fbpx

Le niveau d’huile pour une moto – les vérifications à faire

Dernière mise à jour: 18.11.19

 

 

Garant du bon fonctionnement du moteur, surtout de la boîte de vitesse, l’huile moto fait partie des éléments essentiels pour les engins mobiles à deux roues. Savoir quand il faut procéder à un contrôle du niveau d’huile ou encore savoir comment le faire, voilà des questions que chaque conducteur se doit de se poser.

 

Pourquoi une huile spéciale moto ?

À chaque transport spécifique correspond un moteur spécifique qui lui est destiné. Des matériels spécialisés dans l’entretien du moteur de l’engin ont alors été conçus pour que ce dernier puisse gagner en termes de performances. Parmi celles-là, les huiles motrices qui contribuent grandement dans la conduite de ces appareils mobiles. Et comme le type de moteur varie d’un appareil à un autre, il va de soi que celui d’une moto à deux roues diffère de celui d’une voiture à 4 roues. Mais il faut également savoir que chaque pièce qui constitue le moteur a sa spécificité, de ce fait, il est important de se concentrer sur l’adéquation des produits appliqués et utilisés pour le moteur.

Une huile moto est donc destinée à une moto et non à un autre moyen de transport ou disposant juste d’un moteur. Pourquoi ? Car des effets indésirables peuvent survenir à cause de l’inadéquation de la substance avec les spécificités du moteur. À cet effet, ce dernier se verra endommager et connaîtra des dysfonctionnements.

 

Qu’est-ce qu’une huile moto ?

Des liquides et substances divers sont utilisés pour la maintenance et l’entretien des moteurs, quels qu’ils soient. Spécifiquement pour la moto, l’huile se présente comme étant un moyen de refroidissement du moteur tout en lui permettant d’évacuer des calories. Ce liquide assure le bon rapport des vitesses de la moto en soutenant le frottement de l’embrayage, ce qui évite les glissements lorsqu’il faudra passer d’une vitesse à une autre. L’huile moto vient donc lubrifier comme il se doit le moteur.

La qualité de l’huile d’une moto est donc un critère à ne pas négliger, car de cela dépendra la performance du moteur. Pour une moto, l’huile a un niveau de viscosité affiché clairement sur l’emballage de celle-ci, soit 10w40 : indiquant la viscosité à froid (indiqué par le premier chiffre) et la viscosité lorsque le moteur est chaud (40). La moto a généralement 2 types de moteurs, dont ceux à 2 temps et ceux à 4 temps.

 

Le bon moment pour effectuer son contrôle de niveau d’huile

Savoir d’une manière plus ou moins précise quand contrôler le niveau d’huile moto de son moteur est d’une grande utilité; que l’on soit un amateur de mécanique ou un habitué des deux roues. Après une utilisation intensive, le moteur de la moto atteint une température assez chaude et l’huile à l’intérieur monte de niveau. En ce sens, il faut attendre son refroidissement afin de pouvoir effectuer une vérification des plus justes de son huile. Si votre moteur a tourné pendant près de 15 min, une dizaine de minutes est nécessaire pour que ce dernier refroidisse. Pour une durée d’utilisation plus longue, il vous faudra près de 1 heure pour que la température baisse.

Le niveau d’huile reviendra à son niveau normal lorsque le moteur aura atteint la température adéquate à la vérification ; ce qui permettra une précision importante pour la vérification. La consommation de la moto peut aussi être constatée à ce moment en ayant préalablement mesuré la quantité d’huile versée dans le moteur ; celle-ci est déduite du volume de la quantité restante dans le moteur.

Mesurer la distance parcourue est aussi un bon moyen pour avoir un bon timing de vérification. Les grands constructeurs de motos créent des engins qui consomment une quantité considérable d’huile et leur contrôle de niveau se fait systématiquement à chaque 1000 km effectué. Pour les motos de consommations normales, une vérification est recommandée à chaque 500 km parcouru.

 

 

Comment vérifier son niveau d’huile moto ?

Quand les conditions sont adéquates à la vérification du niveau d’huile, il ne reste plus qu’à entamer les procédures et la boucle sera bouclée. Pour commencer, sachez que l’huile est conservée dans le réservoir prévu à cet effet et c’est à partir de celui-ci que le carter inférieur pompe de l’huile pour le faire circuler vers la partie supérieure et dans tout le moteur.

Le niveau de l’huile est flagrant à l’ouverture du réservoir. Des marques indiquent la quantité restante tout en sachant que le niveau maximum pouvant être contenu par ce dernier est indiqué par l’inscription « Maxi » tandis que le niveau minimum est marqué par « Mini ». Le jaugeage de la quantité d’huile à verser peut alors être réalisé via ces petits repères placés un peu partout dans le réservoir.

Maintenir la moto droite ou inclinée sur un angle d’environ 25° est nécessaire pour vérifier son niveau d’huile. Cette technique permet d’obtenir une plus grande précision, car le liquide est exposé à la lumière avec le réservoir. Les indications « Maxi » et « Mini » sont alors visibles sauf dans le cas où l’huile a encore une quantité remplissant le réservoir donc cachant la marque du niveau maximum d’huile. Le niveau « Mini » est le plus souvent caché par l’opacité de l’huile moto vu qu’il se trouve tout au fond du réservoir.

Après vérification, si vous êtes amené à rajouter de l’huile dans le réservoir, évitez de faire le plein. En effet, le niveau adéquat à verser dans le réservoir est le juste milieu ; c’est-à-dire au milieu du réservoir si l’on mesure par sa profondeur donc entre l’indication « Maxi » et l’indication « Mini ». Si vous remplissez entièrement le réservoir, vous risquez de nuire aux joints de ce dernier et surtout si le tout déborde sur des composants tels que les pistons, les paliers. Eh oui, il faut savoir que certains éléments compris dans le moteur doivent être préservés de ce liquide.

 

Leave a Reply

avatar
  S'abonner  
Notifier
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...
DMCA.com Protection Status