Quel format de fichier choisir pour un disque dur ou une clé USB ?

Dernière mise à jour: 26.07.21

Notre site Web est soutenu par vous, les lecteurs. Lorsque vous achetez via les liens sur notre site, nous pouvons gagner une petite commission d'affiliation. Consultez ici plus d'informations sur nous.

 

Dans l’objectif d’utiliser votre ordinateur de la meilleure des façons, il est recommandé de disposer d’un espace de sauvegarde amovible. Cette alternative vous permettra de ne pas saturer la capacité interne, ainsi que les mémoires. Néanmoins, choisissez le bon format de stockage, afin d’utiliser vos fichiers sur n’importe quel support.

 

Fat32, le plus populaire

Vous avez certainement déjà vécu la mauvaise expérience de sauvegarder un document, une vidéo ou un fichier audio sur un disque dur externe ou une clé USB, sans pouvoir y accéder à partir d’un matériel différent. Le problème se situe au niveau du format du volume, qui peut ne pas être compatible d’une machine à l’autre. 

La plupart des ordinateurs semblent pourtant utiliser la même configuration exfat Mac pour justement passer outre ce problème. Seulement, il y aura toujours des exceptions. Mais avant de penser à formater un disque dur pour espérer tout remettre en ordre, il convient d’abord d’en vérifier la caractéristique technique. Vous pourrez ensuite choisir le format de support externe qui pourra convenir à vos activités à l’avenir.

Le format le plus populaire actuellement se représente par le Fat32. Son principal avantage se résume à un simple mot : l’universalité. En effet, il est compatible avec la majorité des produits informatiques et fonctionnels, sans vous faire courir le risque de vous retrouver avec des données inaccessibles au moment où vous devez travailler dessus sur une autre machine. 

Le formatage fat32 peut donc s’avérer être inutile si vous possédez un disque dur externe de ce format pour déplacer un fichier d’un PC Windows vers Mac, ou vice-versa. En effet, la compatibilité de ce format sur ces deux plateformes vous facilite largement la vie. Mieux, vous pouvez aussi employer ce support amovible pour alimenter d’autres ressources telles qu’un boîtier multimédia, une smart TV ou encore une console PS4. Tous ces équipements fonctionnent avec Fat32.

En contrepartie, si ce choix se montre avantageux en matière de compatibilité en lecture et en écriture entre Windows et Mac, il pèche au niveau de sa capacité plafonnée. Même avec les modèles de matériel amovible de dernière génération utilisant ce format, la taille maximale de chaque fichier est limitée à 4 Go. L’équipement lui-même dispose d’un espace total de disque de 2 To. Vous devrez donc oublier d’y sauvegarder les films tournés avec des caméras HD. De même, vous devrez aussi savoir comment formater une clé USB pour pouvoir déplacer une grande quantité de fichiers en fonction de vos besoins.

NTFS, l’alternative en puissance

La manipulation de données importantes en termes de volume ne concerne plus que les grandes entreprises de nos jours. Même un simple particulier peut générer plusieurs Go de données dans ses différentes activités. Afin de passer outre la limite imposée par une clé USB fat32, les ingénieurs de Microsoft ont cogité pour proposer un format qui ne souffre plus de ce problème de plafonnement. 

Le géant de l’informatique a donc sorti ntfs, le nouveau format de référence aujourd’hui utilisé par bon nombre de PC Windows, ainsi que d’autres plateformes qui usent d’un système d’exploitation similaire. Désormais, il n’est plus rare de trouver certains boîtiers multimédias, et aussi de plus en plus de téléviseurs, qui sont compatibles avec NTFS.

Néanmoins, rien n’est parfait, et quoique ce format spécifique de Windows puisse permettre une lecture même sur Mac, l’écriture n’y est pas possible. Par ailleurs, il faut savoir que le déplacement de données entre deux formats différents entraîne une baisse considérable du débit de transfert. Vous devrez en tenir compte si vous vous y prêtez, par exemple pour passer des informations de ntfs vers exfat Mac. 

De plus, il faut signaler que la compatibilité n’est pas totale sur Mac. Vous pouvez effectuer la lecture du volume ntfs, mais l’écriture n’est pas possible, à moins de recourir à des logiciels spécialisés comme Tuxera NTFS ou Paragon NTFS. Mais ce choix nécessite de savoir comment formater un disque dur avant ou après, en cas de fausse manipulation.

 

HFS+, l’exclusivité Mac

Une des caractéristiques qui distingue la marque à la pomme se matérialise par sa tendance à la technologie propriétaire. En d’autres termes, cette grosse pointure de l’informatique se plaît à proposer des outils et suites logicielles qui ne serviront que sur des équipements de la même enseigne. 

Le principal avantage, et qui fait d’ailleurs le bonheur des inconditionnels, se représente par la qualité de fonctionnement et du confort d’exploitation qu’il apporte. Dans ce contexte, les ordinateurs Apple possèdent un format spécifique baptisé HFS+, encore connu sous l’appellation Mac OS étendu. En ce sens, il est aussi compatible avec certains boîtiers multimédias usant du même système d’exploitation.

De ce fait, un disque dur de ce format ne pourra pas être détecté par une machine fonctionnant sous Windows. Il est inutile de perdre votre temps à formater une clé USB de ce format pour en profiter ailleurs que sur Mac.

exFAT, le choix conditionné

Pour casser cette image du clan fermé, ce dernier format permet aujourd’hui une compatibilité totale entre les systèmes d’exploitation Windows et Mac. La lecture d’un fichier enregistré sur le premier devient alors possible sur le second et vice-versa, sans que vous ayez à effectuer une quelconque manipulation. Mieux, vous pouvez même précéder à l’écriture, dans le cas où une modification ou un rajout d’information s’avère être nécessaire sur le fichier. 

Si vous utilisez essentiellement des ordinateurs, quelle qu’en soit la marque, un disque dur au format exfat Mac vous permettra de vous concentrer uniquement sur l’exécution de votre tâche, sans vous embarrasser d’un éventuel problème de compatibilité future. De plus, ce choix vous libère de la contrainte de la limitation de volume, car il n’y a aucun plafond de taille pour ce format.

Toutefois, avant de trouver votre disque dur externe pour Mac, pensez une fois encore à comparer exfat ou ntfs. En effet, si le premier vous libère de l’obligation de limiter votre contenu, son défaut se révèle au niveau de son incompatibilité avec les autres équipements. Pour sa part, le second vous propose tout le contraire.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES

DMCA.com Protection Status