Comment monter soi-même son ordinateur de bureau ?

Dernière mise à jour: 22.10.20

Un ordinateur doit répondre autant que possible aux besoins de son utilisateur. Si vous trouvez que les configurations existantes restent loin de vos attentes, vous avez la possibilité de créer la machine qui vous correspond. Sans forcément être expert en la matière, voici les consignes principales pour assurer votre assemblage.

 

Préparatifs d’intervention

Amateur ou professionnel, la fabrication d’un ordinateur personnalisé reste malgré tout une opération délicate. En effet, elle consiste à vous occuper de la partie hardware, autrement dit de la partie matérielle, qui vous permettra d’obtenir un équipement informatique performant pour satisfaire à vos besoins. Avant de vous attaquer au montage en lui-même, quelques recommandations s’imposent, afin de vous aider à effectuer chaque étape de manière optimale, et de ne pas perdre de temps, ni prendre le risque de détériorer le matériel.

Le premier pas consiste à trouver un plan de travail propre, stable et suffisamment large pour pouvoir étaler toutes les pièces que vous allez assembler. L’important consiste à fixer un emplacement dédié pour chaque catégorie de matériel, de manière à ne pas perdre de temps à chercher partout un élément particulier. En guise d’exemple, vous pouvez prévoir un petit récipient pour placer toute la visserie.

De la même manière, prévoyez un emplacement spécial pour un jeu de tournevis à tête plate ou cruciforme, de manière à avoir sous la main et remettre à la même place celui dont vous avez besoin ou que vous venez d’utiliser. Il en va de même pour les différents éléments qui vont composer votre ordinateur. Placez-les de façon à pouvoir les monter de manière logique, pour éviter de devoir démonter un composant déjà en place pour en fixer un qui aurait dû l’être plus tôt.

Enfin, avant d’entrer réellement dans le vif du sujet, il importe de savoir que la plupart des composants informatiques ne sont autres que des combinaisons de pièces électroniques. De ce fait, ils sont sujets à une grande sensibilité à l’électricité statique, qui pourrait les détériorer très vite, et même les rendre inutilisables. C’est pourquoi les fabricants les enveloppent dans des emballages en plastique antistatique. Vous devez prendre certaines précautions lors du déballage, et éviter que vos mains entrent en contact avec les pièces électroniques. Pour vous débarrasser de tout risque, touchez un objet en métal avec vos mains, pour les décharger de votre électricité statique.

 

Mise en place du matériel

En fonction de la configuration et de la performance du PC que vous voulez monter, vous avez ici notre sélection des meilleures offres en matière de composants informatiques de base. Le boîtier incarne évidemment le premier élément, puisque vous allez assembler le reste à l’intérieur. Vous devez ainsi le choisir en fonction de votre projet d’ordinateur.

Ensuite, l’installation matérielle commence réellement avec la mise en place de la carte mère (CM) et du processeur (CPU). Après avoir assuré d’avoir bien dégagé votre électricité statique, vous pouvez déballer ces deux éléments, puis placez le CPU sur l’emplacement qui lui est dédié sur la CM. Un détrompeur, représenté par une flèche sur la CM et une autre sur le CPU, vous guide pour éviter les inversions de mise en place. Ouvrez le levier de fixation sur la CM, placez les flèches côte à côte, puis refermez le levier. La première étape est faite, avec l’installation du CPU sur la CM.

Maintenant, vous devez placer la CM dans le boîtier. Généralement, cette opération reste assez simple. Couchez le boîtier, puis repérez l’emplacement dédié à la carte CM. Elle est d’habitude facile à repérer, et il vous suffit de fixer la CM avec des vis. Cependant, n’oubliez pas de mettre les entretoises avant de visser, pour éviter les éventuels risques de casse qui la rendraient inutile.

Une fois bien fixée, vous pouvez alors procéder au remplissage de la carte mère, avec les autres composants essentiels qu’elle doit accueillir. Les plus importants ne sont autres que les barrettes RAM. Si celles-ci sont en nombre pair, il importe de les placer en alternance, par exemple en 1-3 ou en 2-4. Vous devez entendre un clic pour confirmer la bonne mise en place. Ensuite, vous devez mettre en place le refroidissement. Placez une noisette de pâte thermique au centre du processeur à l’aide de la seringue fournie.

Normalement, quatre trous doivent se trouver autour de l’emplacement du CPU. Insérez-y délicatement les quatre pieds du ventilateur, jusqu’à entendre le clic de confirmation de bonne fixation. Enfin, c’est au tour de la carte graphique ou GPU de prendre place. Retirez autant de protections que nécessaire à l’arrière du boîtier, de manière à ce que l’arrière du GPU, qui contient les différentes sorties audio et vidéo, puisse s’y dévoiler. Comme toujours, appuyez jusqu’au clic de confirmation de fixation. Vissez au besoin pour renforcer cette opération.

Les derniers éléments à mettre en place se matérialisent par le stockage et les lecteurs. Pour le disque dur, repérez son emplacement et insérez-le avec les raccords vers l’arrière. Enclenchez les fixations rapides, puis rajoutez quelques vis pour renforcer. En ce qui concerne les lecteurs, retirez les caches à l’avant du boîtier, puis faites coulisser le lecteur jusqu’au fond, avant de le visser également. Selon vos besoins, et la capacité du boîtier, vous pouvez mettre en place un ou plusieurs disques durs et lecteurs.

 

Alimentation et branchements

Le bloc alimentation constitue le dernier matériel à mettre en place. Généralement, il se situe à l’arrière et au bas du boîtier, à côté d’un ventilateur. Vous devez y raccorder toutes les connectiques de chaque élément que vous venez d’installer. Heureusement, il vous suffit de suivre les fiches et de connecter les broches là où elles doivent l’être. Référez-vous au mode d’emploi de chaque composant en cas de doute. Il en est de même pour le branchement des éléments du panneau avant contenant généralement le bouton de mise sous tension, les différents ports USB et les LED témoins. Pour optimiser la circulation de l’air à l’intérieur du boîtier, assemblez les différents fils avec autant de serre-câbles que nécessaires.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
DMCA.com Protection Status