Comment choisir la puissance de son poêle à bois ?

Dernière mise à jour: 12.12.19

 

 

Selon un calcul fait dans des conditions d’isolation et d’altitude moyenne, 1 kW permet de réchauffer une surface de 10 mètres carrés. Cependant, les conditions qui définissent le milieu où vous habitez peuvent être différentes. Vous devez donc vous baser sur différents critères avant de choisir la puissance de votre chauffage si vous utilisez un poêle fonctionnant au bois.

 

La puissance en fonction de l’isolation de votre maison

Selon la structure des éléments constitutifs de votre demeure, celle-ci peut plus ou moins retenir la chaleur à l’intérieur. En fonction de la constitution des murs, du plancher ou du toit, la maison peut disposer d’une certaine capacité d’isolation thermique. Cette isolation permet de réduire les échanges thermiques entre l’intérieur de la maison et le milieu extérieur.

Avec une maison bien isolée, une puissance moyenne sera suffisante pour garder votre maison au chaud. Si vous choisissez un appareil surpuissant dans une maison parfaitement isolée, la chaleur pourrait devenir étouffante.

Les anciennes habitations ont souvent des isolations thermiques faibles. Ceci est dû au fait qu’à l’époque de leur construction, les normes en termes d’isolation étaient moins exigeantes qu’à l’époque actuelle. Si vous souhaitez installer un chauffage à bois dans l’une de vos anciennes demeures, faites d’abord réviser son isolation thermique.

Avec une isolation thermique faible, si vous choisissez un appareil de basse puissance, vous serez contraint de le suralimenter pour rester au chaud. Or, faire cela peut engendrer l’usure prématurée de celui-ci.

 

La puissance en fonction de la configuration de votre demeure

L’isolation apportée par les parois de votre maison peut ne pas suffire pour maintenir une température stable la plupart du temps. Les ouvertures telles que les portes et les fenêtres peuvent facilement laisser sortir la chaleur d’une pièce. Il est de ce fait important de faire une approximation des pertes qu’engendrent vos ouvertures même si elles ont des propriétés isolantes.

Le volume de la pièce à réchauffer doit être considéré en même temps que le nombre de portes ou de fenêtres qui y sont présentes. Une grande pièce met du temps à atteindre une haute température et une petite pièce se réchauffe rapidement. Il en est de même pour le nombre de pièces à réchauffer. Pour les réchauffer toutes, il faut une puissance proportionnelle à leur volume, leur nombre et leur niveau d’isolation.

Votre appareil de chauffage doit dans ce cas, soit combler les pertes thermiques de votre maison, soit maintenir un niveau de température acceptable. De ce fait, déterminez l’isolation de votre maison avant de choisir votre poêle et sachez que celle-ci est aussi en rapport avec le climat de votre région.

 

La puissance en fonction du climat de votre région

Votre espace géographique peut aussi être déterminant pour le choix de votre poêle à bois. En effet, le climat en montagne est différent de celui des plaines à cause de la différence d’altitude. Vous devez donc choisir un poêle selon le climat de votre région.

Si vous habitez une région chaude, un poêle de faible énergie vous sera plus utile. Son utilisation se fera rare et la chaleur qu’il génère sera juste assez pour maintenir votre confort. En général, les appareils de petite taille sont conçus pour ce type d’utilisation.

Pour une région aux hivers rudes, un système de chauffage au bois de plusieurs KW peut être utile pour contrer le froid environnant. La plupart du temps, ces poêles surpuissants ont un volume assez conséquent. Ils doivent être alimentés correctement, car une sous-alimentation peut faciliter l’encrassement de l’appareil.

 

 

La puissance en fonction de votre confort

La puissance d’un chauffage dépend aussi du degré de confort que vous souhaitez atteindre. Si par exemple vous vivez seul, vous n’aurez besoin de chauffer que la pièce où vous passez le plus de temps. Si vous êtes nombreux, vous aurez besoin de répartir uniformément la chaleur dans les chambres de chaque résident.

Chacun dispose aussi d’un niveau de température considéré comme tolérable. Si vous pensez qu’une température de 15º est suffisante en hiver, alors choisissez un appareil capable d’atteindre cette température. Et si vous aimez la chaleur élevée dans une pièce, dans ce cas choisissez un poêle surpuissant pour vous faire plaisir.

Votre mode de vie et celui de vos colocataires doivent aussi être pris en compte. En effet, si vous vous absentez toute la journée, le chauffage peut n’être utile que durant la matinée et la fin de journée. Il vous faudra dans ce cas un appareil suffisamment puissant et rapide pour pouvoir chauffer sur ces deux courtes périodes.

Dans la plupart des achats, le prix est souvent un facteur qui peut pousser à choisir un produit au lieu d’un autre. Pour le cas du poêle, si le produit qui dispose de la puissance dont vous avez besoin est trop cher, économisez pour son achat si possible. Si vous optez pour un produit moins cher, vous serez obligé de vous accommoder de sa puissance. De plus, le prix peut être trompeur.

 

Le rendement de l’appareil

L’erreur se présente lorsque vous êtes face à des produits affichant le même rendement, mais à des prix différents. Le rendement est la capacité d’un appareil à générer de la chaleur avec une dépense minime en combustible. Il est donc à considérer avec la puissance, car un appareil puissant avec un mauvais rendement est un gouffre financier. Si vous avez besoin de puissance, il faut qu’il soit le plus économique possible d’où l’importance de connaître le rendement.

Un appareil avec un bon rendement et à bas prix peut donc sembler attrayant. Méfiez-vous cependant, car ces rendements sont obtenus avec des tests différents selon les constructeurs. Ainsi, deux appareils peuvent par exemple avoir un même rendement de 85 % et afficher des prix différents. Pour l’appareil le moins cher, le rendement est obtenu en consommant 4 kg de bois sur une heure. Pour le plus cher, 2 kg de combustible seulement sur une heure, il est donc plus économique.

Pour vous assurer que le rendement est sûr, vous devez vous référer au label. Les labels tels que flamme verte effectuent le calcul de rendement avec des quantités normalisées. Ce qui permet d’assurer un test égal sur chaque appareil. Les produits sélectionnés sont d’une haute performance avec un rendement supérieur à 70 % justifié, de bonne qualité et écologique.

Par ailleurs, si vous souhaitez bénéficier d’un crédit d’impôt (CITE), vous devrez choisir un poêle avec un rendement supérieur à 70 %. Choisir un poêle plus puissant permet donc de faire des économies en termes d’énergie et de prix.

 

 

 

Leave a Reply

avatar
  S'abonner  
Notifier
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...
DMCA.com Protection Status