Nos conseils pour trouver le bon prêt immobilier

Dernière mise à jour: 29.02.24

Notre site Web est soutenu par vous, les lecteurs. Lorsque vous achetez via les liens sur notre site, nous pouvons gagner une petite commission d'affiliation. Consultez ici plus d'informations sur nous.

 

Faisant partie des crédits les plus sollicités, le prêt immobilier connaît un succès fulgurant depuis quelques années. Selon une récente étude, cette tendance s’explique par le fait qu’environ 80 % des Français souhaitent devenir propriétaires. En plus de permettre d’acquérir un logement, ce type d’emprunt sert également à effectuer des travaux. Comment acquérir un bon prêt immobilier ? Quels types de travaux peuvent être inclus dans ce dernier ?

 

À quoi sert un prêt immobilier ?

Si les établissements prêteurs sont parfois réticents face à l’octroi d’un crédit pour acheter des titres financiers, ils se montrent plus ouverts pour accorder un prêt immobilier. Destiné à une entreprise ou un particulier, cet emprunt doit être remboursé selon certaines conditions précisées par l’établissement financier. Vous pouvez en trouver facilement en faisant appel à des plateformes de comparaison comme Loanscouter.com.

Le prêt immobilier est généralement utilisé pour :

• construire ou acheter une résidence principale ;

• effectuer des travaux sur une habitation existante ;

• acheter des parts de SCPI ou société civile de placement immobilier ;

• un investissement locatif dans le neuf ou l’ancien.

L’argent emprunté est versé sous forme de virement ou de chèque par l’organisme prêteur. Le montant est remis aux prestataires des travaux ou au constructeur dans le cadre d’une construction ou de travaux. Il est versé au notaire dans le cadre de l’acquisition d’une habitation.

 

Les astuces pour acquérir le bon crédit immobilier

Trouver le bon prêt immobilier, c’est contracter l’emprunt le plus avantageux qui vous permettra d’économiser. Avant de vous lancer, vous devez avoir un dossier suffisamment convaincant pour inciter les organismes prêteurs à vous accorder le meilleur taux. 

 

Soigner son profil emprunteur

Étant donné que l’octroi d’un tel crédit repose sur la confiance, vous devez avoir un bon comportement financier et présenter une solvabilité irréprochable. Ces deux éléments, qui définissent votre profil, sont vérifiés par les banques pour leur permettre de déterminer si vous êtes apte ou non à rembourser ou non votre emprunt. Moins le risque évalué par la banque est élevé, plus vous multipliez vos chances d’obtenir le montant demandé.

Montrez à l’établissement qui vous intéresse que vous êtes capable de rembourser toute la somme demandée en évitant d’être souvent à découvert. Comme tous vos relevés bancaires seront minutieusement scrutés, prouvez-leur que vous avez une situation professionnelle stable. Vos revenus doivent être pérennes et vous aurez d’autant plus de chances si vous justifiez de quelques années d’ancienneté au sein de l’entreprise qui vous emploie. Bien qu’un contrat à durée déterminée ou CDI constitue un argument indéniable, être intermittent, intérimaire, indépendant, etc. permet aussi d’obtenir ce type d’emprunt.

 

Estimer sa capacité d’emprunt

La capacité d’emprunt est la somme totale que vous êtes en mesure de demander pour le financement de votre projet. Ce critère est essentiel pour l’organisme en vue d’établir votre dossier. Pour l’évaluer, ce dernier considère les éléments suivants :

• le taux d’intérêt et la durée de l’emprunt ;

• la somme qu’il vous reste sur votre revenu mensuel après avoir réglé toutes vos charges ;

• votre taux d’endettement. 

 

Baisser le montant de la dette en négociant son assurance emprunteur

Si vous avez l’intention de demander une somme conséquente, vous devez souscrire une assurance emprunteur, car la banque requiert systématiquement cette couverture. Afin de réduire le montant remboursé, pensez à bien négocier cette dernière. 

Bien que cette assurance ne soit pas obligatoire surtout pour les montants moins élevés, elle reste bénéfique pour garantir la prise en charge d’une partie ou de l’ensemble du capital restant dû ou des échéances de remboursement. Cette couverture est nécessaire notamment en cas de perte totale et irréversible d’autonomie, perte d’emploi, décès, incapacité temporaire de travail ou invalidité permanente.

 

Contacter un courtier

En faisant appel à un courtier immobilier, vous bénéficiez d’un accompagnement sur mesure au cours des différentes étapes de votre projet immobilier. Constituant un intermédiaire rassurant pour les établissements, il vous aide à gagner du temps grâce à son expertise. 

Ce spécialiste permet également de contourner les différents pièges tout en vous orientant vers les offres les plus attractives sur le marché. Maîtrisant l’univers de la banque, il est apte à négocier le meilleur taux en fonction de votre dossier, détermine les financements les plus intéressants et identifie le partenaire financier le mieux adapté. Grâce aux services d’un courtier, vous pouvez obtenir un taux de crédit peu élevé.

Comparer les offres des organismes de prêt

Les établissements financiers proposent des offres aussi différentes les unes des autres. Procédez à une comparaison de celles-ci en contactant de nombreux organismes. En faisant jouer la concurrence entre celles-ci, vous obtiendrez un taux qui vous permettra d’économiser. 

Avant de comparer les offres des autres établissements, vous pouvez demander des conseils auprès de votre banquier afin qu’il vous propose le prêt le plus bénéfique pour vous.

 

Être capable d’épargner

Les banques sont généralement rassurées lorsqu’elles ont la preuve d’une garantie en cas de non-remboursement. Avec une épargne obtenue pendant plusieurs années, vous montrez un comportement bancaire positif et apportez la preuve de votre capacité à épargner. L’établissement bancaire peut vous proposer un produit d’épargne tel qu’un livret, un compte épargne-logement ou une assurance-vie. 

 

Les travaux pouvant être inclus dans un crédit immobilier

Lorsque vous achetez une habitation, vous pouvez inclure des travaux de rénovation dans votre prêt immobilier. Recourir à cette solution permet :

• d’être à l’abri de la cumulation de deux prêts, immobilier et travaux ;

• de profiter d’un taux d’intérêt équivalent à celui de votre crédit immobilier ;

• de réduire les conséquences des mensualités de remboursement sur votre taux d’endettement avec une durée de remboursement plus longue. Pour un crédit travaux, la durée est de 10 ans au maximum.

Il est possible d’inclure divers travaux dans le crédit immobilier :

• des travaux de rénovation énergétique qui vous permettront de faire des économies sur votre budget mensuel. Vous pouvez notamment faire des travaux pour l’isolation ou encore de raccordement au gaz et à l’eau, d’installation de rideaux isolants etc. Les caractéristiques techniques des matériaux, le type d’habitation et la situation du particulier font partie des critères d’attribution considérés pour l’isolation, le chauffage, les énergies renouvelables, etc.  

• des travaux de remise à neuf. Cependant, si votre projet présente une viabilité économique suffisante, votre banquier risque de ne pas en être convaincu.

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES

DMCA.com Protection Status