fbpx

Est-il possible de scarifier une pelouse sans scarificateur ?

Dernière mise à jour: 21.09.19

 

 

Pour une pelouse verdoyante et en bonne santé en toute saison, il est indispensable de procéder à une scarification. Divers professionnels de jardinage ont mis au point des outils quitte à accomplir cette opération. Sur le marché, il existe de nombreux scarificateurs qui se différencient l’un à l’autre par leur modèle et leur design. Beaucoup d’entre nous se demandent s’il y a d’autres outils ou procédés qui peuvent remplacer les scarificateurs.

 

Pourquoi scarifier la pelouse ?

Sur une pelouse, au fil du temps, se forment des couches de végétaux à savoir les mousses, les feutres ou encore les lichens. Ils asphyxient le gazon et le ternissent progressivement. Voilà pourquoi les brins d’herbe se déshydratent et se détériorent rapidement. En effet, le feutrage présente divers effets néfastes à une pelouse. Lorsqu’il se dépose sur le gazon, il empêche l’eau, l’air ainsi que les éléments nutritifs de s’écouler et s’incorporer jusqu’aux racines. Dépourvu de ces substances essentielles à la croissance et au bon développement, le gazon manque de robustesse et de vitalité. Les feutres végétaux sont, par ailleurs, vecteurs des maladies phytosanitaires.

Scarifier une pelouse consiste à inciser le sol sur une profondeur déterminée dans le but d’extraire les mousses, les couches de chaume et les mauvaises herbes. Une fois débarrassé de ces débris végétaux, le sol reste aéré et connaît une croissance harmonieuse. Indispensable et garant de la bonne santé de la pelouse, la scarification est une opération utile et essentielle. Entretenir la pelouse, en incisant le sol, lui redonne vigueur tout en lui promettant une beauté telle un terrain de golf.

 

Quand scarifier le gazon ?

Le fait de scarifier le gazon est une étape importante et délicate qui doit être maîtrisée. Elle peut engendrer des effets néfastes à la pelouse lorsqu’elle est effectuée fréquemment. Il est conseillé d’adopter la pratique de scarification 2 fois par an. La saison adéquate à la mise en oeuvre de cette opération se situe au mois de mars-avril, autrement dit, pendant le printemps. Période de l’année succédant l’hiver, elle est favorable pour l’extraction des mousses et feutres. En effet, pendant la saison hivernale, les gelées s’installent sur la pelouse et pouvant ainsi l’étouffer. Une scarification est donc nécessaire dès la levée de l’hiver afin de redonner de la fraîcheur au gazon et de laisser respirer le sol.

Il est également recommandé de pratiquer une seconde scarification en mois d’octobre, pendant la saison de l’automne. Cette période est caractérisée par l’épanouissement des semis, elle est donc idéale pour ôter les mauvaises herbes et nuisibles qui ont trouvé refuge dans le gazon ainsi que pour ressemer la pelouse.

 

Comment scarifier la pelouse ?

Au risque de détériorer le sol et le gazon, il est indispensable de respecter les règles de l’art en matière de scarification. Il faut préalablement tondre la pelouse à ras, sur une hauteur d’environ 2 cm. Ensuite, il est nécessaire de bien relever tous les débris de tonte, après cela, on peut directement griffer le sol. Pour réaliser correctement la scarification, il est indispensable de se munir de bons outillages. Pour l’entretien d’une pelouse de petite taille, autrement dit, une surface ne dépassant pas les 100 m2, il est conseillé d’utiliser un scarificateur manuel. Cet outil à main doté d’une tête parsemée de dents aiguisées est souvent utilisé afin de lacérer les feutres et se débarrasser des mousses. Se déclinant en deux modèles : simple ou à roues, l’usage de cet équipement requiert du temps et de l’énergie pour avoir un beau gazon verdoyant.

Puissant et robuste, un scarificateur électrique est conseillé pour les moyennes et grandes surfaces. Son câble d’alimentation lui permet d’effectuer un va-et-vient sur une surface allant jusqu’à 500 m2. Ne demandant pas beaucoup d’effort, il permet de couvrir une pelouse sur une étendue moyennement grande en si peu de temps. Pour scarifier un gazon sur une superficie au-delà de 500 m2, par ailleurs, il est vivement recommandé d’user un scarificateur thermique. Quel que soit le type de scarificateur utilisé, électrique ou thermique, il faut savoir qu’ils sont tous munis d’outils de coupe pourvus de lames ou de couteaux quitte à travailler le sol. Pour bien entretenir votre pelouse, il est de votre devoir de juger quel est le meilleur scarificateur à choisir suivant ces critères.

 

 

Quelques conseils pour mener à bien une scarification

Pour réussir une scarification, que vous utilisiez un scarificateur manuel, électrique ou thermique, il est indispensable de réaliser une traversée croisée, c’est-à-dire passer sur la pelouse en longueur et de repasser en largeur. Cette méthode aboutit à un résultat optimal. Après l’opération, si l’outil n’est pas équipé de bac de ramassage, il faut ramasser les déchets végétaux à l’aide d’une tondeuse à gazon et d’un récipient récupérateur. Toutefois, même si l’appareil de scarification est déjà muni d’un réceptacle à déchets, il est important de noter que son pouvoir d’aspiration est limité. De ce fait, il est préférable de passer une tondeuse après chaque extraction de mousses et de feutres puisqu’elle est efficace à 80 %. Il ne faut pas vous en faire en ce qui concerne le 20 % de résidus restants, ils peuvent servir d’engrais naturels si vous le laissez décomposer sur le gazon scarifié.

 

Est-il possible de scarifier une pelouse sans scarificateur ?

Habituellement, une scarification s’effectue au moyen d’un scarificateur. Mais si jamais votre appareil tombe en panne, il existe des alternatives simples pour se débarrasser des feutres et couches de végétaux accumulés sur la pelouse au fil des temps. Outillage simple d’utilisation et facile à manier, un simple râteau peut substituer un scarificateur lors de l’entretien de la pelouse. Cependant, l’efficacité sera moindre étant donné que les dents sont moins pointues et que ses espacements sont considérables. Aujourd’hui, la jardinerie propose également des produits anti-mousses. Vendus en tant qu’engrais anti-mousses, ils luttent contre la mousse et servent, en même temps, d’amendements qui nourrissent et occasionnent la croissance du gazon. Toutefois, la plupart de ces produits sont composés de sulfate de fer qui est de très bon actif contre la mousse, mais aussi efficace pour acidifier le sol favorisant la réapparition de mousses ultérieurement.

 

 

Leave a Reply

avatar
  S'abonner  
Notifier
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...
DMCA.com Protection Status