Comment faire manger des légumes aux enfants ?

Dernière mise à jour: 30.11.20

Notre site Web est soutenu par vous, les lecteurs. Lorsque vous achetez via les liens sur notre site, nous pouvons gagner une petite commission d'affiliation. Consultez ici plus d'informations sur nous.

 

Comme la plupart des parents, vous avez dû user de divers subterfuges pour que votre enfant avale quelques bouchées de légumes à table, laissant quelques souvenirs parfois désagréables. Il est pourtant possible de lui donner une meilleure expérience des légumes. Voici quelques techniques simples pour lui apprendre à les apprécier.

 

Jouez sur les différents organes des sens

À son âge, un enfant est attiré par tout ce qui suscite sa curiosité et son intérêt. Les couleurs, les formes et le goût constituent des éléments essentiels pour retenir leur attention. Dans ce sens, pour les pousser à s’intéresser aux légumes, vous devez vous baser sur ces éléments.

Commencez par leur montrer ces derniers dans leur état naturel. À ce stade, ne vous attendez pas à ce qu’ils en réclament immédiatement, car un légume n’a généralement pas une forme toujours attirante. L’objectif est de leur montrer les différentes évolutions entre son état naturel et son apparence une fois dans l’assiette, après avoir été préparé.

Le goût intervient ensuite pour renforcer la première impression qu’ils peuvent avoir. Généralement, après avoir touché, le premier réflexe d’un enfant consiste à goûter. Pour certains produits qui peuvent être consommés crus comme les carottes, la tomate ou le brocoli, n’hésitez pas à lui en donner une petite bouchée. L’astuce consiste à lui en faire goûter un petit morceau pour lequel il ne pourra pas ressentir la totalité de la saveur. Cette insatisfaction le poussera à en vouloir un peu plus, et il vous suffira alors de lui indiquer qu’il en aura plus après préparation pour le repas de midi par exemple.

Enfin, tout ce qui est coloré attire un enfant. En ce qui concerne le contenu d’une assiette, plus vous mettez de la couleur, plus le plat sera appétissant, sans compter que chaque couleur de légume dispose d’une vertu spécifique pour la santé. Le vert du poireau se distinguera de celui des petits pois. Le grenat de la betterave se détachera du rouge de la tomate ; en y rajoutant un peu d’orange de la carotte et du blanc d’un chou-fleur, vous aurez une assiette colorée à souhait. Dans ce contexte, n’oubliez pas de varier le menu. Chaque saison apporte son lot de légumes, veillez à en changer autant que possible, pour que le même produit ne revienne pas trop souvent.

 

Variez la présentation et les préparations

Afin de motiver votre enfant à terminer son plat de légumes, vous devez de temps en temps lui donner l’occasion de participer à la préparation. Non seulement cette activité lui apportera des connaissances, mais le fait de préparer le repas avec vous lui donnera plus envie d’y goûter. En effet, participer lui permet de suivre l’histoire de son plat, et il n’aura pas l’impression d’être obligé de goûter à quelque chose qu’il ne connaît pas. 

De ce fait, emmenez-le avec vous pour les courses, et demandez-lui de choisir lui-même les légumes qui pourraient lui plaire. Il vous restera ensuite à rajouter ceux qui sont nécessaires, dans le cas où il les aurait laissés. Ensuite, demandez-lui de vous assister, ou même d’effectuer lui-même quelques tâches au moment de la préparation. Il apprendra et s’amusera à la fois lorsque le produit maraîcher changera de forme après le passage dans une râpe à légumes électrique performante. Il pourra ainsi définir lui-même dans quelle forme il voudra les manger.

Si votre petit définit à ce moment une façon spécifique de présenter ses légumes et qu’il mange effectivement en quantité convenable, gardez cette option toujours en réserve. Néanmoins, afin qu’il ne s’en lasse pas trop vite, vous avez également de nombreux choix de préparations. Ils peuvent se préparer d’innombrables manières. Crus, cuits, sautés, en crudité ou à la vapeur, vous disposez d’un large choix de recettes pour qu’une même préparation ou présentation ne revienne pas deux fois en une semaine. 

Par ailleurs, vous avez la possibilité de faire manger des légumes à vos enfants à chaque repas. L’essentiel consiste à les présenter à chaque fois dans un visuel différent. Vous pouvez par exemple les présenter sous forme de verrine, pour changer un peu de la crudité dans une assiette plate, ou du velouté dans un bol de soupe. Pensez également à changer de temps en temps l’assaisonnement, ou à rajouter des épices. En jouant sur les nuances de saveurs, vous pourrez facilement convaincre votre enfant du bienfait des légumes. Enfin, vous pouvez aussi penser à les camoufler, sachant que c’est parfois son apparence qui bloque l’enfant. Essayez par exemple un gâteau au potiron avec un soupçon de gingembre, votre enfant en redemandera.

Instaurez la bonne humeur

Un enfant n’aime pas se sentir obligé d’effectuer une action. Manger des légumes n’échappe pas à cette règle. Le premier principe à adopter consiste à éviter de le forcer d’une manière ou d’une autre. Oubliez les chantages ou les menaces, qui risquent plus de le renforcer dans sa réticence vis-à-vis des légumes. En l’obligeant, il associera le fait de les manger à un mauvais moment à passer, et il risque de garder cette impression pour tout l’avenir.

Au contraire, donnez-lui l’exemple. Montrez-lui qu’il n’est pas le seul à en manger, mais que vous en prenez avec lui. Si malgré une belle présentation, le goût passe mal, expliquez-lui clairement les vertus de chaque produit. Même si cette solution semble ne pas fonctionner sur le moment, votre enfant écoute et s’en souviendra plus tard, et il recommencera à s’intéresser à ce légume. De toutes les façons, un repas doit toujours constituer un moment de plaisir, autant pour les adultes que pour les enfants.

Vous pouvez également recourir à des histoires pour l’encourager à manger ses légumes. Essayez par exemple transposer l’histoire de Popeye et des épinards, en choisissant son héros préféré comme personnage principal. Il lui sera ainsi plus facile de comprendre qu’ils sont essentiels pour qu’il puisse bien grandir, et il en mangera plus facilement. Le plus important est d’arriver à instaurer et à garder une bonne ambiance à table.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
DMCA.com Protection Status