fbpx

Conduire comme un pro – erreurs à éviter

Dernière mise à jour: 18.08.19

 

 

La conduite d’un pro ne se résume pas uniquement au respect du code de la route ou aux fortes capacités en sport automobile. Un bon conducteur s’occupe aussi efficacement de son véhicule. Il est donc temps de se séparer de ces mauvaises habitudes qui sont souvent nuisibles à notre auto.

 

L’économie avant la qualité

Le prix représente toujours un critère d’achat principal. La plupart des consommateurs choisiront un produit s’avérant moins cher, même si celui-ci descend un niveau en termes de qualité. Bien que cela soit bénéfique pour le portefeuille, il n’en sera pas obligatoirement ainsi pour le véhicule. Veillez toujours à peser un rapport qualité-prix se penchant suffisamment sur la qualité. Même si les pneus de haute qualité valent chers, ils résistent sur une longue durée, contrairement à ceux bons marchés. Il en est de même pour toutes les pièces de remplacement automobiles. La performance de celles qui sont bas de gamme n’est pas assurée. Pourtant, avec des pièces de qualité, vous espacerez les délais de leur rechange.

Sachez que tous les carburants se diffèrent selon la marque. Celui que vous utilisez doit impérativement être au top en matière de qualité. Ainsi, le produit contiendra plus de détergents par rapport à la quantité minimale requise par la Loi. De ce fait, la propreté de vos injecteurs sera gardée et son fonctionnement renforcé. Les détergents sont les agents protecteurs contre les diverses accumulations (gomme, verni, etc.) et ils enlèvent tous les dépôts de carbone. Les marques d’essence favorisant la quantité de détergents promettent alors un système de carburant et de combustion impeccable. Celui-ci demeurera propre plus longtemps qu’avec un modèle pas cher. D’ailleurs, le carburant avec une grande quantité de détergent vous permettra réellement d’économiser en termes de consommation. Il vous épargnera des dépenses extrêmes à l’avenir. Avec le carburant de basse qualité, vous payez moins à la pompe, mais les dégâts qu’il causera seront bien plus onéreux. Puisqu’il s’agit de carburant, respectez toujours l’indice d’octane préconisé par le fabricant de votre moteur. Le numéro se situe sur le bouchon du réservoir d’essence. Un indice plus élevé que celui indiqué est suggéré, tandis que les nombres inférieurs sont à bannir.

Ne faites pas confiance aux solutions miracles pour l’économie d’essence. Ne vous aventurez pas dans le bricolage des altérations du moteur. Ces pratiques sont dangereuses pour le véhicule ainsi que son conducteur. Certaines méthodes s’avèrent même illégales. Aucun dispositif magique n’est attesté efficace pour économiser le carburant. Les solutions se situent dans les habitudes conseillées par les spécialistes : nettoyer le système de carburant, maintenir les pneus gonflés normalement, remplacer l’huile à moteur quand il le faut. Conduire suivant les limites de vitesse et éviter les démarrages rapides limiteront aussi votre consommation. Le recours à un régulateur de vitesse s’y ajoute.

 

Épuiser la batterie

Avec une batterie à plat, votre auto ne démarrera pas du tout. Celle-ci fonctionne avec une puissance considérable pour pouvoir alimenter la totalité du système électrique du véhicule. Tous les accessoires de confort inclus dans les nouveaux modèles automobiles dépendent également de la batterie. C’est grâce à elle que vous pouvez recharger votre téléphone, écouter la chaîne stéréo ou encore jouir des sièges chauffants en hiver. Il est donc primordial de prendre soin de la batterie. Evitez l’utilisation inutile qui pourrait la décharger. N’écoutez pas la radio et ne regardez pas un DVD si le moteur ne tourne pas. Ne laissez pas vos phares allumés non plus. L’alternateur a besoin de recharger complètement votre batterie à chaque utilisation. Les faits précités ne le permettent pas.

Pour la même raison, évitez l’utilisation de vos gadgets électroniques sur un court trajet. Les morceaux non chargés des plaques de plomb perdent de l’énergie. Ils ne peuvent pas se recharger totalement par la suite. Cette capacité de réapprovisionnement se dégrade au fil du temps. Quand la batterie atteint 10 cycles de décharge, elle perd toute sa qualité. Au bout de 48 mois, vous devrez changer votre batterie. Afin d’étendre ce délai, rechargez votre batterie plusieurs fois au cours d’une année.

 

 

Le choix de l’huile moteur

L’huile moteur moins chère accrochera plus à cause de son prix. Elle n’est pas toujours d’une meilleure qualité. Choisissez toujours celle qui est recommandée par le fabricant de votre véhicule. Même si l’huile synthétique est réputée pour sa grande qualité et sa viscosité constante en toute saison, elle ne s’adapte pas à une voiture de modèle ancien. Bien que l’huile moteur minérale soit très raisonnable en matière de prix, elle n’est pas efficace en matière de viscosité. Pour les grades de ce dernier, ne choisissez jamais celui qui est inférieur par rapport aux recommandations du fabricant. Celles-ci ont été basées sur la conception de votre moteur. Ce dernier requiert des propriétés chimiques définies que l’huile apportera.

 

Faire l’impasse sur l’entretien

Toute auto a besoin d’être entretenue. Même si les véhicules de modèle récent paraissent infaillibles, ils ont autant besoin d’entretien que les anciens modèles. Bien qu’il ne s’agisse plus de remplacer les bougies d’allumage, d’autres types d’obligations sont bien nécessaires. Au bout de 24 000, 48 000 et 96 000 km, vous devez changer les fluides. Cela permettra la préservation des systèmes principaux.

Huile moteur, liquide de refroidissement et de transmission doivent être remis à niveau. Utilisez toujours les fluides recommandés par le fabricant. Au bout de ces kilométrages, vérifiez également les autres pièces susceptibles de défaillance : freins, direction batterie, transmission, suspension et même géométrie. Plus votre véhicule prend de l’âge, plus ces contrôles sont essentiels.

Découvrez également par le même biais l’usure de vos pièces et remplacez-les si besoin. Même si vous pensez que votre auto va bien, que vos fluides sont corrects, effectuez l’inspection au moment venu. Sollicitez les services d’un technicien paraît même plus judicieux afin d’avoir des données fiables. Gardez toujours en tête qu’un petit problème pourrait s’aggraver, vaut mieux prévenir que de dépenser une somme exorbitante à l’avenir. Si un témoin d’anomalie du moteur clignote sur votre tableau de bord, diagnostiquez le problème dans les brefs délais.

 

 

Leave a Reply

avatar
  S'abonner  
Notifier
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...
DMCA.com Protection Status