fbpx

Comment fonctionne un détecteur de mouvement et comment bien le régler ?

Dernière mise à jour: 12.10.19

 

 

Les capteurs de mouvement sont des dispositifs qui peuvent à la fois offrir confort et sécurité dans un logement. Combinés avec une alarme, ils peuvent dissuader les cambrioleurs. Reliés à une source de lumière, ils s’activent automatiquement en votre présence. Ils ont toutefois besoin de quelques réglages pour fonctionner correctement.

 

Fonctionnement des capteurs de mouvement et de présence

Les capteurs de mouvement et de présence peuvent fonctionner à l’aide de détecteurs infrarouges, de capteurs à haute fréquence et de capteurs ultrason.

Les capteurs à infrarouge détectent les variations de la température et les interprètent comme le signe d’une présence. En effet, la chaleur se traduit par une émission de rayon infrarouge qui est une onde lumineuse invisible à l’œil nu. Le corps humain émet naturellement de la chaleur, il peut donc créer une variation de température détectable par le capteur infrarouge. Ce type de capteur a plusieurs défauts qui peuvent souvent réduire son efficacité. Par exemple, lors des périodes chaudes comme en été, la température du corps humain peut s’approcher de la température ambiante. Et en hiver, les vêtements peuvent devenir une couche de protection qui empêche le capteur de détecter la chaleur corporelle.

En revanche, les capteurs HF ou à hautes fréquences ne souffrent pas de ce type de soucis en rapport avec la température environnante. Ils fonctionnent en émettant des ondes électromagnétiques à haute fréquence qui vont se heurter sur les objets présents dans leur champ d’action et rebondir vers le capteur. Cette réflexion des ondes est évaluée totalement lorsqu’elle est causée par un objet métallique. Elle est évaluée partiellement lorsqu’elle est due à un élément riche en eau tel que le corps humain. Lorsque la fréquence de l’onde qui a rebondi est différente de celle qui a été émise, alors il y a eu un déplacement. Contrairement aux ondes infrarouges, celles qui sont électromagnétiques peuvent traverser en partie certains obstacles tels que les murs ou le brouillard. Ils sont cependant trop sensibles pour pouvoir être utilisés en milieu extérieur.

Les détecteurs à ultrason, quant à eux, ont un fonctionnement similaire à celui des capteurs utilisant les hautes fréquences. La différence est que ceux-ci utilisent une onde sonore à haute fréquence au lieu d’une onde électromagnétique. L’onde sonore est véhiculée par l’air et ne peut traverser le vide contrairement à l’onde électromagnétique. Le son émis rebondit en écho lorsqu’il heurte un objet. Lorsque le temps que met un écho à revenir vers le capteur change, alors il y a eu un mouvement.

Toutefois, peu importe le principe dont est fait le détecteur, car il permet de capter et de comparer des ondes pour évaluer le mouvement ou la présence d’un corps. Il peut ensuite envoyer un signal à une alarme comme dans le cas d’un système de sécurité. Il peut également allumer un luminaire pour éclairer une pièce ou une allée sombre à l’extérieur de la maison.

 

Paramétrer le capteur

Un détecteur de mouvement ou de présence peut simplifier l’allumage ou l’extinction d’un éclairage. Cela peut être pratique lorsque vous rentrez tard le soir et que l’allée vers votre porte d’entrée est sombre. Ce système vous permet aussi d’entrer et de quitter une pièce sans vous soucier de l’éclairage. Cependant, pour éviter que votre éclairage ne s’active en plein jour à chaque fois que le capteur vous remarque, il faudra effectuer des ajustements.

Il est de ce fait nécessaire de régler le seuil de luminosité minimal à partir duquel l’appareil doit s’activer. L’intensité de la lumière émise par le luminaire devra elle aussi être proportionnelle à la luminosité ambiante. Ceci étant fait pour éviter que la lumière n’éblouisse au lieu d’éclairer. Les capteurs de mouvement destinés à l’éclairage, intérieur ou extérieur, sont accompagnés de détecteurs de luminosité. Ces derniers vont permettre de mesurer l’intensité lumineuse ambiante et fonctionneront en même temps que le capteur de mouvement. Ce qui implique que l’éclairage ne s’activera que lorsque la luminosité sera en dessous d’un certain seuil et qu’un mouvement est détecté.

L’éclairage activé devra ensuite s’éteindre au bout d’un certain moment ou lorsque la présence quitte le champ de vision du capteur. Vous êtes le seul à savoir quel est le temps que vous mettez à traverser votre allée, chercher vos clés et ouvrir votre porte. Le délai de l’éclairage extérieur ne dépendra donc que de vous.

Pour un éclairage intérieur, le capteur de présence se charge de déterminer si l’éclairage doit rester actif. En effet, les capteurs de présence ne se contentent pas de détecter une simple variation de la température. Ils peuvent déceler le moindre changement et déterminer si une personne est présente. Si par exemple vous êtes assis devant votre télé, il pourra vous détecter et garder l’éclairage actif. La variation de la luminosité ambiante ne sera prise en considération que lorsque le capteur est à nouveau réactivé.

 

 

Bien choisir l’emplacement du capteur

Divers détails quant à l’emplacement sont aussi à considérer lorsque vous utilisez ces capteurs de mouvements. Pour un modèle extérieur, il faut diriger le détecteur vers une zone restreinte pour éviter qu’il ne s’active en présence de passants.

Pour un détecteur à infrarouge, évitez de le placer directement face à une source lumineuse. Cette dernière pourrait entraver le bon fonctionnement de l’appareil. Ce type de détecteur est d’ailleurs réservé à un usage nocturne, car les variations de température sont assez fréquentes à l’extérieur en pleine journée. Un nuage qui couvre le soleil peut par exemple créer une variation de température et enclencher votre système d’alarme.

Pour un usage intérieur, il faut éviter que le détecteur ne soit mis dans une pièce contenant des sources de chaleur potentielles. Les emplacements face aux fenêtres, aux miroirs et aux courants d’air sont eux aussi à éviter. La zone à surveiller devra également être dégagée et le capteur doit être placé de sorte à réduire les angles morts.

En ce qui concerne les dispositifs à ondes magnétiques, il est nécessaire de bien diriger les capteurs vers une zone dégagée. Ceci permet d’éviter les déclenchements intempestifs. En effet, certains capteurs sont si sensibles qu’une feuille de papier en mouvement peut les activer.

Par ailleurs, les détecteurs à ultrason s’installent également en respectant les mêmes règles que pour les autres types de capteurs.

 

 

 

Leave a Reply

avatar
  S'abonner  
Notifier
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...
DMCA.com Protection Status