Comment passer du sein au biberon ?

Dernière mise à jour: 21.10.20

Pédiatres, corps médical et spécialistes de la petite enfance recommandent l’allaitement exclusif jusqu’au sixième mois du bébé, et le plus longtemps possible par la suite. Malheureusement, les contraintes de la vie, personnelles ou professionnelles, empêchent souvent d’accomplir cette mission. Voici quelques recommandations pour la transition du téton à la tétine.

 

La bonne procédure de sevrage

Dans la généralité des cas, la nourriture exclusive du bébé au sein n’est totalement respectée que durant les trois premiers mois, et encore, pour les plus assidues. La principale raison s’explique par la reprise de la vie active, que la mère travaille à son compte ou pour une entreprise. Afin de renouer avec le rythme professionnel habituel, changer le rituel d’alimentation du bébé s’impose. Si vous avez la possibilité de continuer à allaiter, le problème ne se pose pas forcément, notamment si vous exercez un télétravail ou si vous pouvez respecter les horaires de tétées habituelles. Dans le cas contraire, vous pouvez opter pour de nombreuses solutions alternatives, parmi lesquelles figure l’adoption du biberon.

Toutefois, le passage du sein naturel à la tétine ne se fait pas naturellement du jour au lendemain, il nécessite une préparation physique et morale autant pour la mère que pour le bébé. En effet, pour la première, les sollicitations naturelles auront habitué les seins à produire du lait à des heures plus ou moins précises, ce qui pourrait constituer une gêne si cette production n’aboutit pas chez le petit. De son côté, ce dernier ressentira naturellement cette production, même si la mère est absente, et cette situation risque de provoquer un certain stress. Bien que le biberon lui soit proposé, il prendra du temps pour s’adapter à cette solution de remplacement.

Si vous décidez d’opter pour ce système, vous devez prendre le temps de suivre ce système de nourriture progressivement. L’imposer risque en effet de perturber totalement le bébé, pour qui l’allaitement au sein représente non seulement l’alimentation, mais aussi l’assurance et la protection maternelle. Il le ressent par votre odeur et votre chaleur, que le biberon ne pourra reproduire en aucun cas. Le principe consiste alors à introduire progressivement l’usage du biberon parmi les moments de tétées.

Par exemple, vous pouvez commencer par lui en donner pour le goûter de l’après-midi, puis celui de la matinée après une semaine, et ainsi de suite. La transition s’effectuera ainsi de manière plus douce, et le bébé comprendra qu’un changement est en train de s’opérer. Il lui sera alors plus facile de l’accepter psychologiquement.

Quoi qu’il en soit, cette opération n’est pas toujours évidente, en fonction de la personnalité de votre enfant, et surtout de son habitude alimentaire. Il est évident que la transition sera plus difficile pour un bébé nourri exclusivement au sein depuis sa naissance, que pour celui qui a été habitué à un régime mixte, et encore moins pour celui qui n’a connu que la tétine depuis son arrivée au monde. Dans tous les cas, l’essentiel est de vous en tenir à une progression naturelle, sans imposer ni forcer le changement.

Laissez à votre enfant le temps de s’adapter à son rythme, pour qu’il puisse se sentir prêt à cette nouvelle étape de sa vie. Si nécessaire, ce sera à vous de trouver une solution pour bien l’accompagner dans cette voie. Il faut comprendre qu’il peut perdre ses repères, prendre peur et stresser, en perdant le contact maternel auquel il a été habitué, et cette situation risque de se répercuter sur sa santé en général.

 

Considération des aspects techniques

Malgré toutes les difficultés, l’adoption du biberon reste une étape inévitable. Afin de limiter les complications, il est possible d’assurer certains points essentiels, en prenant en compte quelques côtés techniques qui peuvent limiter l’effet de changement, et faciliter la transition. Cet aspect technique concerne surtout les caractéristiques du biberon à adopter, notamment la tétine. Celle-ci, en effet, deviendra le point de contact avec la bouche du bébé. Elle représentera notamment le facteur de réussite ou d’échec de ce passage au biberon. Afin de vous donner la meilleure chance de succès, tenez compte des conditions suivantes.

Pour commencer, choisissez une tétine qui imite au plus près possible la morphologie de votre sein. Les modèles diffèrent en effet selon les marques de fabrication et la matière utilisée. Vous devez alors en choisir une qui soit de la bonne longueur. Lorsque le bébé tète, il doit avoir la bouche bien pleine afin que ses mouvements de langue puissent s’effectuer de manière optimale. Il doit pouvoir reproduire ce même mouvement afin de rester dans son confort. L’alimentation pourra ainsi, au moins, s’effectuer assez normalement.

Ensuite, adoptez une tétine qui puisse fournir la même consistance, et surtout le même débit que votre mamelon. Normalement, elles sont proposées par tranche d’âge et ont déjà fait l’objet d’études en ce sens. N’hésitez donc pas à adopter une tétine recommandée pour l’âge de votre enfant. Avec trop de débit, le petit risque d’étouffer rapidement, et dans le cas contraire, il risque de se fatiguer, à force de produire beaucoup de succions pour un résultat insuffisant.

Les conditions de nourriture au biberon

Au-delà des aspects techniques, des conditions pratiques deviennent également obligatoires pour optimiser la nourriture de votre bébé au biberon. En effet, cette méthode d’alimentation reste la plus propice aux entrées d’air, qui peuvent provoquer des coliques. Pour éliminer ce risque, vous devez simplement adopter une bonne position d’allaitement.

En ce qui concerne le bébé, l’idéal consiste à le mettre dans une position presque assise, de manière à lui éviter d’avaler de travers au fil des succions. Vous devez de ce fait lui maintenir le dos et la tête avec la main, et non plus au creux des bras, comme pour un allaitement au sein. Pour la partie biberon, maintenez-le autant que possible à l’horizontale. De cette façon, la présence d’air dans la tétine sera limitée au maximum. Par ailleurs, le débit ne sera pas forcé sous l’effet de la gravité, il restera fonction de la force de succion effectuée par le bébé. 

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
DMCA.com Protection Status