Quels travaux d’entretien pour un gazon toujours vert ?

Dernière mise à jour: 13.12.19

 

 

Différents types d’entretien sont utiles pour maintenir une pelouse en bon état. Ils peuvent s’effectuer avec une variété d’outils appropriés, mais le plus important est de faire l’entretien tout au long de l’année.

 

Les différents types de travaux

L’entretien le plus courant sur un gazon est la tonte. Cette dernière se fait en général à l’aide de tondeuses motorisées pour obtenir de meilleurs résultats. Il existe deux grandes catégories de tondeuses sur le marché dans ce cas, à savoir, celles à moteur électrique et celles à moteur thermique.

La tonte avec ce type d’appareil est très simple. Il suffit de démarrer le moteur, de régler la hauteur de coupe et de faire passer la tondeuse sur les surfaces à couper. Certains modèles sont munis de bacs permettant de collecter directement l’herbe après la découpe. D’autres sont capables d’effectuer le mulching qui permet de ne plus se soucier de l’herbe coupée. Le plus impressionnant est le robot tondeuse autonome qui se charge de tondre la pelouse d’une manière intelligente sans interventions humaines.

Le deuxième entretien courant est la scarification. Celle-ci s’effectue avec un appareil spécialement nommé scarificateur. Le procédé consiste à griffer le gazon pour retirer la mousse ou le feutrage qui, au fil du temps, finit par s’accumuler. Le gazon devient donc plus aéré, mais il est important de faire subir un traitement à la pelouse après la scarification. En effet, certaines zones pourraient être dégarnies et la pelouse pourrait sembler plus ravagée qu’avant. Cependant, après quelques arrosages, elle retrouvera une couleur verte.

Notez que la scarification est différente de l’aération même si elles ont des points communs. D’une manière simple, l’aération permet juste d’améliorer l’apport d’air de la pelouse. Pour finir, il y a l’arrosage faisant partie des phases importantes d’entretien d’une pelouse. Arroser une pelouse est surtout nécessaire lors des périodes sèches. Durant les périodes de pluie, il n’a pas lieu d’être.

 

Les travaux de printemps

Le printemps est une excellente saison pour faire tondre sa pelouse. Vous aurez à tondre régulièrement, environ chaque semaine, pour ne pas que l’herbe atteigne les 10 cm. Cependant, il faut que la coupe soit à une hauteur acceptable, comprise entre environ 3 et 5 cm. Dans le cas contraire, il y aurait des zones dégarnies et la mousse se formerait plus rapidement. N’oubliez pas de ramasser les résidus d’herbes après la tonte dans ce cas.

La scarification et l’aération peuvent aussi se faire durant cette période. Ce sera ensuite l’occasion d’apporter un traitement chimique au sol de votre pelouse pour lui redonner vie. Le chaulage fait en effet partie des étapes importantes après la scarification. Autrement, pour les engrais, n’utilisez pas ceux qui sont azotés, car ils rendent la pelouse plus sensible à la sécheresse. Les meilleurs types d’engrais sont ceux faits d’un mélange de feuilles et de compost.

Durant le printemps, les plantes parasites et les maladies diverses peuvent aussi envahir votre pelouse. Étant donné que l’utilisation de produits phytosanitaires est désormais interdite, il vous faudra user d’autres solutions pour protéger votre jardin. Vous aurez donc à le désherber manuellement à l’aide d’outils tels qu’une gouge à asperge. Retirez les plantes indésirables jusqu’à leurs racines pour éviter qu’elles ne repoussent. Sachez aussi qu’un gazon bien entretenu et bien dense laisse apparaître moins de parasites. Quant aux taupes et aux rats taupiers qui pourraient saccager votre jardin, servez-vous de pièges ou de répulsifs pour les garder à distance.

 

 

Les travaux d’été

En été, la tonte doit se faire environ tous les 15 jours. La hauteur de celle-ci devra être plus haute que lors du printemps. En effet, si l’herbe est trop courte, elle s’assèchera plus rapidement à cause de la forte température. Pour limiter l’évaporation de l’eau, vous pouvez aussi vous servir d’une tondeuse dotée de la fonctionnalité mulching. Le mulching permet de couper l’herbe d’une manière plus fine. Il ne sera alors plus nécessaire de ramasser les résidus de découpe, car ils vont directement alimenter la pelouse en matière organique.

C’est aussi à cette période que le gazon a besoin d’un arrosage plus fréquent. En cas de sécheresse, la meilleure solution consistera à arroser la pelouse une fois par semaine de manière généreuse.

Durant cette même saison, l’herbe ramassée peut aussi servir au paillage des cultures. Les maladies qui peuvent affecter le gazon durant cette période sont la fusariose estivale et la rouille. Ces maladies se caractérisent par la formation de taches circulaires pouvant atteindre 5 à 90 cm. Elles nuisent à l’esthétique de votre gazon et peuvent entraîner la perte de la couverture d’herbe présente sur la zone affectée. Un traitement avec une décoction de prêle peut cependant protéger votre pelouse. Éliminer la mousse et le feutre de la pelouse peut aussi aider à réduire les risques de maladie.

 

Les travaux d’hiver et d’automne

La tonte peut être plus courte et plus fréquente en automne. Nettoyez régulièrement votre pelouse pour éviter que les feuilles mortes et les autres types de déchets ne finissent par l’étouffer. Déraciner les plantes indésirables telles que les pissenlits et les plantains est aussi une action importante.

Par ailleurs, vous pourrez profiter de l’abondance des feuilles mortes lors de cette période pour faire du compost avec vos résidus de tonte. Une partie des feuilles peut aussi servir pour faire un terreau de feuilles.

Si le sol de votre gazon est solide et compacte, vous aurez peut-être besoin d’effectuer un sablage. Le semis du gazon peut aussi s’effectuer à cette période. De cette manière, les nouvelles herbes s’installeront avant l’arrivée de l’hiver. Plusieurs étapes seront alors à suivre en commençant par le travail du sol et son apport en amendements organiques. L’alternative des semis est le rouleau de gazon à dérouler. Son déploiement nécessite cependant autant de préparation que pour le semis.

Une fois que l’hiver s’installe, vous n’aurez que peu de travaux à effectuer sur votre pelouse. Vous pouvez aérer cette dernière en retirant le feutrage ou la mousse qui pourrait y être présent. De plus, pour limiter les risques de formation de mousse, laissez la lumière atteindre votre pelouse en coupant les branches d’arbres qui pourraient faire obstruction. Si votre pelouse est entièrement ensevelie sous la neige, évitez de marcher dessus. Cela pourrait l’étouffer encore plus.

 

Leave a Reply

avatar
  S'abonner  
Notifier
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...
DMCA.com Protection Status