fbpx

Quelles options envisager lors de l’achat d’un poêle à bois ?

Dernière mise à jour: 20.10.19

 

 

Les systèmes de chauffage ne cessent d’évoluer afin de permettre aux usagers de profiter d’un logement correctement chauffé tout en économisant le plus possible. Les fabricants conçoivent ainsi des appareils capables de répondre à tous les besoins de chaque foyer. Sur le marché, certains appareils offrent diverses options intéressantes qui seront susceptibles de vous intéresser.

 

Le choix du matériau dont le poêle est fait

Actuellement, le poêle à bois se décline sous deux catégories. Vous pouvez opter pour un modèle en fonte ou fait en acier. Ces matériaux ont l’avantage de bien résister à la chaleur. Cependant, il faut noter que malgré sa résistance, l’acier a tendance à se dilater sous une assez forte chaleur. La fonte en revanche ne subira aucune déformation. Elle a la capacité d’emmagasiner une quantité impressionnante de chaleur avant de la redistribuer.

Question confort, un poêle fait en acier pourra se chauffer plus rapidement. Sa faible inertie le rend plus réactif à la chaleur et lui permet également de diffuser celle-ci par simple convection. Un poêle fait en fonte, quant à lui, mettra plus de temps avant de réchauffer une pièce. Disposant d’une plus forte inertie, cet appareil sera moins réactif. Cependant, sa conception est telle qu’il est capable de diffuser la chaleur par convection et également par rayonnement.

Par ailleurs, un appareil qui dispose de poignées résistantes à chaleur sera plus pratique, qu’il soit en acier ou en fonte. Cela vous permettra de le déplacer plus facilement si besoin. Appelée « main froide », cette partie du poêle est spécialement conçue pour vous éviter de vous brûler au contact de l’appareil.

 

La puissance de l’appareil en fonction de votre logement

Un poêle n’atteint une performance optimale que si vous utilisez sa capacité de chauffe à 100 %. Afin de déterminer avec précision ce paramètre, vous devrez faire appel à un expert. Il faut savoir que la performance maximale de ce type d’appareil est déterminée en fonction de différents paramètres. Un professionnel définit surtout la capacité de chauffe d’un poêle en étudiant la situation géographique de votre logement ainsi que la performance de son isolation. À part cela, vous devrez prendre en compte la superficie totale à chauffer, les apports bioclimatiques et bien d’autres critères.

Pour choisir la taille de poêle de chauffage la plus adaptée à votre logement, il est recommandé de revoir l’isolation de votre logement. De cette manière, vous serez plus à même d’opter pour le poêle qui aura la bonne dimension. D’une manière générale, une maison disposant d’une bonne isolation nécessite un poêle qui dégage une puissance de 100 W par m². S’il s’agit d’une maison neuve, il faudra opter pour un appareil disposant d’une puissance de chauffe de 60 W par m². Dans le cas d’une maison dite passive, il faudra opter pour un poêle dont la puissance maximale sera de 30 W par m².

 

La configuration étanche

Une maison neuve exige une installation dont la configuration est étanche. Si tel est votre cas, opter pour un poêle disposant de la mention compatible RT 2012 est recommandé. Ce logo signifie que l’appareil est compatible avec une installation à configuration étanche. Cependant, même si votre maison a été achevée depuis plusieurs années, vous pouvez tout aussi bien opter pour ce type d’installation. Il apporte d’ailleurs de nombreux avantages.

Avec une configuration étanche, vous pourrez profiter d’un renouvellement de l’air chaud qui circule dans votre pièce. Toutefois, le poêle utilisé devra en conséquence disposer d’une arrivée d’air. Un poêle compatible avec la configuration étanche dispose généralement d’une arrivée d’air dont le diamètre va de 80 à 120 mm. Ce type de système permet à l’appareil d’aspirer l’air extérieur.

En revanche, un poêle démuni d’une arrivée d’air va principalement utiliser l’air intérieur. En aspirant l’air de la pièce, l’appareil va le chauffer puis le diffuser dans la pièce. Le cycle va recommencer et sur le long terme, cela peut causer une dépression, car l’air ne sera pas renouvelé.

 

 

La technologie dont le poêle dispose

Le chauffage au bois dispose actuellement de nombreuses innovations destinées à séduire même les plus réticents. Certains appareils sont dotés d’un système d’allumage automatique. Avec ce genre de poêle, vous avez la possibilité de programmer l’heure d’allumage des bûches que vous aurez disposées au préalable dans le poêle. Muni d’un panneau de contrôle et d’un minuteur, l’appareil pourra automatiquement enflammer les bûches à la date et l’heure de votre choix.

D’autres modèles disposent quant à eux de systèmes de régulation de combustion. Ce type de poêle vous permettra de contrôler le système de chauffe afin d’atteindre une température optimale et de la maintenir. Cela est rendu possible grâce à un système de modulation qui permet de réguler les systèmes d’arrivée d’air de votre poêle.

À part un design qui se veut plus moderne, certains poêles sont munis de systèmes pivotants. Ces derniers suivent un axe défini par le tubage et l’arrivée d’air de l’appareil. Selon les modèles, les poêles peuvent pivoter suivant un angle de 90 à 360 °.

 

Son éligibilité à une aide financière

Le poêle de chauffage apporte de nombreux avantages comparés aux feux de cheminée classiques. En plus d’être écologique, il apporte un rendement énergétique optimal. En plus de cela, disposer d’un poêle comme moyen de chauffage vous permet de bénéficier de certaines aides financières. Toutefois, des critères d’éligibilité sont à observer.

Ainsi, un poêle de chauffage qui fait appel à la combustion du bois devra avoir un taux de rendement supérieur ou égal à 70 %. Son taux d’émission en monoxyde de carbone devra être inférieur ou égal à 0,3 %. L’appareil devra également suivre la norme EN 13 240 et avoir un indice de performance environnemental inférieur ou égal à 1. À part cela, le poêle devra émettre un taux de particules inférieur ou égale à 90 mg par Nm3.

Au vu de ces différents critères, même si votre poêle n’est pas labellisé flamme verte, vous pourrez toujours bénéficier d’une aide financière si votre appareil suit ces normes. En revanche, vous devrez également faire appel aux services d’un professionnel qui dispose de la certification RGE Qualibois.

 

 

 

Leave a Reply

avatar
  S'abonner  
Notifier
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...
DMCA.com Protection Status