Entretenir une cheminée – astuces pratiques

Dernière mise à jour: 10.12.19

 

 

Outre sa fonction réchauffant pendant l’hiver, la cheminée sert de pièce décorative très agréable chez soi. Afin de garder son aspect attrayant, il est primordial de toujours entretenir sa cheminée aussi bien en hiver que hors de sa saison d’utilisation. Il ne suffit pas d’enlever les cendres, explorer chaque compartiment de la cheminée s’avère essentiel pour assurer un entretien efficace.

 

Quels sont les compartiments essentiels de la cheminée ?

Afin de bien comprendre le processus d’entretien de votre cheminée, veillons à ce que vous compreniez bien comment elle fonctionne. Les cheminées existant désormais sous plusieurs formes selon leur date de sortie, leurs modes de fonctionnement de base demeurent les mêmes.  La base de la cheminée est représentée par le foyer. Il s’agit de la case où vous brûlez les bûches. En dessous de ce compartiment se situe généralement un cendrier. Comme son nom l’indique, il a été conçu pour recevoir les cendres restantes des bûches. Cependant, toutes les cheminées n’en possèdent pas obligatoirement un.

Une fois le feu mis en route, la fumée passe par la gorge de la cheminée. À partir de cet endroit, la superficie se resserre et le passage devient plus étroit. La cheminée prend ensuite une forme oblique de l’intérieur. Ce passage est dénommé l’avaloir. Puis, la fumée atterrit dans le conduit qui le mènera au-dessus du toit de votre maison.

Mis à part le design temporel, chaque cheminée se distingue aussi par son aspect extérieur. Le manteau apporte une touche singulière à chacune d’elles et requiert une attention particulière au cours de l’entretien. Il se constitue généralement de bois, de brique ou de marbre. Pour plus de sécurité, la plupart des cheminées sont désormais munies d’une vitre évitant toute propagation de la fumée à l’intérieur de la maison.

 

Comment entretenir sa cheminée ?

N’attendez pas la fin de l’hiver pour prendre soin de votre cheminée. Dès que vous remarquez l’entassement des cendres, débarrassez-vous-en. Pour ce faire, munissez-vous d’un aspirateur à cendre ou d’une balayette. Un tisonnier fera tout autant l’affaire. Une fine couche de cendre additionnée de quelques charbons vous servira de manière bénéfique à votre prochain allumage de feu tandis qu’une couche épaisse limitera la combustion du bois. Attention, la présence d’une quantité abusive de cendres pourrait déformer la grille du foyer. Veillez également à vider le cendrier de temps en temps, vérifiez-le au jour le jour.

Une fois l’hiver passé, continuez à entretenir votre cheminée. Le ramonage s’affiche en tête de liste des actions à effectuer pour ce faire. En plus de garantir votre sécurité, cette étape est obligatoire et consignée par le Règlement Sanitaire Départemental Type. Vous pouvez solliciter les services d’un professionnel pour l’effectuer dans les règles. Si vous souhaitez vous appliquer vous-même, brûlez une bûche ramoneuse dans le foyer de la cheminée. Elle contient des produits chimiques qui nettoieront le conduit. Si vous voulez opter pour une solution plus écologique, achetez un hérisson, une brosse ronde composée d’une tige en métal, spécialement conçu pour le ramonage. Passez-le dans le conduit, cela enlèvera à la fois la suie, le goudron ainsi que tous les dépôts se trouvant à l’intérieur. Effectuez le ramonage de votre cheminée au moins une fois par an afin d’éviter tout risque d’incendie.

Passez ensuite au nettoyage du foyer de la cheminée. Répétez le processus de balayage habituel jusqu’à ce que vous ne remarquiez plus aucune trace de cendre. Puis, mettez vos gants en caoutchouc avant de poursuivre. Préparez une solution à base de bicarbonate de soude (50 ml) et d’eau (4 litres). Imbibez une éponge du mélange et essuyez le foyer avec. Puis, frottez bien toute la superficie avec une brosse dure avant de rincer à l’eau claire. Répétez les mouvements autant de fois que vous le souhaitez jusqu’à ce que le foyer retrouve son éclat. L’eau de javel et le savon noir peuvent remplacer le bicarbonate de soude. Le vinaigre blanc, quant à lui, représente l’idée par excellence pour les adeptes de solutions écologiques.

Le manteau peut être nettoyé de la même manière que le foyer. Cependant, le métal ne se lave pas, cette astuce est valable uniquement pour les manteaux en briques et en pierres. Si vous en possédez un qui est en marbre, il doit impérativement être frotté à l’aide d’une fine laine d’acier préalablement trempée dans de l’eau savonneuse.

 

 

Les bons réflexes pour une cheminée qui dure

Une fois votre entretien de fond en comble achevée, apposez de la cire incolore sur la totalité de la surface accessible de la cheminée. Effectuez ce geste avec un chiffon doux. Cette étape va protéger cette dernière des salissures au cours de la saison où vous ne l’allumerez pas. Spécialement pour le manteau en brique, utilisez de l’huile de lin pour un éclat assuré.

Portez attention au type de bois ou autres éléments que vous brûlez dans votre cheminée. Le bois fraîchement coupé est à bannir. Vu qu’il est encore humide, il dégage une grande quantité d’eau se manifestant par beaucoup de fumée. Tout ce qui se classe dans la catégorie des bois traités ne doit pas être brûlé dans une cheminée non plus : bois verni, peint, etc. Il en est de même pour le bois résineux et le contreplaqué. Tous favorisent l’encrassement rapide du conduit. Optez plutôt pour du bois de feuillus tel que le chêne ou le hêtre.  Point essentiel : la cheminée n’est pas destinée pour jeter les feuilles de magazine ou les ordures ménagères.

 

Investir pour une nouvelle cheminée

Si vous avez trop négligé l’entretien de votre vieille cheminée et que vous souhaitez aménager une nouvelle cheminée, deux critères essentiels sont à prendre en compte. D’abord, l’esthétisme de celle-ci qui égayera votre chez vous. Bien que cela dépende entièrement du goût de chacun, il doit être en accord avec votre décoration d’intérieur. La cheminée traditionnelle se marie parfaitement avec un design authentique tandis qu’une cheminée contemporaine apportera une touche parfaite dans un environnement tendance et moderne.

Choisissez ensuite les performances de la cheminée. Un foyer fermé est nettement préférable pour un chauffage d’appoint. Une cheminée munie d’un foyer fermé affiche une puissance de chauffe 7 fois plus élevée que celle à un foyer ouvert. Ce dernier, quant à lui, donne plus de vie à l’intérieur de chez vous, mais bien moins de chaleur.

 

 

 

Leave a Reply

avatar
  S'abonner  
Notifier
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...
DMCA.com Protection Status