fbpx

Débuter dans la couture – connaître les types de fibres textiles

Dernière mise à jour: 21.11.19

 

 

Avant de se lancer dans la couture, il est important de connaître les différents types de fibres qu’il est possible d’utiliser dans la fabrication d’un tissu. Ces fibres vont définir si le tissu sera facile à coudre ou non. Mais le réglage de la machine va également dépendre de ces dernières. Voici les principales fibres textiles les plus utilisées dans le monde de la couture.

 

Les principales fibres naturelles

Le plus connu des fibres naturelles est le coton. C’est aussi la plus utilisée dans le monde et dont l’exploitation s’est faite depuis des années. Ce type de fibre provient d’une plante qui s’appelle le cotonnier et où pousse des capsules où il est possible de prendre le coton. Ce type de fibre est particulièrement résistant, mais n’est pas élastique. C’est aussi une fibre qui est particulièrement douce et respirante, mais qui n’est pas souple et qui se froisse facilement. Malgré sa qualité, le coton se détériore s’il s’expose trop sous le soleil.

Concernant l’utilisation du coton, c’est une matière qu’il est possible de travailler facilement à la machine à coudre. Vous pouvez aussi avoir des fils en coton à tricoter. Il est particulièrement utilisé dans le monde du textile haut de gamme pour réaliser des draperies de qualité, mais aussi, des peignoirs de bain et autre lingerie de maison. Vous pouvez aussi avoir des fibres de coton pour la conception d’habits pour bébé ou pour adulte. Pour adapter un vêtement dans des contextes sportifs ou autres, il est également possible de l’associer à d’autres matières comme le polyester. Cela permet d’apporter de la souplesse et de l’élasticité à la matière.

Ensuite, vous avez le lin. Même si le coton peut être travaillé dans le monde des linges de maison haut de gamme, ce dernier est cousu pour avoir des produits plus luxueux. En effet, c’est une matière qui s’obtient à partir de la plante de lin et dont l’obtention de la fibre demande beaucoup de travail. De ce fait, c’est une fibre qui n’est pas très abondante sur le marché. D’où son coût et son utilisation qui tendent surtout dans le monde du luxe.

Tout comme le coton, le lin n’est pas élastique et peut se froisser facilement. Il a un caractère lisse par contre et est particulièrement doux. Par ailleurs, contrairement aux autres types de fibres, cette matière s’assouplit et devient encore plus agréable après un lavage. Il a aussi une bonne faculté d’absorption et est un excellent conducteur de la chaleur. Cependant, en période chaude, il vous apportera aussi de la fraîcheur. Néanmoins, il faut savoir que c’est une fibre qui demande de la dextérité dans sa manipulation étant donné qu’il peut casser facilement.

Pour l’utilisation du lin, il est fréquent de le trouver dans la conception de vêtements, mais aussi de lingeries et linges de maison. Il s’utilise également dans la fabrication de torchon et de papier peint. Il est aussi possible de l’associer avec le coton pour avoir une matière plus douce et bien absorbante.

 

Les autres types de fibres naturelles

La laine fait aussi partie des matières les plus appréciées dans le monde du textile. Elle est issue des poils de mouton et se caractérise par sa forme frisée et touffue. Toutefois, il est possible de trouver différents types de caractères de laine. Cela va dépendre surtout de la provenance du mouton et de sa race. La laine possède également des écailles qui peuvent être épaisses ou non et légères ou non. Il faut savoir que plus la laine a d’écailles, plus elle sera chaude et légère.

Mise à part son apparence générale qui est frisée, la fibre obtenue avec la laine est plus élastique que le coton ou le lin. C’est aussi un bon conducteur de chaleur tout en ayant une capacité accrue pour absorber la transpiration et autre humidité. Elle est surtout utilisée dans le tricotage, mais aussi dans la fabrication de vêtements de qualité en tout genre que ce soient des pantalons, des costumes et même des accessoires comme le chapeau et les sacs à main. La laine est aussi présente dans le monde de la tapisserie et de la conception de couvertures épaisses.

Vous avez aussi la soie dans la catégorie des fibres naturelles. Elle s’obtient à partir du cocon du ver à soie et se démarque par la douceur de la matière obtenue avec ses fils de cocon. La soie offre un tissu d’un rendu brillant et une surface particulièrement lisse. C’est une fibre qui donne un tissu léger, mais particulièrement résistant. Toutefois, il ne faut pas trop l’exposer au soleil au risque de voir la fibre se détériorer rapidement. Pour son utilisation, la soie est parfaite dans la fabrication de chemise et de cravate haut de gamme, mais est aussi très appréciée dans le monde de la mode et surtout des lingeries fines.

Et enfin, vous avez aussi le jute qui provient d’une plante du même nom. C’est une fibre peu chère et qui a un caractère solide et rugueux. Elle est d’une couleur jaune d’origine et qui ne peut être blanchie. En effet, un jute blanc se détériore rapidement et manque de résistance. Il est surtout utilisé dans la fabrication de tapis ou de sac.

 

 

Les fibres éco provenant des végétaux et celles qui sont synthétiques

Le kapok et le bambou sont aussi des fibres catégorisées de naturelles. Mais dans cette catégorie, nous parlerons surtout des nouvelles qui respectent des procédés écologiques dans leur traitement, exploitation, production et utilisation.

En premier lieu dans ce cas, vous avez la fibre d’ortie qui est particulièrement biodégradable. Elle a été utilisée bien avant le coton, mais délaissée au profit de ce dernier. Cette fibre a la particularité de vous apporter de la chaleur en période de froid et de la fraîcheur lorsqu’il fait trop chaud.

Ensuite, il y a la fibre de cyprès hinoki. Cette plante est de type conifère et est abondante en Asie du Sud. Elle a un caractère qui est biodégradable, mais aussi qui est imputrescible.

Pour ce qui est des fibres synthétiques, vous avez dans cette catégorie la cellulose qui peut être obtenue de la paroi du coton ou fabriquée avec des éléments artificiels. Il y a aussi la rayonne, l’acétate et le triacétate qui sont considérés comme fibres synthétiques. 

 

 

Leave a Reply

avatar
  S'abonner  
Notifier
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...
DMCA.com Protection Status