Comment fonctionne le chauffage à air pulsé ?

Dernière mise à jour: 28.02.21

Notre site Web est soutenu par vous, les lecteurs. Lorsque vous achetez via les liens sur notre site, nous pouvons gagner une petite commission d'affiliation. Consultez ici plus d'informations sur nous.

 

La méthode de recyclage et de transformation n’est plus l’apanage des objets solides seuls. À notre époque actuelle où l’exploitation au maximum des ressources existantes devient tendance, l’air lui-même constitue une denrée adaptée à ce concept. Le principe du chauffage à air pulsé illustre on ne peut mieux cette théorie.

 

Les différents types de dispositifs

La méthode de chauffage à air pulsé constitue une révolution dans le domaine de l’amélioration du confort pour l’intérieur de chaque habitation. Elle se pose en alternative moins coûteuse pour bénéficier de la chaleur, par rapport aux radiateurs et autres convecteurs électriques. Ces derniers, malgré leur consommation déjà fortement revue à la baisse, restent toujours une charge que chacun voudrait réduire, voire éliminer. D’autre part, ce nouveau système semble également moins polluant en comparaison aux cheminées ou chaudières, mais aussi aux poêles à bois ou à granulés. Dans tous les cas, il existe deux catégories distinctes d’installations à adopter.

 – En premier lieu, vous pouvez choisir le mécanisme centralisé pour équiper votre foyer. La base de ce système repose sur l’existence d’un réseau de conduits ou de tuyaux d’aération qui vont distribuer la chaleur pulsée dans toute la maison. Ils vont ensuite aboutir à des bouches placées dans toutes les pièces de votre logement, de manière à ce que chacune d’entre elles bénéficie de la température idéale, notamment durant les moments de fraîcheur. 

En conséquence, il importe que ce système de conduits parcourt toute la maison depuis le point de chauffage central. De ce fait, ce type d’installation est surtout préconisé dans le cadre d’une construction nouvelle. Elle est en effet compatible avec l’utilisation de chaudières, mais aussi avec les différentes sortes de poêles.

 – Dans l’autre cas, vous pouvez vous tourner vers l’adoption du système décentralisé. L’ensemble n’est donc pas relié à un point de chauffage principal. Le concept se base plutôt sur l’utilisation de souffleries distinctes à placer dans chaque pièce. Celles-ci fonctionnent de manière autonome, sans dépendre les unes des autres. Il vous est alors possible de n’allumer que celle qui se trouve là où vous êtes, et de laisser celles des chambres vides éteintes. 

Suivant cette configuration, l’adoption de ce système semble s’orienter en toute logique vers une application pour procéder à une rénovation. En effet, il vous épargne de l’impératif de disposer d’un point de chauffage central. L’air pulsé ne nécessite plus l’obligation d’avoir un réseau de tuyaux pour assurer la distribution de la chaleur.

 

Fonctionnement du système

Le chauffage à air pulsé peut se résumer en quelques mots, à savoir se servir de l’atmosphère ambiante pour produire de l’air chaud dans une pièce ou dans toute la maison. Cette définition terre-à-terre couvre cependant des détails techniques qu’il est quand même intéressant de connaître.

 – Principe de base

En adoptant ce type d’installation pour affronter la période hivernale, la compréhension de la démarche pourra vous aider à optimiser votre utilisation. Dans le contexte d’un système centralisé, l’air existant dans la pièce est aspiré par des bouches de reprise, puis envoyé vers une chaudière à air pulsé par exemple. Celle-ci constitue le point de chauffage principal, qui se chargera d’augmenter la chaleur de l’atmosphère puisée, et arrivant par les conduits qui aboutissent sur lui. Une fois à bonne température, cet air empruntera le circuit des tuyaux d’aération pour alimenter l’ensemble de votre foyer. Il est ensuite réintroduit dans chaque pièce, en traversant des bouches d’insufflation. 

Des ventilateurs assurent cette distribution. Selon le volume de la maison, ou des chambres en particulier à réchauffer, cette procédure s’effectuera en boucle, jusqu’à ce que la température ambiante atteigne le niveau recherché. Dans l’objectif de bien répartir la chaleur dans tout le logement, il importe de bien calculer les dimensions en fonction de la taille de la maison, et de l’éloignement du chauffage central par rapport aux points de sortie. 

Afin de maintenir une hygrométrie correcte, notamment dans les parties sèches, un mécanisme d’humidification est intégré dans le système. Par ailleurs, la présence d’un filtre avant l’arrivée à la source de chaleur assure l’élimination des particules en suspension. 

Pour sa part, l’utilisation du style décentralisé dispose de ces atouts à son échelle. Elle ne nécessite pas tous ces calculs relatifs à la distance et à la dimension des conduits par contre. Il suffit de placer chaque matériel à un endroit stratégique de la pièce pour qu’il opère. Seule la puissance devra être tenue en compte.

Techniques de maintenance

Comme tout équipement destiné à favoriser votre confort en termes de température, vous devez procéder à un entretien régulier pour exploiter un chauffage à air pulsé électrique de manière optimale. Vous éviterez alors l’augmentation de votre facture d’énergie, mais aussi les risques de dysfonctionnement, ainsi que les problèmes de santé découlant d’une atmosphère de mauvaise qualité. Le procédé est heureusement simple, et vous pouvez vous en charger, sans nécessiter l’aide d’un professionnel.

 – Vous devez souffler les filtres à air tous les six mois, pour qu’ils continuent de bloquer les particules pathologiques. Au besoin, vous pouvez les remplacer. Vérifiez également le mécanisme d’humidification-déshumidification, et nettoyez-le avec de l’eau et du vinaigre.

 – Éliminez toute source d’obstruction affectant les bouches d’aspiration et d’insufflation de l’air chaud.

 – Par la même occasion, lubrifiez le moteur des ventilateurs pour leur longévité, et pour la prévention des éventuelles pannes.

 – Le plus gros des vérifications s’effectue tous les cinq ans, et consiste à nettoyer tout le circuit de distribution de l’air soufflé, du point d’inspiration à la bouche de sortie. Cette procédure nécessitera l’utilisation d’un matériel spécifique, pour lequel vous devrez sans doute recourir aux services d’un spécialiste.

Ces conditions restent impératives pour que votre système fonctionne de la meilleure façon, pour une longue durée. En effet, il est plus facile de procéder à un remplacement de chauffe-eau pour camping-car que de devoir penser à celui d’une ou de la totalité de votre installation de chauffage à air pulsé. Elles importent davantage pour le cas d’un mécanisme centralisé, pour lequel la moindre défaillance peut vous coûter beaucoup en matière de réparation ou remise en état.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
DMCA.com Protection Status