fbpx

Avez-vous préparé votre voiture pour l’hiver ?

Dernière mise à jour: 18.08.19

 

 

L’hiver arrive à grands pas, mais votre voiture est-elle prête ? Comme vous, elle doit aussi être préparée pour le froid. Que vous projetiez de partir dans les zones à grand froid ou non, quelques contrôles avant la saison à basse température s’imposent. Prenez désormais connaissance des points à vérifier pour rouler sans problèmes en hiver.

 

L’huile, potion de vie du moteur

Avant tout, effectuez une vidange de votre huile moteur. Avant l’hiver, optez pour une qui soit moins visqueuse que celle que vous utilisez d’habitude. Vu que le liquide s’épaissit à cause du froid, cela limitera les méfaits. Si possible, optez pour une huile synthétique pour les voitures modernes. Vous serez certain de ne pas avoir affaire à une évaporation d’eau contenue dans l’huile. Rappelez-vous que cette dernière assure le bon fonctionnement du moteur. Elle le lubrifie, le refroidit partiellement puis le nettoie. Une huile trop visqueuse ne pourra pas assurer toutes ces fonctions. Répétez la vidange de manière régulière au cours de la saison. Consultez quand même le manuel d’utilisateur de votre auto. 

Il vous indiquera s’il est réellement essentiel de changer d’huile en hiver, si oui, quel indice de viscosité adopter. Le froid cause des frictions entre les pièces des moteurs, la vidange est la meilleure solution pour les limiter. Contrôlez le niveau de l’huile tous les 2 mois, voire plus en hiver. Stationnez la voiture sur un espace plane. À l’arrêt du moteur, attendez 15 minutes. Ensuite, retirez le bouchon du réservoir pour jauger la quantité d’huile présente dans votre moteur. Pour une visibilité optimale, passez d’abord un chiffon sur la jauge. Les indications du niveau minimum et maximum vous serviront de repère. Pour bien connaître le niveau de l’huile, plongez habilement la jauge dans le réservoir.

Le niveau normal se situe entre les deux indications. Si le niveau est bas, rajoutez de l’huile. Il est impératif qu’il s’agisse de la même que celle déjà présente dans le moteur. Après quelques secondes, vérifiez à nouveau le niveau de celle-ci. N’oubliez pas de remettre la jauge à sa place, puis de fermez le bouchon. N’effectuez pas la vérification de l’huile avant la première conduite en hiver. Vu que le froid a tendance à épaissir l’huile, la jauge pourrait indiquer un niveau plus bas que le réel. Si vous souhaitez impérativement mesurer la quantité d’huile, roulez à 10 à 20 km/h pendant quelques minutes d’abord, le temps que le moteur se réchauffe et fluidifie l’huile.

 

La visibilité pour une bonne conduite

Les routes sont nettement plus difficiles en hiver. Vous avez donc besoin d’une bonne visibilité afin de prévenir les glissements et autres situations. Malheureusement, les intempéries ne joueront pas en votre faveur. Équipez-vous d’essuie-glaces performants. À la fin de l’été, elles ont peut-être été desséchées par la chaleur. Changez-les si vous vous en apercevez. Passez la main sur la longueur du racloir du caoutchouc. Vous sentirez s’il y a une fente ou une fissure. Dans le cas contraire, gardez quand même des balais neufs dans votre coffre. Vous pourrez les changer à tout moment en cas de souci.

Prévoyez également une quantité généreuse de liquide lave-glace. Nettoyez votre pare-brise avec aussi souvent que vous en aurez besoin. Gardez un œil sur son réservoir, car celui-ci risque de se vider rapidement. À l’achat de votre liquide lave-glace, orientez-vous vers les produits adaptés à une température atteignant les -30 °C. Purgez bien le réservoir avant d’y verser le produit pour que le mélange avec l’ancien liquide ne perturbe pas son efficacité. Rajoutez aussi une raclette ainsi que des gants dans votre liste de courses pour l’hiver. Ces outils seront essentiels pour dégivrer les vitres. 

Puisque gratter le givre nous prend une dizaine de minutes tous les matins, une petite astuce s’adapte aux plus pressés. Mettez un carton entre les essuie-glaces pour protéger votre pare-brise. Vous n’aurez qu’à l’enlever au lieu de perdre du temps en grattant. Pour une visibilité sans failles pendant la nuit, contrôlez toutes les lampes de vos phares. Souvenez-vous, le soleil se lève plus tard et le jour est plus court pendant l’hiver, vous aurez besoin d’un bon éclairage. Remplacez toutes les ampoules avec dysfonctionnement. Nettoyez vos lentilles.

 

 

À ne pas oublier : les pneus et la batterie

Vous avez besoin de pneus en très bon état pour passer l’hiver. Prenez le temps de les contrôler, la roue de secours incluse, avant que le froid pointe le bout de son nez. Vos pneus doivent être suffisamment profonds. Ils ne doivent pas comporter, ne serait-ce qu’une trace d’usure non symétrique. La présence d’une bosse, d’une coupure ou tout autre impact anormal doit être amené pour contrôle auprès d’un spécialiste. 

Ce dernier jugera si vous avez besoin de renouveler vos roues ou non. Il est fortement déconseillé d’utiliser des pneus usés en hiver. Cela pourrait causer des accidents graves. L’adhérence n’est plus garantie à 100 % sur une route enneigée, mouillée ou verglacée si vos pneus sont lisses. La meilleure solution serait d’ailleurs d’opter pour des pneus d’hiver si vous logez en région montagneuse ou si vous y passez vos vacances. 

Ce type de pneu est pratique dès que la température affiche moins de 7 °C. Les pneus d’hiver sont plus adhérents sur les routes froides, mais plus rapides à l’usure et assez bruyants. La vérification de la pression des pneus est également un processus habituel en toute saison. En hiver, augmentez celle-ci de 0,2 bars, car elle a tendance à diminuer plus vite.

Enfin, vérifiez l’état de la batterie. Celle-ci devient plus fragile en hiver, ce qui peut provoquer des pannes récidives. La vérification commence par l’élimination des traces de corrosion sur les pinces. Il y a de forts risques que la batterie se décharge plus vite à cause du froid. Tenez-vous prêt et équipez-vous de câbles de démarrage tout au long de la saison. Ils vous serviront si la batterie lâchait par surprise. Le mieux serait de passer chez votre garagiste pour qu’il détermine l’endurance de votre batterie. Il vous donnera de précieux conseils s’il faut changer votre batterie ou non.

 

 

Leave a Reply

avatar
  S'abonner  
Notifier
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...
DMCA.com Protection Status