Comment aider un alcoolique qui ne veut pas se soigner ?

Dernière mise à jour: 20.04.21

Notre site Web est soutenu par vous, les lecteurs. Lorsque vous achetez via les liens sur notre site, nous pouvons gagner une petite commission d'affiliation. Consultez ici plus d'informations sur nous.

 

Faire sa vie avec une personne alcoolique n’est pas toujours plaisant. Entre la violence et la colère excessive, c’est son entourage qui en paie les frais. Voir un tel comportement d’un proche s’annonce difficile, notamment pour ce dernier. Mais comment aider un alcoolique qui ne veut pas se soigner ? 

 

Adopter une approche plus efficace

Aider un alcoolique à changer sa mauvaise habitude n’est pas une mince affaire. Il arrive, en effet, qu’à force de vouloir le relever, on finit par le repousser. Cette raison explique pourquoi son entourage doit commencer par se renseigner sur cette maladie. Ne pas hésiter à prendre son temps dans les bibliothèques ou sur internet pour vérifier justement les signes explicites de l’alcoolisme.

À noter que l’alcool se démarque par son effet biphasique. En d’autres termes, il possède des propriétés sédatives qui prennent souvent le dessus lorsque son taux dans le sang augmente. À ce moment, soit l’individu déprime, soit il se montre plus positif.

Privilégier la communication

Comment faire face à une personne qui est dans le déni ? Misez sur la communication. Cette technique consiste à interagir avec le sujet en restant bien évidemment à l’écoute et en évitant de le provoquer. Lors du dialogue, il serait toujours préférable de se montrer honnête avec lui et de lui exposer les ressentis de son entourage face aux problèmes.

Pour rendre l’échange plus productif, il est important de mettre l’accent sur votre inquiétude. Une fois que le courant passe, mieux vaut lui proposer de l’aide. Si tout se déroule comme prévu, il est recommandé de prendre rendez-vous le plus vite possible dans des centres de désintoxication.

 

Intervenir seulement en cas de besoin

À quoi reconnaît-on un alcoolique ? Ce dernier consomme de l’alcool de manière plus régulière. Ce comportement est d’ailleurs devenu une habitude pour lui et non un plaisir. Pour l’identifier, il suffit de détecter son changement de comportement comme l’anxiété ou la colère ainsi que ses nouveaux rythmes de vie (fréquence de sommeil, appétit).

Comment aider un alcoolique qui ne veut pas se soigner ? Afin de pallier efficacement ce problème, il faut intervenir sans pour autant mettre l’individu mal à l’aise ou lui mettre la pression. Pour réussir cette approche, ne pas hésiter à lui faire comprendre une seule chose «  on tient à toi et on veut t’aider ». Cette phrase pourrait le titiller et le pousser à agir en conséquence tôt ou tard.

 

Le soutenir et éviter les reproches

Comment aider une personne alcoolique ? L’étape suivante consiste à la soutenir dans ses choix. Justement, il faut l’encourager à avoir des comportements plus positifs et à la féliciter face à tous les efforts effectués pour aller de l’avant. Cette connexion lui fera comprendre que son entourage sera toujours à ses côtés que ce soit dans les bons ou dans les moments de crise.

Cependant, si un débordement se produit, il faut avoir le sang-froid et éviter de lui faire des reproches. Cela pourrait non seulement affecter la relation, mais aussi fragiliser la confiance qui s’est installée auparavant. Mieux vaut suivre l’individu à son rythme et respecter sa bienveillance !

 

Aider la personne alcoolique à prendre soin d’elle

À cause de l’addiction, certains alcooliques se sentent faibles et arrivent même par avouer un fait : «  je ne supporte plus l’alcool ». Alors, comment aider un alcoolique dépressif ?

Pour cela, il faut intervenir en lui permettant de prendre soin de lui autrement. Étant donné que boire du gin entre amis n’est pas une bonne idée, vaut mieux se procurer un petit moment de détente ou de plaisir gustatif pour se revigorer d’énergie. Une petite séance de massage ou de yoga fera parfaitement l’affaire. Une balade dans la nature convient également à ce type d’individu.

 

Trouver le fond du problème

Comment aider une personne alcoolique contre son gré ? Pour cela, il faut traiter le problème en bonne et due forme en allant justement vers le fond. Généralement, un individu devient accro à l’alcool après une déception ou un énorme choc émotionnel. Il se pourrait que ce soit à cause d’un décès d’un membre de la famille, d’un divorce, et tant d’autres encore.

Pris de cours, il s’est réfugié rapidement dans l’alcool qui selon lui l’aide à noyer ses chagrins. Si c’est le cas, alors inutile de lui faire des reproches. Autrement, il serait plus admissible de consulter un psy afin d’y trouver une solution adéquate.

Chercher de l’aide extérieure

Trouver de l’aide extérieure est souvent la solution la plus facile lorsque l’on pose la question suivante : comment aider un alcoolique dans le déni ? Si la situation commence à devenir contraignante, il vaut mieux souscrire la personne dans des centres d’alcoologie les plus connus dans un pays ou dans une ville. Ce moyen est l’un des plus efficaces puisqu’il permet non seulement de soutenir le malade, mais aussi sa famille et son entourage. 

Comme indiqué précédemment, contacter un psychiatre ou un psychologue peut également faire l’affaire. D’ailleurs, cette réaction face à la maladie est la plus évidente et la plus rapide. Étant donné que la séance est individuelle, la personne concernée se sentira plus en confiance et acceptera facilement de se faire aider.  

 

En cas de Rechute : comment s’y prendre ?

Même après avoir réussi à comprendre comment aider un alcoolique qui ne veut pas se soigner, de nombreux cas montrent des rechutes après des mois de sevrage. Cet événement se produit généralement lorsque le patient retourne dans sa famille ou dans son milieu. Le cerveau déclenche une nouvelle envie ou voit la consommation de l’alcool comme un rituel. 

Le plus important serait de lui faire prendre conscience des mois de sevrage qu’il a perdus. S’il se comporte mal avec son entourage alors il est conseillé de demander de l’aide dans des forums ou auprès d’un médecin, par exemple. Il faut également se poser des questions sur votre capacité physique à faire face à la situation et à l’améliorer par la suite. Enfin, il est conseillé de prendre du recul en se procurant un moment de détente et de bien-être. 

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
DMCA.com Protection Status