L’étiquette d’un vêtement est sa carte d’identité – comment la lire ?

Dernière mise à jour: 21.02.24

Notre site Web est soutenu par vous, les lecteurs. Lorsque vous achetez via les liens sur notre site, nous pouvons gagner une petite commission d'affiliation. Consultez ici plus d'informations sur nous.

 

Préserver la qualité d’un vêtement est loin d’être facile. En effet, les moindres erreurs risquent de le détériorer. Cette raison explique pourquoi vous devez prêter attention aux étiquettes puisqu’elles donnent des indications vous permettant de prendre soin de vos habits. Toutefois, on est bien d’accord sur le fait qu’elles contiennent souvent des symboles difficiles à comprendre. Justement, on les a compilés dans cet article pour vous aider à les lire plus aisément.

 

Quelles sont les mentions visibles sur une étiquette ?

Les entreprises françaises spécialisées dans la création de vêtements sont toutes soumises à des législations. Chaque firme doit imprimer une étiquette textile pour guider les utilisateurs sur l’entretien et le lavage des vêtements. La loi stipule également qu’il faut mettre une étiquette de composition sur les articles mis en avant. Comme son nom le décrit, elle doit contenir les produits employés lors de la confection du vêtement à l’exception de la fibre la moins présente dans celui-ci. En plus d’indiquer clairement le nom des matières de fabrication, il faut mentionner leur pourcentage. Quand vous achetez un textile, l’étiquette qui vous intéresse le plus est celle qui contient le prix TTC. Le vendeur est tenu de préciser le tarif en cas de réduction.

Bien que l’étiquette d’entretien soit facultative, sachez qu’elle est très importante. En effet, elle permet à un utilisateur de bien prendre soin du vêtement afin de conserver son état neuf. Néanmoins, il faut savoir lire les détails indiqués pour éviter les fausses interprétations. Le repassage est, par exemple, représenté par un fer à repasser, tandis que le lavage est symbolisé par un cuvier. Pour connaître les instructions sur le séchage du linge, vérifiez le symbole avec un cercle encadré de carré et celui avec un cercle uniquement pour le nettoyage à sec. Enfin, le triangle renvoie au traitement à l’eau de javel. Pour mieux orienter votre client, pensez à mettre une étiquette de désignation de la taille.

Elle peut être sous forme de chiffre ou de lettre selon le pays. Ensuite, il ne reste plus qu’à indiquer le pays de fabrication de la marchandise et le tour est joué ! Pour attiser la curiosité des acheteurs, il existe actuellement une étiquette pour vêtement personnalisable. Afin d’avoir un meilleur rendu, confiez le travail à un professionnel. Il suffit de choisir la couleur, le style de l’écriture ainsi que le système de collage. Pour une étiquette de vêtement de bébé, mieux vaut privilégier des matières de qualité dans le but de réduire les risques d’allergies.

 

Comment décrypter les étiquettes d’entretien ?

Compte tenu de la multiplicité des étiquettes d’entretien, on a parfois du mal à comprendre ce que le symbole étiquette vêtement signifie réellement. Comme indiqué précédemment, le repassage est représenté par le fer à repasser. Bien évidemment, le taux de la chaleur à respecter varie selon la matière du tissu. Si le dessin susmentionné est surligné avec une croix rouge, cela dénote que le repassage est interdit. Lorsqu’il est doté de deux points, vous pouvez repasser le vêtement à une basse température soit 110° contre 150°C pour 3 points. Concernant l’étiquette lavage vêtement, référez-vous au bac d’eau. Pour la cuve avec une main, cela signifie bien évidemment qu’il faut laver le vêtement à la main. Si le chiffre 40 y est indiqué, c’est que vous pouvez le laver à cette température. Si le même indice est souligné par un trait, un lavage en cycle synthétique est recommandé contre un cycle délicat pour deux traits.  

Comprendre le symbole de séchage est beaucoup plus simple qu’on ne le croit. Si vous remarquez que le carré avec un rond est surligné de rouge, c’est que le sèche-linge est déconseillé. Si un point apparaît, mieux vaut ajuster la machine sur délicat et sur le programme normal pour deux points. Certaines firmes prennent également l’initiative de bien détailler la manière de séchage du textile à l’air libre. Le blanchiment des vêtements est représenté par un triangle.

Comme pour les autres symboles, le surlignage avec une croix rouge indique qu’il faut éviter le blanchiment. Vous pouvez néanmoins utiliser du chlore et du percarbonate de sodium si le dessin est clair. Enfin, pour un triangle avec plusieurs traits, seul le traitement au percarbonate de sodium est recommandé. Il existe, en outre, des symboles d’entretien pour le nettoyage professionnel. Un cercle signifie que cette action est autorisée. Les lettres W, P et F, quant à elles, sont surtout destinées les pressings.

 

Comprendre la composition du vêtement et les labels

L’étiquette est l’identité du vêtement. Elle comprend généralement une multitude d’informations à savoir la provenance et le symbole d’entretien. Elle affiche également la composition du textile. Elle indique par exemple que le vêtement est composé de fibres naturelles. En d’autres termes, il est fabriqué à partir de matière végétale ou animale incluant la laine, le cuir, l’angora, etc. Si vous trouvez la mention fibres artificielles, cela implique qu’un traitement chimique a été effectué. Notez cependant que le résultat obtenu n’est pas forcément polluant. Enfin, certaines marques informent leurs clients qu’elles utilisent des fibres synthétiques nées après une synthèse de composé chimique. L’élasthanne, le polyester et l’acrylique en font partie. 

Si vous recherchez des vêtements de qualité, vous devez comprendre les labels sur les étiquettes. Pour vous aider, sachez qu’il existe une multitude de labels actuellement. Ils certifient que le textile respecte bien les engagements de l’environnement. L’indication Écolabel affirme que les produits utilisés sont biologiques et recyclés. Les certifications Ecocert, quant à elle, confirment que le textile utilise des fibres naturelles et des agents textiles qui respectent l’environnement.

Le bio équitable atteste l’emploi limité de substances dangereuses tandis que l’OCS certifie l’usage de matières premières biologiques dans le vêtement. Si vous trouvez l’indice Oeko-Tek, cela confirme que ce dernier est un produit écologique. Non seulement il ne contient pas d’éléments chimiques, mais il limite également l’émission de COV dans l’écosystème. À noter que l’indication de l’étiquetage d’origine est très appréciée. Pour attester que le textile est une fabrication entièrement française, mieux vaut souscrire “Fabriqué en France”. 

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES

DMCA.com Protection Status