fbpx

Garder son jardin vert — utiliser un scarificateur

Dernière mise à jour: 12.10.19

 

 

Pour permettre à votre pelouse de rester bien verte, il est nécessaire de faire une scarification au moins une fois par an. Afin d’accomplir aisément cette tâche, il vous faudra vous armer de l’appareil adéquat.

 

L’importance de la scarification

Si votre pelouse perd petit à petit de sa verdure malgré vos entretiens réguliers, c’est certainement parce qu’elle ne reçoit plus assez de nutriment. Cela peut être dû aux divers résidus qui se sont accumulés sur sa surface et qui ont fini par former une couche épaisse empêchant l’eau d’atteindre le sol. Cette couche est appelée feutrage et elle est composée d’entrelacs de racines, d’herbes et de feuilles mortes. Le feutrage peut aussi être de la mousse qui s’est formée grâce à l’humidité et à l’acidité du sol. Non seulement elle empêche l’eau de passer correctement dans ce cas, mais en plus, elle empêche aussi l’air de circuler proprement entre les feuilles. Ce qui engendre la dégradation rapide de votre jardin. De plus, l’eau n’étant pas absorbée par les racines, elle s’accumule et favorise encore plus la putréfaction du gazon.

De ce fait, pour empêcher que cette couche de feutres ne nuise à votre pelouse, il faudra la retirer dès qu’elle devient trop présente. Mais comme elle met du temps à se former, la scarification ne sera nécessaire qu’au maximum deux fois par an. Si vous en faites plus, votre pelouse n’en tirera aucun effet bénéfique, car vous dégraderez le sol et le feuillage existant.

Par ailleurs, cette scarification n’est idéale que lorsque le sol n’est ni trop sec ni trop humide. De ce fait, elle est à faire au début du printemps, vers le mois de mars pour retirer les divers débris accumulés en hiver. Et en automne, vers le mois d’octobre avant les premières gelées. Dans ce cas, elle sera à réaliser pour limiter l’accumulation de résidus durant l’hiver. Il n’y a cependant aucune règle précise concernant le moment propice pour effectuer cette opération. Si vous remarquez que votre gazon est étouffé par la mousse, vous pouvez effectuer une scarification sans attendre. En revanche, s’il est encore en bon état, cette procédure ne sera pas nécessaire étant donné qu’elle visera surtout à renouveler votre pelouse. Sachez de ce fait que si cette dernière est encore jeune de moins de 3 ans, elle n’aura probablement pas besoin de scarification.

Cette technique consiste tout simplement à retirer les couches de mousses et de feutres qui étouffent le gazon. Après ce procédé, ce dernier pourra de nouveau absorber les nutriments dont il a besoin pour retrouver petit à petit sa verdure d’antan. De plus, la scarification force le gazon à renouveler son enracinement au lieu de se développer en longueur. Il deviendra ainsi plus résistant.

 

Les étapes de la scarification

Avant d’effectuer une scarification, quelques dispositions sont à prendre. Et une fois l’opération terminée, d’autres étapes supplémentaires seront aussi à prévoir pour finaliser l’entretien de votre jardin.

Pour commencer, une fois que vous aurez choisi le bon moment, vous devrez tondre votre pelouse à une hauteur d’environ 2 cm. Ensuite, il sera nécessaire de régler votre scarificateur afin qu’il ne gratte le sol qu’à une profondeur maximale de 4 cm. En effet, si la scarification est trop profonde, le procédé pourrait arracher les racines au lieu de les aérer. Pour obtenir un meilleur résultat, scarifiez votre jardin en long puis en large pour éviter tout oubli ou une scarification peu profonde à certains endroits.

Une fois les déchets arrachés, il ne reste plus qu’à les ramasser en se servant d’une tondeuse munie d’un bac de ramassage ou d’un outil similaire. Cependant, sachez que la performance des machines de scarification munies de bac pour aspirer les débris est en général faible. De ce fait, ils ne sont pas toujours recommandés.

Les déchets d’après scarification pourront être travaillés afin de fabriquer du compost. Et les quelques résidus restants pourront servir d’engrais naturels pour faire repousser l’herbe. Cela n’est cependant pas toujours suffisant, car il est probable que certaines surfaces soient entièrement dégarnies après la scarification. Il vous faudra alors répandre un peu d’engrais sur ces surfaces pour qu’elles puissent se regarnir. Pour terminer, évitez de piétiner votre pelouse durant les quelques jours qui suivent la scarification pour qu’elle puisse se rétablir correctement. Et n’oubliez pas de l’arroser régulièrement.

 

 

Les outils à avoir pour la scarification

Il est possible de faire manuellement la scarification avec des outils simples, mais cela peut s’avérer très lassant. Si la superficie de votre pelouse est assez conséquente, les appareils motorisés seront plus efficaces et recommandés.

Sachez dans ce cas qu’une machine de scarification ressemble à première vue à une tondeuse. La différence se situe surtout dans sa manière de travailler. Une tondeuse effectue une découpe à hauteur de l’herbe et sur un plan horizontal tandis que l’appareil qui va effectuer la scarification de la pelouse griffe la surface, sur un plan vertical, afin d’en arracher la mousse.

Si votre pelouse possède une taille peu imposante de moins de 50 m², alors des outils basiques peuvent en venir à bout étant donné qu’il n’y aura que peu de feutrage à la surface. Il vous suffira de gratter l’herbe avec un râteau sans atteindre les racines dans ce cas, afin de retirer les divers résidus qui se sont accumulés.

Autrement, pour une surface d’environ 500 m² maximum, un appareil de scarification électrique sera plus adapté. Cette limite est surtout due au fait que l’appareil doit être alimenté avec un câble électrique. Si vous disposez de points d’alimentations lui permettant de travailler à plus de 500 m² alors vous pourrez l’utiliser sans aucun problème sur une surface plus grande. L’avantage dans l’utilisation de ce type d’appareil c’est qu’il y aura moins d’effort à effectuer d’autant plus que c’est un scarificateur facile à utiliser. Toutefois, il ne faut pas négliger le bruit assourdissant que ce type d’appareil dégage.

Pour les surfaces allant au-delà de 500 m², un appareil de scarification thermique sera la meilleure solution. Ces modèles fonctionnent à l’essence et ne nécessitent aucun câble d’alimentation électrique. Ils ont donc un champ d’action plus large et l’avantage d’être plus puissants. Vu que la scarification n’est pas très fréquente, les dépenses en essences liées à ce type d’appareil ne seront pas conséquentes.

Sachez également que selon les modèles, l’appareil servant à scarifier le gazon peut être muni soit d’outils de coupe à peigne, soit d’autres de coupe à couteau. L’outil en forme de peigne permet uniquement de retirer la mousse sous la surface tandis que celui muni de couteaux permet en plus d’aérer le sol.

 

 

Leave a Reply

avatar
  S'abonner  
Notifier
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...
DMCA.com Protection Status