fbpx

Vidéosurveillance IP ou analogique pour sécuriser ma maison ?

Dernière mise à jour: 21.11.19

 

 

La technologie sans fil est de plus en plus prédominante dans notre quotidien. Même les dispositifs de sécurité deviennent contrôlables à distance avec un simple accès à leurs adresses IP. Cependant, les appareils analogiques ont encore leurs utilités.

 

Le système analogique

La vidéosurveillance analogique se sert de caméra analogique pour effectuer l’enregistrement vidéo. Ce système implique souvent l’utilisation de plusieurs caméras éparpillées dans plusieurs pièces. Les informations sont transmises de la caméra de surveillance vers un enregistreur à l’aide de câbles coaxiaux. Le transfert des données est donc rapide. Ce qui permet d’obtenir une image très fluide.

Si le câble venait à être sectionné, le signal provenant de la caméra sera immédiatement interrompu. Il est donc difficile pour les cambrioleurs de contourner ce système. En revanche, les caméras analogiques ont souvent une mauvaise qualité d’image. Ce qui empêche de visualiser les détails sur les enregistrements. Elles peuvent cependant être dotées de LED infrarouges leur permettant de filmer des images même dans l’obscurité. De plus, ce type de caméra est disponible sous plusieurs formats, conçus pour des utilisations variées.

La mise en place de ce type de dispositif ne demande pas beaucoup de configuration. Une fois toutes les caméras liées correctement au système de surveillance centrale, il est possible de visualiser les images provenant de chacune d’entre elles. Le contrôle du système de sécurité s’effectue donc à partir d’un appareil central qui peut être composé d’une télé ou un moniteur pour visualiser les images et d’un enregistreur. De cet enregistreur, il sera possible de stocker les images sur un support analogique qui est le plus souvent une cassette. Ces anciens dispositifs peuvent donc utiliser des appareils comme des magnétoscopes.

Actuellement, il est possible de se servir d’un ordinateur muni d’un logiciel facile d’utilisation pour contrôler ce réseau de caméras analogiques. Le stockage peut aussi être numérique et le couplage du système de surveillance avec une alarme est devenu plus simple. Par ailleurs, la fixation des caméras sur les zones à surveiller n’est pas particulièrement compliquée. C’est lorsqu’il faut adapter le câblage de ces caméras qu’il est souvent nécessaire de faire une intervention complexe.

 

Le système IP

Les caméras IP utilisent le protocole internet pour communiquer les images qu’elles enregistrent. La présence d’un serveur est donc requise pour collecter les informations pouvant provenir de ces caméras. De ce fait, il est souvent plus compliqué de paramétrer une surveillance IP. En effet, il est impératif de régler correctement le serveur et ses périphériques pour que la communication via le réseau puisse être établie. De plus, le transfert des données vers le serveur doit être crypté de manière à ce qu’aucun individu ne soit capable d’interpréter ces données et de trafiquer le signal.

À part ce risque, la différence de qualité avec le système analogique est souvent flagrante lorsque le matériel utilisé n’est pas performant. Les vidéos peuvent être saccadées surtout si le débit internet est médiocre. En revanche, les images peuvent avoir une très bonne résolution. Il est aussi possible d’effectuer des enregistrements sous différents formats, permettant de contrôler la taille et la qualité du fichier enregistré. De plus, le fait de communiquer à travers internet permet de contrôler des caméras sous une très longue distance. Vous pouvez être en vacance au bout du monde, il vous sera toujours possible de manipuler les caméras chez vous ou à votre bureau. La surveillance peut même être simplifiée avec l’emploi d’un Smartphone comme système de vidéosurveillance. En effet, cet outil est tellement polyvalent qu’il permet aujourd’hui par l’intermédiaire d’internet et de nombreuses applications, de tout gérer dans votre maison.

Avec quelques caméras IP et une application dédiée, vous pourrez donc vous constituer votre propre réseau de surveillance. Ce type d’utilisation domestique est simple et ne fait appel qu’à quelques caméras. Pour un réseau d’entreprise, la présence d’un informaticien est requise pour mettre en place les différents dispositifs avec leurs paramètres. De plus, certaines applications ne sont pas aussi faciles à comprendre que d’autres. La mise en place d’une surveillance IP peut donc être simple ou complexe selon le degré de performance requis. Toutefois, la pose des dites caméras est plus simple, car elles ne nécessitent aucun câblage. De plus, pour ajouter un nouvel appareil, il suffit d’identifier son adresse IP sur le réseau.

Les nouvelles technologies se vulgarisent de plus en plus. Ce qui tend à diminuer le prix nécessaire pour acquérir une surveillance IP. Les caméras numériques sont de moins en moins chères, les supports de stockages sont variés et l’utilisation via PC ou Smartphone est simple. Il peut cependant représenter un lourd investissement selon le degré de performance recherché.

 

 

Les solutions hybrides

La surveillance analogique est encore la plus répandue actuellement. Elle présente cependant des inconvénients sur quelques plans. La première est la limite de stockage qu’impose la cassette. La deuxième est l’éventuelle complexité des travaux pour adapter le réseau filaire à l’endroit à surveiller. À part cela, elle a l’avantage d’être simple d’utilisation, car n’importe qui peut s’en servir.

La surveillance numérique requiert quant à elle, une certaine connaissance en informatique même si les solutions grand public se vulgarisent. Les outils high-tech restent aussi plus chers. Le meilleur choix pour économiser reste donc la surveillance hybride. Si vous disposez d’une ancienne installation faisant appel uniquement à des caméras analogiques, il vous sera possible de la mettre à jour d’une manière simple. En effet, vous n’aurez pas besoin de retirer vos anciennes installations. Il vous suffit d’utiliser un enregistreur capable de recevoir à la fois les signaux par les câbles coaxiaux et par l’IP. Vous aurez ainsi la possibilité de rajouter des caméras IP sans avoir à effectuer d’énormes changements.

Conserver votre caméra analogique peut être une bonne option s’il est impératif de stocker une grande quantité d’enregistrement. Il vous sera possible de stocker vos informations directement sur le disque dur ou dans le Cloud grâce à l’internet. De plus, même avec une caméra analogique, il est possible de profiter des options de surveillance avancées telles que la détection de mouvement. En revanche, la reconnaissance faciale pourrait être difficile si la résolution n’est pas bonne.

 

Leave a Reply

avatar
  S'abonner  
Notifier
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...
DMCA.com Protection Status