fbpx

Et si le niveau de l’huile est trop haut — que faire ?

Dernière mise à jour: 14.11.19

 

 

L’huile moteur sert à lubrifier les parties mécaniques du moteur pour limiter les frottements entre les différentes pièces qui le constituent. Elle permet en conséquence de freiner la montée de température du moteur et de ralentir son usure. Cependant, mettre de l’huile en excès n’augmentera pas les bienfaits de cette dernière, au contraire.

 

Principe de la lubrification

L’huile se trouve dans le carter, tout au fond du moteur. Une pompe à huile se charge de l’aspirer pour qu’elle soit conduite vers les diverses parties mécaniques du moteur. Il n’est pas nécessaire de mettre un surplus d’huile pour tenter de faciliter la tâche de la pompe à huile dans ce cas. Une fois aspirée, l’huile passe par un filtre pour retirer les éventuelles impuretés qu’elle peut contenir. Ensuite, elle est redirigée à travers un réseau de cavité vers les différentes parties mécaniques.

Les principales pièces que l’huile lubrifie sont le vilebrequin, les bielles, les pistons, l’arbre à cames, les soupapes et l’éventuel turbo. Une fois passée par ces pièces, l’huile retombe dans le carter et se fait ré aspirer. Suite à la température générée par la combustion et à cause des frottements, l’huile peut s’évaporer. Le moteur est équipé d’un système qui permet à cette évaporation de s’évacuer correctement dans ce cas. L’huile sous forme de vapeur pourra ensuite être collectée et réutilisée, si le moteur dispose d’un système pouvant le faire. Pour que cette tâche de lubrification soit possible, il faut une huile ayant la bonne viscosité. Il faut aussi qu’elle soit en quantité suffisante sans être excessive.

 

Le niveau de l’huile

Il est important de noter que la quantité d’huile nécessaire pour un moteur varie selon les modèles. Pour connaître la quantité optimale pour votre véhicule, vous devrez vous référer aux indications du constructeur. De plus, un excès d’huile de quelques millilitres n’est pas néfaste. Et il serait aussi stupide de remplir le moteur à ras bord. Les excès d’huile sont donc purement accidentels ou dus à un manque d’attention généralement. Pour les éviter, il faudra vérifier le niveau de l’huile.

Les voitures modernes sont équipées de système permettant de vérifier automatiquement ce niveau. Il est donc difficile de faire des erreurs de mesure si votre voiture en est dotée. Sinon, il est toujours possible d’employer la vieille méthode qui est tout aussi efficace. Pour cela, placez votre voiture sur la surface la plus horizontale possible pour éviter les erreurs de mesure. Ouvrez votre capot et attendez que le moteur refroidisse avant de le toucher.

 

Mesurer le niveau de l’huile

Situé quelque part sur votre moteur, il y a une jauge d’huile conçue pour vérifier le niveau de l’huile. Repérez-la en suivant les indications du constructeur pour ne pas faire d’erreur. Une fois trouvée, vous devrez ensuite la retirer. Cette jauge est en fait plongée directement dans le réservoir d’huile de moteur, ce qui lui permet d’effectuer une mesure.

Cependant, durant l’utilisation du moteur, elle aura certainement reçu des éclaboussures d’huile. Vous devrez donc la nettoyer une fois qu’elle est sortie du réservoir. Pour mesurer le niveau de l’huile, il suffit de la remettre en place sans trop la pousser. Retirez-la ensuite et vérifiez jusqu’à quelle profondeur d’huile elle a été plongée. Sur cette jauge sont placés des indicateurs montrant chacun la valeur minimale requise et celle maximale autorisée. Si les traces d’huiles se situent entre la valeur minimale et maximale, alors tout va bien. Mais dans le cas où elles dépasseraient la valeur maximale, il faudra en enlever un peu. Dans ce cas, un excès n’est grave que si elles atteignent plusieurs millilitres.

 

 

Les conséquences d’un excès d’huile

Comme il existe une forte pression dans un moteur, l’huile en excès peut être poussée vers n’importe quelle zone d’évacuation sur le moteur. Le reniflard, qui sert à évacuer les vapeurs d’huile et les surpressions causées par les pistons sera la zone où elle aura tendance à s’évacuer. De là, elle va rejoindre le collecteur. Ce cas est plus fréquent pour les moteurs diesel qui effectuent plus de pression.

L’huile va alors être injectée dans la chambre de combustion du moteur et y être consommée. Une huile moteur est en réalité un composé fait à base de pétrole (huile semi-synthétique) ou ayant des propriétés très proches (huile synthétique). Elle est donc hautement combustible, ce qui fait qu’arrivé dans la chambre de combustion, le moteur va s’emballer. La combustion sera accélérée, les pistons vont s’agiter et créer plus de pression. L’huile sera de ce fait, ré-éjectée à travers le reniflard pour arriver une fois de plus dans la chambre à combustion. Le cycle sera automatique et impossible à arrêter. Ce qui va finir par détériorer votre moteur diesel.

Si ce cas est presque inexistant pour les moteurs à essence, d’autres problèmes peuvent survenir. L’huile comprimée effectuera une pression sur toutes les parois avec lesquelles elle sera en contact. Les jointures fragiles pourraient céder et laisser l’huile passer dans ce cas. Si cette dernière atteint un endroit où elle ne devrait pas aller, alors votre moteur sera en danger. Un trop plein d’huile peut aussi endommager les pièces comme les catalyseurs. Plus il y en aura, moins il y aura d’air et la mécanique aura donc des difficultés à se mouvoir. Par conséquent, l’huile augmentera les efforts du moteur au lieu de les réduire.

 

Les mesures à prendre

Si votre moteur présente des anomalies ou que vous remarquez une présence d’huile anormale, faites immédiatement une vérification. Il est important d’effectuer un diagnostic auprès d’un professionnel de confiance dans ce cas. En effet, il n’est pas rare qu’un supposé expert fasse mal son travail et augmente les soucis au lieu de les résoudre.

Dans le cas d’un trop plein d’huiles moteur, s’il n’est pas trop tard, il suffit d’en réduire le niveau. Vous pouvez utiliser la méthode manuelle citée précédemment pour ajuster le niveau de lubrifiant de votre moteur dans ce cas. Autrement, des capteurs reliés par ordinateur, qui sont disponibles chez des professionnels agrées pourront l’ajuster pour vous. Si votre moteur a déjà subi des dégâts, vous serez obligé de réparer les pièces endommagées. S’il est irrécupérable, il vous en faudra un neuf. Quoi qu’il en soit, vous devrez être précautionneux et respecter le niveau d’huile de votre moteur afin d’éviter tout type d’incident.

 

 

 

Leave a Reply

avatar
  S'abonner  
Notifier
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...
DMCA.com Protection Status