fbpx

L’entretien d’une voiture à essence : les points à ne pas manquer

Dernière mise à jour: 12.10.19

 

 

Les voitures à essence ont quelques avantages comparées à celles qui fonctionnent au diesel. Elles sont moins chères, plus faciles à entretenir et donc plus économiques. Mais pour être performantes et durables, elles ont aussi besoin d’un bon entretien.

 

Pourquoi choisir une voiture à essence ?

Les voitures à essence sont plus simples de conception comparées à celles qui marchent au gas-oil. Les garagistes et les concessionnaires sont donc aptes à les prendre en main plus facilement. Ils ont plus d’expérience dans la maintenance de ce type de véhicule, car ce dernier est très répandu.

C’est aussi pour cette raison que les assureurs offrent des prix de cotisation moins élevés pour ces autos comparées aux diesels. Ils prennent en compte les multiples facteurs qui jouent en faveur des voitures essence. Tout d’abord, leurs pièces sont moins chères que celles des voitures diesel. Ensuite, les frais des garagistes sont aussi moins coûteux étant donné que ces derniers ont moins de difficulté à entretenir ce type de véhicule. Et pour finir, ces voitures sont moins sujettes aux vols, car elles sont plus difficiles à revendre.

 

Entretien du moteur

Le moteur est l’élément le plus important de la voiture et il nécessite une vérification régulière. Il faut toujours garder un œil sur le niveau de l’huile afin de s’assurer que celle-ci soit en quantité suffisante.

L’huile moteur joue plusieurs rôles dans la maintenance de ce dernier. Elle le lubrifie, limite les frottements et par la même occasion, réduit la température lorsque la voiture est en marche. Et comme ces frottements génèrent des microparticules dues à l’usure des pièces, l’huile peut entraîner ces impuretés avec elle pour garder le moteur propre.

À l’aide de ses propriétés chimiques, elle protège le moteur contre la corrosion. Lorsqu’elle n’est pas en quantité suffisante dans le moteur, ce dernier pourrait s’user plus rapidement. En trop grande quantité, l’huile pourrait aussi être dangereuse. Par ailleurs, en vieillissant et avec les impuretés en grande quantité qu’elle a accumulée avec le temps, elle ne sera plus efficace. D’où la nécessité d’effectuer une vidange régulière. Celle-ci doit avoir lieu approximativement tous les 15 000 km ou moins, selon le type d’huile utilisé.

À part l’huile, le filtre à huile devra aussi être changé selon son état d’usure. Il absorbe les impuretés que l’huile a entraînées avec elle sur son parcours. Lorsqu’il est saturé, il ne peut plus empêcher les impuretés d’atteindre le moteur. Il faut donc vérifier s’il est encrassé ou s’il a besoin d’être changé.

Outre ces points, la courroie d’entraînement et les courroies accessoires seront également à remplacer si elles présentent des traces d’usure. Sans la courroie d’entraînement, la rotation du moteur ne pourrait être transmise aux parties rotatives permettant le déplacement du véhicule. Et avec une courroie accessoire inactive, les éléments tels que l’alternateur ne pourront être utilisés.

 

Entretien du circuit de refroidissement

Le circuit de refroidissement a pour rôle de réguler la température du moteur. Celui-ci est composé d’un liquide de refroidissement, stocké dans un réservoir, circulant à travers des durits et un réseau tubulaire. Le liquide passe en contact avec le moteur pour absorber sa chaleur et va ensuite l’évacuer vers le radiateur. Ce liquide est absorbé par une pompe afin de pouvoir circuler du moteur vers le radiateur. Il dispose d’une constitution lui permettant d’échanger la chaleur contenue par le liquide de refroidissement avec l’air ambiant. Il est nécessaire de le débarrasser régulièrement de la poussière qui pourrait l’encrasser et empêcher la circulation de l’air.

Pour accélérer le processus de refroidissement, un ventilateur est placé devant le radiateur. Chaque élément de ce circuit devra aussi être vérifié afin d’éviter la surchauffe du moteur. Le niveau du liquide dans le réservoir devra donc être suffisant. Les durits devront être en bon état et ne devraient présenter aucune fissure ou fuite nulle part.

 

 

Entretien de la batterie

Lors du démarrage, la batterie est le premier élément à être sollicité. Dès que vous sentez que vous avez des problèmes à ce moment-là, il est peut-être nécessaire de procéder à une révision. Les soucis au démarrage ne sont pas toujours issus de la batterie. Pour vous assurer toutefois que cette dernière n’est pas en cause, il vous suffit de la tester. Un simple voltmètre permet de mesurer la capacité de la batterie.

Le test peut s’effectuer quand le moteur est en marche ou lorsqu’il est éteint. Dans le premier cas et lorsque la tension de la batterie est supérieure à 15 V, le régulateur de tension est en panne. En dessous de 13,2 V, c’est l’alternateur qui est défaillant. Ce dernier a pour fonction de convertir la rotation du moteur en énergie électrique pour maintenir la charge de la batterie.

Si le test est effectué à l’arrêt du moteur, la tension d’une batterie en bon état est de 12,6 V. Entre 12 et 12,3 V, elle aura besoin d’être rechargée. Vous devrez également vérifier l’état de votre alternateur. En dessous de 13 V, le problème se situera sur le circuit de charge et à moins de 10 V, la batterie doit être changée.

Si votre batterie est morte, il n’y a pas que le démarrage qui sera en arrêt. Les phares et autres équipements électroniques présents sur la voiture ne fonctionneront plus. Avant de considérer que l’un de ces éléments est à changer, assurez-vous d’abord du bon état de votre batterie.

 

Entretien du frein et des pneus

L’état d’usure des différentes pièces de votre voiture est à surveiller régulièrement. Les bougies doivent par exemple être remplacées au bout d’un certain temps d’utilisation pour empêcher la surconsommation en carburant.

Question sécurité, les disques et plaquettes de freins peuvent se vérifier visuellement. Un disque tordu ou endommagé nécessitera l’intervention d’un professionnel. La quantité de liquide de frein se déduit, quant à elle, simplement lors d’une pression sur la pédale de frein. Qu’elle soit trop rigide ou trop molle, cela prouvera un problème à ce niveau. Un mauvais frein pourrait allonger la durée que met la voiture pour s’arrêter lors du freinage. Ce qui peut être dangereux sur route.

Au niveau du comportement de la voiture, ce sont les pneus qu’il faudra contrôler en premier. Une différence de pressions entre eux peut modifier le comportement du véhicule et faciliter leurs usures. Des fissures invisibles peuvent être présentes sur le pneumatique et accélérer leurs dégonflements. Les pneus doivent donc subir une révision mensuelle pour savoir s’il faut les gonfler, les réparer ou les remplacer.

 

 

 

Leave a Reply

avatar
  S'abonner  
Notifier
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...
DMCA.com Protection Status