L’invention de l’écriture et son évolution à travers le temps

Dernière mise à jour: 25.10.21

Notre site Web est soutenu par vous, les lecteurs. Lorsque vous achetez via les liens sur notre site, nous pouvons gagner une petite commission d'affiliation. Consultez ici plus d'informations sur nous.

 

Le monde de l’écriture raconte toute une histoire passionnante qui a traversé les âges. La naissance de l’écriture remonte à il y a 5000 ans avant J-C. À l’époque, elle n’était pas aussi parfaite comparée à l’écriture d’aujourd’hui. Les premières écritures étaient d’origine Mésopotamienne. Et de la Mésopotamie à l’Égypte en passant par les idéogrammes chinois, les différents types d’écritures se sont succédé. Tour d’horizon sur l’apparition de l’écriture et son évolution à travers les siècles.

 

L’invention de l’écriture : la différence entre pictogramme et signe d’écriture

L’histoire de l’écriture remonte à plusieurs millions d’années. Avec elle se termine l’ère de la préhistoire. À noter que la préhistoire couvre des millions d’années avant l’évolution humaine. Il faut savoir que pendant cette époque, les premiers individus étaient encore du genre Homo sapiens. Bien que ces hommes préhistoriques ignoraient tout de l’écriture d’aujourd’hui, il faudra quand même avouer qu’ils sont à l’origine de leur invention. Comment ? Tout simplement en laissant des images à l’instar de gribouillis communicatifs et intemporels dans leur caverne. Ils seront découverts par les archéologues plusieurs millions d’années plus tard.

Débutant avec des gribouillis par les Homo sapiens, l’écriture a traversé les âges jusqu’à prendre réellement forme en l’an 3500 av. J.-C. avec la première civilisation. L’invention de l’écriture durant cette époque a fait entrer l’homme dans l’histoire. Il faudra quand même préciser que l’écriture ancienne n’est pas un pictogramme. Bien que l’écriture cunéiforme ait été obtenue par l’empreinte de roseaux sur de l’argile et qu’elle était de forme primitive, elle représentait déjà un symbole graphique. Elle servait déjà ainsi à énoncer un langage humain.

Quoi qu’il en soit, les études archéologiques réalisées par les experts ont démontré que l’usage de pictogrammes a précédé l’invention de l’écriture. Ces études ont également suscité de nombreuses questions de la part des chercheurs jusqu’à mettre un doute sur la signification des gribouillis laissés dans les cavernes des hommes préhistoriques. Sont-ils des pictogrammes anciens ? Dans tous les cas, ces questions restent encore sans véritable réponse concluante. Toujours est-il que la pratique du rébus a permis d’ouvrir un chemin à l’écriture proprement dite.

L’apparition de l’écriture : une naissance en Mésopotamie

L’écriture sumérienne est née en Mésopotamie, une zone dont l’emplacement géographique est situé entre les rives du Tigre et de l’Euphrate. Les premières traces documentées y ont été révélées et datent de 3400 avant J-C. Loin d’être basées sur l’alphabet, les premières écritures reposent encore sur des pictogrammes. En effet, elles représentaient des schémas d’objets, de lieux ainsi que de concept.

Par la suite, les Sumériens ont eu l’idée de développer l’écriture cunéiforme en forme de coins. Elle a été réalisée sur des tablettes d’argiles avec une pointe taillée en biseau. La combinaison de ces coins placés les uns sur les autres a donné naissance à la formation des signes. À savoir que cette écriture complexe n’a jamais cessé d’évoluer au cours des siècles qui se sont succédé. Elle a également été employée par d’autres peuples et dans une vingtaine de langues différentes si bien que son utilisation s’est prolongée jusqu’au 1er siècle après J-C.

 

De l’Antiquité au Moyen-âge

S’il fallait replonger au cœur de l’histoire, il est d’une évidence que l’écriture a vu le jour en Mésopotamie. Et bien qu’à la base, elle était encore ancrée sur des pictogrammes, d’autres peuples ont commencé à développer un système d’écriture qui leur ait été propre près de deux siècles plus tard. Les Égyptiens étaient les premiers à s’affranchir du traditionnel calculis en développant les hiéroglyphes. Ce sont des versions plus complexes des rébus. 

Les Égyptiens ont tracé ces hiéroglyphes sur des rouleaux de papyrus ou aussi du cuir à l’époque et les inscrivent également dans les sanctuaires des grands pharaons. Constitués de phonogrammes et des déterminatifs, les hiéroglyphes avaient pour principal objectif d’accompagner la compréhension des lecteurs. Cela en indiquant la catégorie du mot représenté en schéma. Complexe et nécessitant une vision différente de celle du reste du monde, il aura fallu attendre 1822 et Champollion pour que les hiéroglyphes soient déchiffrés pour la toute première fois.

En ce qui concerne la Crète et la Grèce, les premières traces d’écritures ont été observées durant le second millénaire avant J-C. En Chine, en revanche, les tout premiers idéogrammes ont fait leur apparition durant l’an 1100 avant J-C.

 

L’écriture, une invention qui a su décrire et marquer le monde

D’abord en Mésopotamie puis à travers le reste du monde, l’écriture a voyagé avec le temps avant de finir par celle que l’on reconnaît au stylo à bille. Mais dans quel but ? Tout simplement pour marquer l’évolution du monde. Dès le premier millénaire, les grandes civilisations ont décidé d’utiliser le système d’écriture pour gérer l’administration. D’ailleurs, les tout premiers documents écrits et enregistrés ont été des inventaires de biens. Ils ont été découverts sur des tablettes d’argile. 

Plus tard, bons nombres de souverains ont relaté leurs exploits en les gravant sur des monuments en pierre. Les mythes et légendes se rapportant à leurs croyances religieuses ont également été gravés sur des monuments en pierre comme l’histoire de Zeus, de Hadès, ou de Poséidon pour la mythologie grecque. Les Égyptiens furent bien sûr les premiers à graver leurs écritures sur du papier.

De l’écriture cunéiforme à l’alphabet

L’écriture cunéiforme a commencé à disparaître le jour où elle a été adoptée par d’autres peuples. En effet, la plupart ont commencé à concevoir leur propre système en proposant une forme d’écriture typique à leur peuple. Quoi qu’il en soit, l’écriture alphabétique a fini par s’imposer. Dans cette lancée, l’alphabet phénicien s’est suivi de l’alphabet grec. Ce dernier finit par donner naissance à l’alphabet latin.

Alors qu’elle était essentiellement destinée à un usage administratif et juridique, au fil des siècles, l’écriture est devenue l’outil de diffusion de prédilection des poètes, écrivains et historiens. Aujourd’hui encore, même avec l’avènement de l’ère numérique, l’écriture persiste pour témoigner de son évolution à travers le temps.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES

DMCA.com Protection Status