Quel est le temps d’évaporation de l’alcool pendant la cuisson ?

Dernière mise à jour: 25.10.21

Notre site Web est soutenu par vous, les lecteurs. Lorsque vous achetez via les liens sur notre site, nous pouvons gagner une petite commission d'affiliation. Consultez ici plus d'informations sur nous.

 

Il faut avouer que dans l’univers culinaire, l’alcool est en mesure d’apporter une touche exquise à n’importe quel type de préparation. Qui n’a jamais apprécié les babas au rhum, les cakes ¾, les canards au vin et bien d’autres plats qui sont composés de plusieurs gouttes de spiritueux ? Mais le fait est que, pendant la grossesse, la consommation d’alcool est interdite. La question ainsi se pose : quel est le temps d’évaporation de l’alcool pendant la cuisson ? Focus.

 

L’alcool cuit et grossesse

Pourquoi l’alcool ne figure pas dans la longue liste de plat pour femme enceinte ? Tout simplement parce que l’alcool, même en petite quantité, représente un risque pour le fœtus. Mais en ce qui concerne l’ajout d’alcool dans les plats et mets préparés durant la grossesse, aucune recommandation n’est officiellement établie. Quoi qu’il en soit, il vaudrait toujours mieux faire preuve de vigilance et s’abstenir d’en consommer surtout pendant le premier trimestre. 

Ainsi, s’il est possible de profiter de la senteur délicieuse des préparations culinaires légèrement alcoolisées, il faudra attendre que le spiritueux s’évapore avant de vous mettre à table.

Le temps d’évaporation de l’alcool

Il n’est pas rare d’entendre dire que l’alcool, lorsqu’il s’évapore pendant la cuisson, laisse place au goût et à l’arôme. Mais ce n’est pourtant pas aussi simple que cela en a l’air. En effet, l’alcool commence juste à s’évaporer à une température aussi élevée que celle de l’eau. 

Pour être plus précis, la température d’ébullition de l’alcool est de 78°C. Quoi qu’il en soit, cette substance ne disparaîtra pas entièrement. La raison est que son mélange avec de l’eau va engendrer une évaporation encore plus lente. Mais il est tout aussi important de noter que l’évaporation d’un spiritueux dans les plats peut aussi dépendre d’autres critères. Dans un premier temps, il y a le type d’alcool utilisé ainsi que sa quantité. Il y a aussi le temps et le mode de cuisson.

Compte tenu de cette analyse, une femme enceinte pourra consommer une très légère dose d’alcool pendant sa grossesse. Mais il faudra veiller à ce que le pourcentage reste assez faible. Pour une cuisson mijotée qui est restée pendant 2h30 en mode de cuisson, par exemple, le pourcentage d’alcool sera de 5%. Ce type de préparation pourra être consommé mais avec modération. 

Dans la liste de recette pour femme enceinte, on fera cependant l’impasse sur les préparations qui n’ont pas été cuites. Les glaces et les sorbets alcoolisés sont les premiers à éviter. Il faudra également mettre une croix sur le gâteau avec de l’alcool tel que le baba au rhum, les biscuits et les crêpes flambées. Le pourcentage d’alcool dans ces desserts est encore trop important et risque de ternir au bon développement du fœtus.

 

Décryptage du pourcentage d’alcool dans chaque type de plat

Nous avons vu que l’évaporation de l’alcool a lieu à partir de 78° mais le pourcentage du spiritueux dans le plat va largement varier. A titre d’exemple, si la substance alcoolisée est ajoutée à la préparation et que celle-ci est instantanément retirée du feu, elle contiendra encore près de 85% d’alcool. Il en va de même pour les recettes flambées étant donné qu’elles contiendront encore 75% d’alcool. Pour les repas cuits pendant 25 minutes en moyenne, il en restera 45%.

Vous l’aurez désormais compris. Même un plat mijoté pendant près de 3 heures aura toujours une dose d’alcool aussi infime soit-elle. Alors, comment optimiser l’évaporation de l’alcool ? L’astuce la plus simple et la plus efficace reste l’utilisation d’une grande casserole. Il faudra noter que cette technique ne fonctionne que pour les plats mijotés au feu. 

Pour ce faire, il suffira d’enlever le couvercle et laisser la préparation cuire ou mijoter pendant au moins 95 minutes. Si possible, ajoutez l’alcool avant la cuisson et préférez le vin ou le cidre aux liqueurs. Le degré d’alcool de ces derniers est plus élevé et l’évaporation mettra plus de temps.

 

Par quoi remplacer l’alcool à brûler ?

Vous vous êtes certainement demandé s’il est possible de remplacer l’alcool à brûler pour fondue ou pour d’autres recettes. La réponse est oui. Les plats à base de vin par exemple, peuvent être remplacés par du vin sans alcool. Pour d’autres recettes, vous pouvez improviser selon vos préférences. 

Si vous aimez particulièrement les plats à base de cidre, vous pouvez remplacer cette substance par du jus de pomme. Cette substance sera d’ailleurs favorable au bon développement de votre bébé. En ce qui concerne le vin blanc, préférez le bouillon de volaille. Pour les liqueurs qui sont surtout utilisées pour les desserts, préférez à leur place, du jus d’orange ou du jus d’ananas. Enfin, à la place du cognac, utilisez le jus d’abricot.

En ce qui concerne le dosage, gardez la même dose même si vous avez remplacé l’alcool par d’autres substances. Pour être plus précis, si la recette nécessite 425 ml de bière ou de liqueur, remplacez-les avec 425 ml de jus d’orange ou 425 ml de jus de pomme.

Qu’en est-il des recettes alcoolisées pour les enfants ?

Les enfants sont tout aussi susceptibles et fragiles que les femmes enceintes. Alors, il est préférable d’éviter de leur donner des plats alcoolisés. Pour les desserts flambés, il est possible de faire une impasse. Mais il faudra veiller à utiliser une légère quantité d’alcool. Afin d’être sûr que la dose soit respectée, mieux vaut préparer une recette faite maison. Il en va de même en ce qui concerne les glaces et les gâteaux. 

Pour les mets qui contiennent à la base de la bière, du cidre, du vin ou autres types de spiritueux, il serait judicieux de les remplacer par les boissons que nous avons mentionnées ci-dessus. Sinon, pourquoi ne pas se laisser tenter par d’autres plats ? D’ailleurs, les enfants prennent toujours plaisir à goûter de nouvelles recettes. Et les préparations succulentes sans aucune dose d’alcool ne manquent pas. Vous pouvez vous rendre sur des sites culinaires spécialisés pour trouver des idées.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES

DMCA.com Protection Status