fbpx

Fuite d’huile : comment nettoyer son moteur ?

Dernière mise à jour: 25.08.19

 

 

Le bon fonctionnement d’un moteur de voiture dépend grandement de l’attention que vous lui prêtez au quotidien. Ceci dit, un entretien régulier est recommandé pour éviter que les saletés s’accumulent et limitent sa performance. Ces quelques conseils vous aideront à prendre soin de votre moteur afin de renforcer son efficacité.

 

Se préparer au nettoyage

Avant de procéder à l’entretien de votre voiture, une bonne préparation s’impose afin de réussir cette intervention. Dans un premier temps, attendez que le moteur soit complètement refroidi ou au moins tiède avant de passer au nettoyage. N’oubliez pas de débrancher la batterie. En effet, ce composant comporte de l’électricité, ce qui augmente les risques de court-circuit. Après cela, retirez la batterie sinon vérifiez que le câble noir ne vient pas toucher la borne et causer un accident. Ensuite, vous devriez commencer par enlever les salissures qui se nichent dans la zone située près du moteur. Il est préférable de les éliminer tant qu’elles sont encore sèches pour faciliter le nettoyage. Afin de réaliser cette opération assez rapidement, servez-vous d’un souffleur ou d’un autre appareil de ce genre. N’oubliez pas non plus d’insister sur les zones où les saletés sont plutôt tenaces.

Après cette première étape, pensez à mettre à l’abri les parties comportant des composants électroniques et électriques du moteur. C’est le cas pour la batterie ou encore l’emplacement du fusible. En effet, ces composants pourraient être endommagés pendant le nettoyage. Pour y remédier, prenez tout simplement des sacs en plastique pour les couvrir. En prenant soin de protéger ces éléments sensibles, vous optimiserez l’utilisation de votre moteur après l’entretien.

 

Nettoyer progressivement le moteur

Lorsque les parties sensibles du moteur sont bien protégées, il est temps d’attaquer le nettoyage. Sachez cependant que l’objectif principal de cette opération n’est pas seulement d’utiliser un jet à haute pression. Si vous tenez à ce que l’entretien soit efficace, arrosez tout simplement chaque partie du moteur.

Quand le rinçage est terminé, munissez-vous d’une brosse ou d’un pinceau pour enlever ses saletés dues aux fuites d’huile. Aussi, il est recommandé d’utiliser des produits nettoyants en commençant par les zones supérieures. Vous trouverez facilement une huile moteur Diesel sur le commerce. Cependant, privilégiez les grandes marques afin d’avoir des produits d’entretien de qualité supérieure.

Après la première vaporisation du moteur, laissez la solution agir avant de pulvériser à nouveau. Suite à cette opération, patientez pendant quelques minutes jusqu’à ce que le dégraissant fasse son effet. Puis, procédez au rinçage en prenant soin de vous éloigner de quelques dizaines de centimètres des composants sensibles du moteur. Lorsque vous avez terminé, attendez que l’eau s’égoutte et que le moteur commence à sécher tout doucement. Ensuite, vous pouvez enlever les protections que vous avez utilisées avant de passer au nettoyage. Aussi, n’oubliez pas de bien essuyer toutes les parties électroniques et électriques. Servez-vous d’un souffleur si vous constatez qu’elles ne sont pas totalement sèches. Lorsque vous avez fait le tour de toutes ces étapes, il ne vous reste plus qu’à mettre en marche le moteur. Vous allez constater, rien qu’avec son bruit que ce dernier est reboosté après cette opération. 

 

Nettoyage réalisé par un professionnel

Il ne suffit pas d’avoir une bonne huile moteur Diesel pour assurer un nettoyage optimal du moteur d’un véhicule. En effet, ce type d’entretien est relativement délicat, car ce dernier contient des éléments électroniques qui risquent d’être endommagés. D’où l’importance de faire très attention si vous avez choisi de tout faire vous-même. Par ailleurs, il est primordial que vous sachiez en avance toutes les précautions à prendre pour éviter les erreurs qui pourraient vous coûter cher.

Pour que cette opération soit réalisée selon les recommandations des fabricants, mieux vaut confier le nettoyage à un expert. Vous n’aurez qu’à vous rendre dans la station-service la plus proche de chez vous. À l’occasion, vous pourriez même avoir des conseils provenant d’un technicien qui vous permettront de rallonger la durée de vie de votre moteur.

 

 

Les gestes à adopter suite au nettoyage

Pour que le moteur fonctionne de manière optimale, il ne suffit pas de le nettoyer. En effet, il existe également quelques procédés à suivre après l’entretien. Vous devriez les connaître afin que le lavage du moteur soit complet. Sachez que lorsque celui-ci est propre, il est particulièrement sensible à l’usure et aux risques de corrosion. Compte tenu de cette situation, vous devriez continuer à en prendre soin. Pensez alors à appliquer une cire de protection qui est très utile afin d’apporter une protection supplémentaire à l’ensemble. Cependant, ne vous laissez pas tenter par les vernis moteurs qui ne sont pas vraiment conseillés. En effet, ils ne sont pas efficaces.

Ce n’est pas tout, car les experts recommandent aussi le graissage de certains composants du moteur. Parmi eux, il y a le système d’embrayage ou les charnières. Pour ce faire, utilisez tout simplement de la graisse ou du lubrifiant. Par ailleurs, n’hésitez pas à demander des conseils pour le choix de ces produits.

 

Bien choisir l’huile moteur

Certains automobilistes recherchent une huile moteur peu chère et négligent la qualité. Pourtant, la performance et la fréquence des nettoyages dépendent de cette dernière. Plusieurs critères sont à prendre en considération pour que vous puissiez faire le bon choix. Pour commencer, il va falloir vous concentrer sur les indices de viscosité du produit.

Ceci dit, les voitures de conception récentes et dotées de filtres à particule ont besoin de lubrifiants 100 % synthétiques à savoir les 5W30 ou les 5W40. Ces derniers sont également adaptés aux véhicules qui s’arrêtent et redémarrent très fréquemment puisqu’ils simplifient le démarrage à froid du moteur. Quant aux huiles semi-synthétiques 10W40, elles conviennent pour les trajets en automobiles mixtes et procurent une meilleure protection du moteur. En dernier lieu, les huiles minérales 15W30 s’utilisent pour les voitures anciennes à essence et diesel sans turbo.

Au cours de l’achat, il faudra aussi tenir compte des normes du lubrifiant que vous commandez. Elles constituent un bon indice pour définir si l’huile convient ou non à votre moteur. Par ailleurs, la plupart des constructeurs préconisent des normes particulières. Il suffit de vous y référer pendant l’acquisition pour ne pas faire un mauvais choix.

 

Leave a Reply

avatar
  S'abonner  
Notifier
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...
DMCA.com Protection Status