Les signes qui indiquent que bébé a des coliques

Dernière mise à jour: 22.10.20

 

Un bébé qui hurle, se tord dans tous les sens avec des jambes qui se plient et qui se déplient frénétiquement… Voilà une situation très anxiogène pour des parents, les poussant à se poser mille et une questions. Il n’y a rien d’étonnant à ce que vous ayez parfois le sentiment de perdre le nord devant les 85 décibels dans vos oreilles et votre poupon qui vous semble inconsolable. S’agit-il réellement de coliques et à quel moment peut-on lever cette hypothèse ?

 

Les coliques en question…

Au cours de ses premiers mois de vie, il arrive que le bébé pleure intensément et très longtemps. Ceci est un phénomène tout à fait normal ! Il n’y a pas de raison de paniquer à chaque fois que bébé vous fait une scène de cris. Pour tout vous dire, c’est son unique moyen de communiquer. Toutefois, étant donné que c’est le seul langage qui est en sa portée, pour quelconque sensation de mal-être, et qu’il peut également vouloir tout simplement s’exprimer, la situation n’est pas toujours évidente.

Autrement dit, il pleure pour un tout ou pour un rien : quand il a faim, quand il est fatigué, quand il a besoin de roter ou d’être changé, quand il a besoin d’affection ou d’attention, et même quand il a mal. Il n’y a qu’en passant du temps avec lui que vous allez vous familiariser et reconnaître la signification de ses différents pleurs.

Pendant les premières semaines de vie, les coliques du nourrisson sont monnaie courante des parents ; et tendent à s’estomper de manière progressive vers leur 3-4ème mois. Jusqu’a 20 % des bébés sont concernés et ils se manifestent principalement par des pleurs intenses, soutenus et répétitifs. Et parfois par des réactions encore plus impressionnantes qui vous alertent que le bébé à mal. Elles surviennent en règle générale aux mêmes moments de la journée, plus fréquemment en fin d’après-midi ou en soirée. Ces situations mettent souvent les parents dans un état d’impuissance et de frustration devant leur « incapacité » à soulager bébé malgré tous leurs efforts. Toutefois, « les cris du nourrisson ne sont pas toujours synonymes de coliques » selon les propos de Catherine S., pédiatre.

Bref, les coliques de bébé ne sont pas une maladie, au contraire, ils sont tout à fait bénins et sans conséquences. C’est plutôt la manifestation d’un inconfort digestif, lié à une « immaturité du système digestif » selon les hypothèses des chercheurs du domaine. En aucun cas, ils ne sont indicateurs de mauvaise santé.

Les manifestations des coliques du bébé

Bébé pleure longuement voire même plus de 3 heures au cours d’une journée et semble être inconsolable. Au moment de sa crise, son visage devient rouge comme une tomate, il a les poings fermés, les cuisses repliées sur son ventre tendu tel un arc, il émet des gaz tout en criant et en avalant de l’air. On a l’impression qu’il fait un trop-plein d’air rien qu’à la vue de son abdomen… Ces manifestations peuvent mettre, la plupart du temps, les parents dans un état de stress, d’angoisse et d’agitation mentale. Ce sont ces épisodes de pleurs incessants que l’on appelle souvent « coliques » et croyez-nous, si le bébé fait réellement des coliques, vous n’avez rien à craindre : cela fait partie de son développement normal. D’ailleurs, les coliques n’entravent en rien les habitudes du bébé : il conserve toujours son réflexe de succion, il boit comme à son habitude, il a une courbe staturo-pondérale normale, il a ses reflux (mais ne vomit pas), il émet des selles normales, etc. En gros, les coliques n’ont rien de nouveau, il faudra juste s’armer de patience.

 

 Les moyens pour soulager les coliques

Voici quelques bons réflexes qui peuvent aider à limiter l’absorption d’air, bien que la liste ne soit pas exhaustive pour autant.

         Bébé est très sensible au stress de la mère, il importe donc de lui consacrer du temps et la mère se doit surtout de garder son calme.

        Au moment de son repas : il est mieux que le lait artificiel soit réchauffé à environ 37 °C, et donné au calme et lentement. N’oubliez pas de prendre des pauses et de faire roter l’enfant. Aussi, positionnez le biberon à l’horizontale pour que bébé ne l’engloutit pas trop rapidement. Et surtout, évitez de le suralimenter. En ce sens, il est préférable de fractionner la prise de lait et d’augmenter le nombre de repas de la journée.

        Durant la crise, ne le laissez pas l’enfant à l’horizontale. Privilégiez le portage en écharpe ou en porte-bébé afin de limiter la compression abdominale et de diminuer ainsi les douleurs. Vous pourrez également le mettre à plat ventre sur votre avant-bras et placez une main sur son ventre tandis que l’autre se posera sur son dos pour le masser doucement. Mettre bébé en position demi-assise en maintenant ses pieds sur son thorax et en glissant une main derrière sa tête tout en le berçant peut également être une bonne alternative.

        Pensez aussi à prévoir une séance de massage circulaire du ventre avec une huile adaptée à distance des tétées et des prises de biberon pour éviter les reflux.

        En outre, il y a aussi le mouvement de pédalo : repliez successivement ses jambes sur le ventre avant de les replacer en position tendue.

        Les mamans allaitantes doivent éviter la consommation des aliments pourvoyeurs de gaz, tels que les choux ou les brocolis.

Dans tous les cas, il peut arriver que ces différentes mesures ne soient pas suffisantes pour soulager votre bébé. Pas de panique ! Il y a toujours une alternative : le biberon anti-colique.

En effet, ce type de biberon est une solution qui s’offre à vous. Comment ça marche ? Il leur évite d’ingérer de l’air au moment de la tétée. Elle arrête donc le mécanisme qui est à l’origine de la colique d’où son efficacité. Concrètement, le meilleur biberon anti-colique est doté d’une valve évitant au bébé d’avaler de l’air et donc d’être sujet à des coliques à répétition. Cela évite justement la formation des bulles d’air, permettant au lait de s’écouler correctement lorsque le bébé tète. Ils sont également adaptés aux bébés nourris au sein, qui passent à l’allaitement mixte. Effectivement, ces biberons anti-coliques reproduisent le sein par leur morphologie incurvée et leur texture en silicone.

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
DMCA.com Protection Status