Poste à souder MIG ou TIG

Dernière mise à jour: 18.10.17

 

Poste à souder MIG ou TIG ?

 

Le choix d’un poste à souder n’est pas toujours facile étant donné la multiplicité des modèles sur le marché. Pour dénicher l’oiseau rare, il faut faire preuve de patience et de vigilance. Une décision trop hâtive pourrait engendrer de mauvaises surprises à l’avenir. La raison pour laquelle nous avons établi un comparatif à cet effet.

L’emploi de ce produit nécessite une certaine expertise dans le domaine, ne serait-ce que quelques notions, donc avant de jeter votre dévolu sur un article intéressant, prenez le temps de penser à son fonctionnement.

Ces deux dispositifs présentent des différences notables à connaître absolument avant de choisir le modèle qui conviendra à vos attentes. Ici, nous sommes obligés d’user de termes techniques, car il s’avère complexe.

Le brasage TIG ou Tungsten Insert Gas en anglais est un procédé à l’arc sous protection de gaz inerte avec un pôle infusible. La tâche est assurée par un arc électrique créé et entretenu entre l’électrode réfractaire de tungstène (de Ø 1,0 mm à Ø 8,0 mm) et l’objet à joindre. Cet arc voltaïque est semblable à un déplacement d’électricité dans un conducteur visible dans l’air causé par le contact avec la borne, plus précisément comme l’éclair d’un orage.

La soudure MIG nécessite un gaz inerte appelé Argon pour le brasage d’alliages légers comme l’acier inox ou cuivreux. Ce qui fait de lui le préféré des soudeurs qui travaillent à temps plein. La MAG quant à elle requiert un gaz actif issu d’un mélange Argon/Co² pour le collage de l’acier au carbone. La consommation de corps gazeux est exprimée en litres/minute. Ces deux éléments sont généralement stockés soit dans des cartouches indépendantes jetables pour les volumes faibles de 1,8 l à 3 l soit en bouteilles consignées pour des capacités considérables de 130 l à 10 m3. Le flux de gaz est géré par un détendeur débit/litre fixé sur le flacon.

Le soudage manuel ou TIG est en quelque sorte classé dans la même catégorie que le brasage à l’arc électrique. Il émet un gaz neutre par une torche en céramique comprenant une électrode réfractaire non fusible en aiguille. On reconnaît un meilleur rendu découlant de cette technique. Selon l’habileté du professionnel, il est possible de travailler le bain de fusion ou de concevoir des résultats très fins. D’après les experts, l’appliquer sur des métaux non ferreux tels que l’acier inox, le titane et l’aluminium s’avère plus efficient.

Le procédé TIG reste facile d’utilisation et vous permet de réaliser des travaux d’assemblage dans toutes les positions, certes, mais sa vitesse demeure faible (2 à 20 cm/min). Le MIG bénéficie d’une productivité importante, d’une rapidité de soudage appréciable ainsi que d’une large gamme d’épaisseurs. Toutefois, les novices auront beaucoup de mal à régler les paramètres de l’appareil en mode manuel.

 

Produits recommandés

 

CE-GSH MIG

 

Si vous n’avez pas encore choisi le type d’engins destiné à compléter votre outillage, postes à souder MIG ou TIG, lesquels correspondent le plus à vos attentes et à vos besoins, ce CE-GSH MIG pourra vous convenir.

Puissant, il peut fonctionner sans gaz. Vous allez pouvoir réaliser des soudages de qualité avec ce modèle dans votre atelier. Il reste l’idéal pour le brasage des plaques de 0 à 3 mm grâce à son intervalle de travail entre 50 à 90 A conjugué à son courant d’entrée de 230 V. Ce spécimen a été spécialement conçu pour accompagner son propriétaire partout puisqu’il est livré avec une sangle de transport et son poids de 14 kg.

Grâce à sa protection contre les surcharges, vous vous en servirez en toute confiance à condition de disposer de bobines de fil de fer mesurant 0,9 mm, de 3 pointes de pistolet MIG, de masque anti-projections avec verre noir et d’une brosse à pique. Il est notamment compatible avec des bobines pesant jusqu’à 15 kg.

Acheter sur Amazon France: Prix- (€94.2)

 

 

 

Dell TIG/WIG 200 A

 

Ce Dell TIG/WIG 200 A démontré son efficacité dans la réalisation de vos travaux de soudure sur une multitude de matériaux. Cela signifie qu’il correspond à des utilisations variées, un expert sera content d’en avoir un dans son atelier. Sa polyvalence fait de ce modèle un investissement intéressant. Les plombiers, les mécaniciens, les bricoleurs amateurs et autres métiers de ferronnerie peuvent tous en tirer avantage pour leurs réparations.

La capacité de ce spécimen à travailler sur des pièces en inox, en cuivre ou bien en acier en fait l’allié incontournable des particuliers et des professionnels. Vous pouvez d’ailleurs régler son intensité en fonction des tâches à réaliser, en vue d’obtenir des résultats solides et optimaux. Il est possible de la faire grimper à 200 A sur ce modèle compatible aux électrodes enrobées mesurant 1,6 à 3,6 mm.

Clique ici pour visiter Amazon.fr!

 

 

 

Laisser une réponse

Be the First to Comment!

Notify of
avatar
wpDiscuz
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 5.00 out of 5)
Loading...