Comment fonctionne une tondeuse thermique ?

Dernière mise à jour: 29.10.20

Notre site Web est soutenu par vous, les lecteurs. Lorsque vous achetez via les liens sur notre site, nous pouvons gagner une petite commission d'affiliation. Consultez ici plus d'informations sur nous.

 

 

Une pelouse bien tondue induit toujours la sensation de propreté et de netteté. Mais le plaisir du résultat nécessite l’utilisation d’un matériel de qualité. Contrairement aux cisailles qui procurent beaucoup de fatigue pour un résultat moyen, la tondeuse thermique assure un rendu plus flatteur avec moins d’efforts et de temps.

 

Qu’est-ce qu’une tondeuse thermique ?

Il s’agit d’un matériel de jardinage qui vous permettra de tailler et de dessiner votre pelouse pour un résultat plus esthétique. Comme le mot l’indique, cet outil est équipé d’un moteur alimenté par du carburant et de l’huile nécessaire à son fonctionnement. Vous pouvez en choisir parmi de nombreux modèles, mais les caractéristiques diffèrent en fonction de l’usage pour lequel vous le destinez. Toutefois, les principes de base restent quasiment identiques, même si vous avez généralement le choix entre trois types de tondeuses thermiques.

Le premier modèle est dit « poussé ». En termes clairs, le moteur n’entraîne que les lames de coupe, et vous devez intervenir sur votre terrain pour effectuer la tonte, en le poussant d’un bout à l’autre jusqu’à obtention du résultat recherché. Compte tenu de l’effort à fournir, son utilisation est surtout conseillée pour les petits espaces, et sans dénivellation importante. D’ailleurs, cet équipement ne dispose que d’une petite cylindrée qui se prête effectivement pour cet usage.

En deuxième place, vous pouvez opter pour le modèle autotracté. Disposant d’un moteur beaucoup plus grand et plus puissant, la tondeuse thermique autotractée ressemble assez au modèle poussé. La différence réside dans le fait où le moteur entraîne également les roues, ce qui vous permet de ne plus engager vos efforts que pour maintenir une bonne trajectoire. Bien entendu, vous pourrez en conséquence traiter une surface plus importante, et même avec un certain degré d’inclinaison.

Enfin, vous pouvez aussi choisir une tondeuse thermique autoportée. Ce dernier type est le plus grand en matière de taille, puisqu’il ressemble à un petit tracteur agricole. Vous montez dessus pour l’utiliser. Compte tenu de ses capacités en termes de puissance et d’autonomie, il vous sera utile pour les grands terrains et même les pentes accentuées.

 

Fonctionnement d’une tondeuse thermique

Pour tondre correctement votre pelouse, vous devez utiliser le bon matériel, et surtout en maîtriser le mode d’emploi. Vous pouvez d’ores et déjà vous munir des informations suivantes en matière de fonctionnement. Le principe se base sur un mouvement des lames entraînées par le moteur. Mais le mode opératoire varie en fonction du système de coupe, dont voici certaines particularités à noter.

Pour commencer, la méthode de fonctionnement la plus courante des tondeuses thermiques concerne celle disposant d’une lame ventrale. Un écrou vissé sur l’axe vertical du moteur fixe la lame de coupe en position horizontale. Lorsque le moteur est lancé, le mouvement de rotation rapide de la lame, identique aux pales d’un hélicoptère, taille l’herbe suivant la hauteur du carter de protection. Le niveau d’affûtage de la lame définira la netteté de la coupe. En plaçant une lame dédiée, vous pouvez effectuer un mulching avec une tondeuse thermique à lame ventrale. Le principal avantage se situe au niveau de l’espacement entre chaque tonte.

Le deuxième système de coupe fonctionne selon le principe des lames hélicoïdales. Les brins d’herbe passent entre des lames d’acier torsadées, assemblées de manière à former un rouleau horizontal. Celui-ci agit de la même façon que des cisailles pour un résultat de coupe de bonne qualité. Il s’agit d’ailleurs de la méthode de coupe la plus ancienne, déjà utilisée depuis les premières tondeuses manuelles. La visibilité des lames permet en outre de suivre précisément la tonte en cours. Cependant, le meilleur résultat dépend du nombre de passages, et le principe des lames hélicoïdales nécessite des travaux plus fréquents.

Un autre principe de coupe reprend les deux méthodes précédentes, à savoir l’utilisation de lames ventrales ou hélicoïdales. La différence se situe au niveau de l’emplacement du système de coupe. Lorsque celui-ci est placé bien à l’avant de la machine, on la qualifie alors de tondeuse thermique frontale. Le modèle frontal à lames hélicoïdales permet de couper le gazon avant que celui-ci ne soit touché par d’autres éléments de la machine. Il en résulte un rendu de très bonne qualité, avec un gazon coupé ras et à l’esthétique homogène. Il en est essentiellement de même avec la tondeuse frontale à lame ventrale, sachant que le conducteur peut ainsi voir exactement le passage de la lame. Contrairement au principe hélicoïdal, le ventral dispose généralement d’un bac de ramassage à l’arrière pour récupérer l’herbe coupée. Compte tenu de la qualité de finition, la tondeuse thermique frontale autoportée se destine surtout pour un usage professionnel, dans le traitement d’un green de golf par exemple.

Enfin, le niveau de finition démontre la différence entre les divers principes de coupe. Un accessoire complémentaire vient alors en complément des systèmes à lame hélicoïdale ou ventrale : il s’agit du rouleau arrière. Après le passage des lames, il réoriente l’herbe fraîchement coupée dans une direction donnée. En imposant son poids conséquent lors de son passage, le sens de la pousse de l’herbe reste définitif. C’est ainsi que l’on obtient les différentes teintes de vert sur un terrain de football par exemple. Comme cet accessoire pèse relativement lourd, vous ne le trouverez que sur les tondeuses thermiques autotractées ou autoportées.

 

 

Précautions d’emploi

Comme il s’agit d’un matériel entraîné par un moteur, et donc qui agit d’une manière automatique à certains niveaux, l’utilisation de la tondeuse thermique nécessite quelques mesures de sécurité.

Tout d’abord, concernant le terrain à traiter, vous devez vérifier qu’aucun obstacle ne viendra gêner ou altérer le fonctionnement des lames. Enlevez tous les objets susceptibles de provoquer un blocage, comme des pierres ou des branches massives.

Ensuite, équipez-vous convenablement de bottes, de gants et surtout de casques ou de bouchons d’oreille. Le moteur de la tondeuse thermique est très bruyant, et vous y exposer longtemps peut avoir des conséquences sur votre ouïe.

Enfin, veillez à bien couper tout contact pour toute intervention nécessaire au niveau des lames (élimination d’un bourrage ou remplacement).

 

 

Les pas à suivre avant et après l’utilisation d’une tondeuse

 

 

Pour votre sécurité et celle de votre machine, il est important de procéder à quelques vérifications avant d’utiliser votre tondeuse. Une fois la tonte terminée, vous devrez également vous assurer du bon état de l’appareil et procéder à des réparations si nécessaire.

 

Que faire avant de démarrer la tondeuse

Il est important de se familiariser avec la tondeuse avant de commencer à l’utiliser. Vous devrez ensuite remplir son réservoir avec le carburant préconisé par le constructeur tout en veillant à ne pas le remplir à ras bord. Utilisez également l’huile moteur recommandée par le fabricant.

Ensuite, vérifiez que la bougie d’allumage est correctement fixée pour pouvoir démarrer l’appareil. Si ses poignées sont ajustables, réglez-les à votre hauteur. Vous pourrez aussi adapter l’enseuillement de la coupe en fonction de vos besoins. Si votre appareil dispose d’un système de réglage centralisé, alors cette étape sera simplifiée. Dans le cas contraire, il faudra faire attention à ce que le niveau de coupe reste le même en terrain plat et pentu. Il faut savoir qu’une coupe trop courte risque d’être nuisible à la santé de votre gazon. La largeur de coupe quant à elle, se définit uniquement par l’évasure de l’appareil. Une fois ces mises au point terminées, il faudra procéder à une vérification du terrain à tondre.

Bien que la lame de coupe de votre machine soit en acier, elle peut toujours s’endommager au contact d’un objet solide. Il est donc important de retirer les débris tels que les cailloux et branches dissimulés sous l’herbe avant de commencer la tonte.

Par ailleurs, ne laissez pas traîner les jouets de vos enfants dans le jardin, car ils pourraient être abîmés et en même temps endommager la tondeuse. Pour votre propre sécurité, porter des protections telles que des chaussures épaisses ou des gants est également recommandé. Une protection sonore peut aussi être utile étant donné que les tondeuses sont souvent très bruyantes. Ce bruit risque d’ailleurs d’incommoder votre voisinage. C’est pourquoi vous ne devrez tondre qu’aux heures où la tonte est permise dans votre commune.

Choisissez bien le moment pour tondre votre pelouse. N’attendez pas que l’herbe soit trop haute au risque d’étouffer votre tondeuse. Ne tondez pas non plus votre pelouse durant les saisons sèches ou si l’herbe est trop courte. Une pelouse se dessèche plus rapidement quand elle est rasée. En période sèche, elle a beaucoup moins d’apports en eau, ce qui accélère son jaunissement. Évitez également de passer votre tondeuse sur une herbe humide. Cette dernière peut glisser sous les lames, ce qui pourrait entraîner une coupe irrégulière du gazon. Les risques de glissades sont d’ailleurs plus élevés en terrain humide.

 

Pendant l’utilisation de la tondeuse, ce qu’il faut savoir

Une fois les dispositions d’avant démarrage prises, vous pouvez commencer à utiliser votre tondeuse. Démarrez l’appareil en respectant les indications fournies par le constructeur dans un premier temps. Pour une tondeuse thermique, il faut souvent laisser l’huile circuler dans les différentes pièces du moteur avant le démarrage. Il vous suffit pour ce faire d’appuyer 3 à 5 fois sur un bouton spécial situé sur la machine. La plupart des tondeuses disposent toutefois d’un cordon lanceur sur lequel il faudra tirer pour amorcer la rotation du moteur.

Dès que le moteur démarre, ne lâchez pas immédiatement le lanceur, accompagnez-le jusqu’à la base. Accélérez ensuite et dirigez votre appareil en utilisant les poignées. Pensez aussi à garder vos pieds loin des lames de coupe qui se trouvent sous le carter.

En cas de bourrage, arrêtez le moteur avant d’effectuer toute autre manipulation et retirez la bougie d’allumage. Le bourrage survient lorsque la lame de la tondeuse est bloquée par un corps étranger ou par un amas d’herbes trop épais. Par ailleurs, même si vous portez des gants, évitez de manipuler directement les lames durant le débourrage.

Outre ces points, dans le cas d’un arrêt suite à une panne de carburant, il faudra attendre que le moteur soit complètement refroidi avant de le remplir de nouveau. Il faut savoir que la manipulation du carburant sur un moteur encore chaud peut provoquer un incendie. De plus, les risques de brûlure au contact du moteur chaud sont aussi élevés.

Lorsque vous travaillez sur un terrain légèrement en pente, il est préférable de le traverser latéralement. Si la pente est élevée, il faudra effectuer la traversée uniquement de bas en en haut pour limiter les risques de basculement. Lorsque la tondeuse traverse une voie hors de la zone de tonte, pensez à stopper la rotation des lames de coupe.

 

 

Après l’utilisation de la tondeuse

Ne rangez pas immédiatement votre tondeuse une fois le travail terminé. Arrêtez le moteur et procédez à une vérification pour vous assurer que l’appareil pourra être opérationnel pour une prochaine utilisation. Si la machine est équipée d’un bac de remplissage, videz-le avant de le nettoyer et de le ranger dans un endroit sec.

Vérifiez qu’il n’y a aucune fissure sur le carter et procédez également à son nettoyage. Pensez aussi à nettoyer les lames ainsi que le dessous de la tondeuse pour éviter que des dépôts divers ne deviennent corrosifs pour l’appareil. Ensuite, jetez un œil à l’état des lames en inclinant légèrement l’appareil sur le côté. Dans le cas où elles sont tordues, vous pouvez demander à un professionnel de les réparer. Si en revanche elles sont trop usées, il vous faudra les remplacer.

Nettoyez les roues de la tondeuse avec un jet d’eau et lubrifiez toutes les pièces métalliques, dont le carter, pour éviter la rouille sera aussi nécessaire. Concernant le moteur, après les 5 premières heures d’utilisation, une vidange sera nécessaire. Les prochaines s’effectueront ensuite entre des intervalles de 25 heures ou au moins une fois par an. Le nettoyage et le remplacement des différents filtres s’effectuent aussi à intervalles réguliers, selon les recommandations des constructeurs. Il en va de même pour la bougie de démarrage qui doit être changée après un certain temps d’usage. Pour ce faire, démontez-la avec une clé à bougie et frottez les électrodes situées à ses extrémités pour retirer les dépôts de combustion.

Avant le remisage de l’appareil pour l’hiver, pensez à vider son réservoir à carburant. Un carburant conservé trop longtemps peut voir sa qualité altérée. Cela peut également engendrer la création de dépôts nocifs dans le réservoir. Pour terminer, une fois le nettoyage complet de l’appareil effectué, laissez sécher la tondeuse et rangez-la dans un endroit sec et aéré.

 

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
DMCA.com Protection Status