment et qui est inconsolable, on se sent souvent démuni, à tel point que l’on ne sait plus reellement comment faire pour soulager son enfant. Néanmoins, sachez qu’il existe certaines positions qui mettront  votre bout de chou beaucoup  plus à l’aise et qui l’aideront à mieux digérer.

 

Le massage du ventre

Masser le ventre de son enfant en cas de colique est l’astuce la plus facile à réaliser parmi tant d’autres et cela a d’autant plus le mérite de fonctionner. Ainsi, une fois que vous reconnaissez les symptômes des coliques, vous pouvez directement appliquer cette méthode. Il s’agira de masser le ventre de votre bébé, en vous servant de 2 de vos doigts.

Pour ce faire, il est important que vous fassiez chauffer un peu de liniment, de l’huile d’amande douce ou de l’huile de coco sur votre main, puis de suivre le sens des aiguilles d’une montre, tout en répétant des mouvements circulaires tout autour du nombril. Cela permettra alors à votre enfant d’évacuer les gaz, mais aussi d’avoir un transit facilité. De plus, le contact et la chaleur permettront à votre bébé d’être rassuré.

Rappelons également que les coliques sont souvent dues à l’immaturité du système digestif du bébé, et qu’au fil du temps, cela disparaîtra tout seul. En ce sens, le massage englobe des actions mécaniques qui auront l’avantage d’apaiser votre tout petit.

La position sur l’avant-bras

Vous avez beaucoup de mal à calmer votre enfant et à l’apaiser alors même que vous veniez de lui faire profiter d’une bonne séance de massage ? Pourquoi ne pas poursuivre par une position relaxante et apaisante ? Pour ce faire, vous aurez à mettre votre enfant à plat ventre et à l’installer par la suite sur votre avant-bras.

Pour vous assurer que la position est adéquate, pensez à vérifier que sa tête est bien adossée sur la paume de votre main et que ses jambes, ainsi que ses bras, sont bel et bien pendants. Une fois votre enfant bien installé, pour mieux le calmer, nous vous recommandons également de faire le tour d’une pièce tout en le berçant subrepticement. Cette position permettra alors de réduire les tensions du corps.

 

Calmer son enfant en le laissant téter

Lorsqu’un enfant souffre de colique, au moment de ses crises vous remarquerez très certainement qu’il cherchera à téter. Si dans certains cas, cela peut fonctionner, dans d’autres situations il arrive également que l’enfant cherche à le faire, mais qu’il rejette par la suite le biberon, la tétine ou le sein, une fois ce dernier en bouche. Néanmoins, cela ne vous coûtera rien d’essayer, car lorsque bébé tète, il évacue plus efficacement les gaz et il s’apaise en essayant de trouver sommeil.

Aussi, au moment de nourrir votre enfant, pensez à maintenir son ventre bien au chaud en y posant une bouillotte ou un linge, cela aura le mérite de mieux calmer les spasmes. Et s’il est nourri au biberon, nous vous conseillons d’opter pour les biberons anti-coliques qui limiteront l’absorption d’air. À ce sujet, nous avons cherché pour vous les meilleures offres.

 

Évacuer les gaz

Cela n’est plus une découverte, les ballonnements accompagnent souvent les coliques, d’où l’importance d’évacuer au maximum l’air qui a pu trouver refuge au sein du ventre de votre bout de chou. Pour l’aider, vous pourrez, par exemple, prendre ses jambes et faire en sorte de les plier jusqu’à atteindre son ventre. Par la suite, effectuez des mouvements circulaires.

Emmailloter son enfant

Vous avez peut-être déjà entendu parler de l’”emmaillotage” ? C’est une méthode qui a traversé les siècles et qui a pour but d’apaiser et d’instaurer un environnement rassurant pour le bébé qui a longtemps eu l’habitude d’être contenu dans le ventre de sa mère. Ici encore, vous pourrez tout à fait utiliser cette méthode pour calmer votre enfant, à condition qu’il n’ait pas plus de 3 mois.

Néanmoins pour vous assurer que vous faites les choses comme il le faut et que vous respectez la bonne position, nous vous rappelons comment le faire. Ainsi, votre enfant doit avoir les paumes posées sur l’avant de ses cuisses ou sur sa poitrine et non le long du corps. Une fois que vous aurez fini d’étaler le tissu sur le lit, placez l’enfant juste au milieu, de manière à ce que ses épaules soient orientées vers le bord supérieur. Le bord gauche doit ensuite être reconduit vers le côté opposé et être placé par la suite sous l’enfant. Répétez la même tambouille pour le côté droit et finissez en ramenant le bas du tissu vers le haut.

 

Potion anti-colique

Mises à part les petites astuces que nous avons partagées avec vous, sachez qu’il existe également quelques remèdes de grands-mères que vous pourrez concocter pour votre enfant. La bonne nouvelle, c’est que nous avons choisi de vous en présenter une à base d’argile verte. Et si vous craignez que cette potion « home-made » ait des effets secondaires sur votre enfant, sachez que plusieurs pédiatres se sont penchés sur la question et qu’il est tout à fait possible de s’en remettre à l’argile verte pour espérer apaiser son bébé en cas de colique.

Ainsi, vous aurez besoin d’une cuillère à soupe bien bombée d’argile verte que vous viendrez mélanger dans un verre d’eau. Recouvrez ensuite la solution et laissez-la comme tel pendant près de 12 heures. Une fois le délai passé, faites en sorte de ne pas remuer le tout et récupérez un peu d’eau. Vous pourrez alors offrir quelques gorgées d’eau d’argile à votre enfant avant de le nourrir.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
DMCA.com Protection Status