Les techniques de base pour coudre à la main

Dernière mise à jour: 25.01.21

Notre site Web est soutenu par vous, les lecteurs. Lorsque vous achetez via les liens sur notre site, nous pouvons gagner une petite commission d'affiliation. Consultez ici plus d'informations sur nous.

 

L’utilisation d’une machine à coudre peut-être inefficace dans certaines situations. Cela peut arriver lorsque les habits sont difficiles à manier avec cet appareil. C’est le cas par exemple des vêtements de poupée. Dans ce genre de situation, coudre à la main peut s’avérer plus pratique. Et comme vous êtes chanceux, cet article vous donne les astuces pour réussir cette méthode.

 

Phase 1 : Commencer et terminer la couture

Si vous voulez savoir comment coudre, sachez qu’avant d’entamer toute opération, la première chose à faire est d’enfiler du fil dans une aiguille. La taille de cette dernière peut varier en fonction de l’épaisseur de la matière sur laquelle le travail va se faire. Pour s’assurer que la ligne ne se brise pas en cours de temps, faites un nœud à l’extrémité de la ficelle. Vous devez ensuite percer le textile en poussant l’aiguille à partir de l’envers du morceau de tissu en allant vers l’endroit. C’est le point de base de la tâche à faire.

Pour terminer la manipulation, vous devez veiller à ce que la couture ne lâchera pas ultérieurement. Cela est très facile à exécuter, il suffit de faire un nouveau nœud, mais cette fois-ci, il aura la forme d’un 8. Tout d’abord, réalisez un petit point arrière et faites une boucle. Puis, faites passer le fil à l’intérieur d’elle et tirez bien fort sur le tout. Coudre sans machine est souvent assez risqué, surtout si l’on s’y prend pour la première fois. Afin de bien sécuriser votre travail, répétez donc la dernière étape 2 ou 3 fois de suite, c’est ce qu’on appelle : point d’arrêt couture.

Phase 2 : Faire le point avant

Cette technique permet d’apprendre à coudre de façon très alignée. Si vous avez le temps, marquez sur le tissu de points de couture à la main avec un crayon de manière ordonnée. Le procédé doit suivre un mouvement de droite à gauche. Pour commencer, choisissez un 1er point de départ A. Faites en sorte que l’aiguille puisse ressortir sur lui. Replantez l’objet piquant dans un autre point B, puis évacuez-le sur un C. Vous devez vous assurer que ces 3 identifiants soient espacés régulièrement, mais il ne faut pas qu’ils soient trop éloignés les uns des autres.

Quand vous serez habitué à cette technique, il ne sera plus nécessaire de faire sortir entièrement l’aiguille du tissu, sa pointe va suffire. Cela vous donne une idée sur comment coudre plus vite. Il existe une autre variante de cette méthode, il s’agit du point de faufil, également nommé point de bâti. La seule différence réside dans le fait qu’avec ce moyen, l’espacement est plus large et le fil utilisé est moins solide. Une fois que toute l’opération est terminée, revenez à 1 ou 2 points de couture en arrière pour finir le travail et pour le rendre robuste.

 

Phase 3 : Effectuer le point de piqûre et le point arrière

Contrairement au point précédent, celui-ci est beaucoup plus solide. Le principe est le même concernant la direction à suivre, c’est-à-dire que le procédé se fera également de droite à gauche. Pour savoir comment coudre grâce à ces 2 autres méthodes, quelques étapes sont à ne pas rater.

Avec le point de piqûre, il est nécessaire d’effectuer un mouvement répétitif. Cela s’explique par le fait qu’après avoir sorti l’aiguille de A, il faudra la replanter en B qui est le premier trou dans lequel le fil a été entré. À partir de là, vous pouvez ressortir le matériel en C, puis recommencer le tout jusqu’à obtention de la longueur souhaitée pour une ligne. Pour que cette dernière soit bien régulière, veillez à ce que la distance entre les 3 marquages soit la même.

Dans le cas du point arrière, c’est un moyen pour avoir le même effet qu’une couture rabattue qui est faite généralement avec une machine à coudre. Celui-ci est apprécié, car il permet d’avoir un résultat plat et bien solide. Pour le faire, sortez l’aiguille de A pour ensuite la faire entrer à quelques millimètres du point où le fil avait pénétré en premier lieu. Plus votre soif d’apprendre à coudre à la main grandit, plus vous allez faire de la pratique. Cela vous donnera l’habitude et bientôt vous n’aurez plus à sortir l’aiguille du tissu, ce qui optimisera votre vitesse.

 

Phase 4 : Faire le point glissé

Si vous voulez effectuer une couture invisible à la main, nous vous offrons ici la bonne technique. Il s’agit de faire une couture invisible sur les ourlets dans des tissus qui ne sont pas trop épais. La méthode est aussi appelée point coulé, point invisible ou point d’ourlet. Tout d’abord, vous devez plier un peu le textile, même si cela n’est pas obligatoire, c’est conseillé. Ensuite, sortez l’aiguille de A, repiquez-la en B pour enfin la ressortir en C à une distance de 0,5 ou 2 cm à gauche de A. Prenez au passage 1 ou 2 fils sur l’endroit et recommencez le tout.

Phase 5 : Effectuer le point de chausson

Il s’agit d’une variante de la couture anglaise qui trouve sa spécificité dans l’obtention d’une finition très soignée sur l’envers du tissu sans que les bords puissent apparaître. Pour apprendre la couture sur un tissu épais, cette technique est très conseillée à cause de sa simplicité. En effet, vous n’aurez pas à faire de repli pour travailler. L’avantage est qu’il permet de bien retenir les fils du tissu qui ne vont plus créer de problèmes en s’effilochant. Au contraire des autres points, celui-ci suit un sens de gauche à droite.

En premier temps, vous devez sortir le fil en A et faire entrer l’aiguille en B qui sera à droite. Enfin, ressortez en C tout en prenant 1 à 2 fils dans le tissu qui se trouve sur le haut. Vous obtiendrez un point oblique. En second lieu, piquez en C et ressortez l’aiguille en B, toujours en prenant 1 à 2 fils, mais cette fois-ci dans le tissu du bas.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
DMCA.com Protection Status