Les bons gestes pour réussir une soudure à l’arc

Dernière mise à jour: 27.11.20

Notre site Web est soutenu par vous, les lecteurs. Lorsque vous achetez via les liens sur notre site, nous pouvons gagner une petite commission d'affiliation. Consultez ici plus d'informations sur nous.

 

La soudure à l’arc est un procédé qui consiste à utiliser une forte chaleur sur une électrode enrobée pour joindre deux voire plusieurs pièces métalliques. La température de fusion créera par la suite ce que l’on appelle un arc électrique entre les pièces à assembler et l’électrode. Réaliser le soudage soi-même est tout à fait possible à condition de respecter les mesures de sécurité et de se munir des matériels de protection nécessaires. Une fois que vous maîtrisez les bons gestes, vous n’aurez plus besoin de contacter des professionnels et vous économiserez en même temps de l’argent. Justement, cet article se focalisera sur les différentes techniques à adopter pour réussir une soudure à l’arc. Focus !  

 

Quid des équipements incontournables lors du soudage ?

Pour effectuer une soudure à l’arc, il faut se munir des matériels de base. Le poste à souder est un appareil qui développe un courant alternatif entre 40 et 70 volts. Il comporte un régulateur de tension, un sélecteur d’intensité, un transformateur et un ventilateur interne. Il se décline en plusieurs modèles dont certains délivrent un courant continu pour un soudage à l’arc plus aisé. Ensuite, il vous faut également des câbles conçus spécialement pour faciliter le passage de courant entre les pièces à souder et le soudage.

Les électrodes, quant à eux, sont indispensables pour optimiser l’assemblage des pièces métalliques entre elles. Elles sont disponibles en plusieurs modèles selon les besoins de chacun. Si vous travaillez sur des constructions métalliques ou des structures en acier, les électrodes E7018 feront l’affaire puisqu’elles sont résistantes. Elles garantissent aussi une soudure de haute qualité et parfaitement nette. À noter qu’il est impératif de les stocker à une température entre 120 et 150°C pour conserver leur état.

Pour réussir la soudure à l’arc, il est indispensable de prévoir des équipements de sécurité. Le masque à souder est un accessoire incontournable lors du soudage. Il maximise la protection du visage contre les étincelles et les lumières de l’arc électrique. Généralement, il dispose de filtres sombres pour éviter d’exposer la rétine de l’œil au danger.

Pour optimiser la sécurité des soudeurs, des fabricants ont mis en avant des casques autoobscurcissants dotés de filtres teintés. Ils sont parfaits pour les différents travaux de découpage ou bien de meulage. Les gants de protection en cuir, quant à eux, protègent les utilisateurs des petits accidents. Par ailleurs, pour travailler en toute sécurité, il faut s’équiper de tabliers de protection. Ils serviront à limiter les risques de brûlures. Enfin, il ne reste plus qu’à enfiler ses chaussures de sécurité et le tour est joué !

 

Les différentes étapes à suivre pour une soudure à l’arc réussie

Faire une soudure à l’arc n’est pas une mince affaire. Pour réussir le travail, il faut commencer par réunir tous les matériels susmentionnés. Ensuite, le soudeur doit choisir un endroit sécuritaire pour le soudage. Une table en matériau incombustible fera parfaitement l’affaire. L’étape suivante consiste à nettoyer les différentes pièces à assembler. Pour supprimer les oxydes ou les traces de peinture, il vous faut une brosse métallique. Pour le dégraissage, cependant, vous pouvez utiliser un chiffon avec de l’acétone.

Pensez aussi à choisir la baguette la plus adaptée au porte-électrode et surtout au diamètre des pièces à souder. 1,6 mm d’électrodes correspond par exemple à une épaisseur de 1,5 mm et une intensité moyenne de 40 A. Une fois que vous avez trouvé l’électrode qui vous convient, vous pouvez maintenant procéder au raccord des câbles et à la mise en place des pièces à assembler. Immobilisez l’une d’entre elles à l’aide d’une pince de masse. 

Le soudeur doit également passer à la mise sous tension du poste de soudage et régler son intensité. Pour être sûr que ce dernier fonctionne correctement, vous distinguerez des bruits du ventilateur de ceux du transformateur. Autrement, vous devez contrôler le circuit d’alimentation électrique. Une fois ces étapes effectuées, le soudeur peut amorcer l’arc électrique en réalisant un mouvement simple de frottage sur la ligne de jonction. Bien évidemment, il faut protéger les yeux des étincelles avec un masque de soudage. Quand l’étincelle commence à atteindre entre 3 à 4 mm, vous pouvez glisser la baguette le long de la pièce. Vous verrez que l’électrode va fondre pour ensuite se transformer en cordon. Il ne vous reste plus qu’à piquer sur ce dernier pour vous débarrasser des laitiers, et le tour est joué ! 

Quels sont les gestes à éviter ?

Réussir une soudure à l’arc demande un minimum d’entraînement. La première erreur à éviter est de ne pas mettre ses équipements de protection. Comme on le sait bien, le travail de soudage n’est pas un jeu d’enfant. Les étincelles pourraient abîmer la rétine et causer en même temps de graves brûlures. Ensuite, le choix du diamètre de l’électrode n’est pas une tâche à prendre à la légère.

Si celui-ci est trop faible ou pas adapté à l’intensité de soudage, l’extrémité de la boule risquerait de se décomposer totalement dans le bain de fusion. Les conséquences peuvent également être importantes pour un diamètre de baguette du fil trop faible. Pour obtenir un rendu satisfaisant, il est impératif de bien sélectionner le type d’électrode adéquat. Le modèle en zirconium ou en tungstène aux terres rares fera l’affaire.

Avant de commencer la soudure à l’arc, ayez toujours l’habitude de vérifier l’état du poste à souder. Prenez le temps de bien l’entretenir avant et après le soudage pour prolonger sa durée de vie. Vous devez aussi penser à changer les pièces si besoin. À noter également que la présence des peintures, des oxydes et de la graisse sur la pièce à assembler pourrait créer de nombreux problèmes. Cette raison explique pourquoi il est indispensable de bien nettoyer les pièces à souder au préalable. Enfin, la dernière erreur à éviter est liée au réglage du poste à souder. Une intensité trop forte ou trop faible et une erreur de polarité du courant risquent d’altérer la qualité de la soudure. 

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
DMCA.com Protection Status