Devenir couturière indépendante : les pas à suivre

Dernière mise à jour: 10.12.19

 

 

Vous êtes passionnée par la couture et vous rêvez d’en faire votre métier ? Sachez que devenir couturière indépendante n’exige aucune réglementation particulière. Toutefois, vous devrez suivre certaines étapes avant de pouvoir exercer légalement en tant qu’indépendante.

 

Définissez les services que vous souhaitez proposer

Bien que le métier de couturière indépendante n’exige pas de qualification professionnelle précise, il ne suffit pas d’avoir une bonne machine à coudre pour pouvoir faire ce métier. Il est tout même intéressant d’avoir à votre disposition certaines aptitudes afin de mettre en valeur votre activité. En effet, avoir un CAP ou un Brevet en lien avec la mode ou la couture est un atout non négligeable qui vous permettra de vous distinguer de la concurrence.

En plus de votre capacité et de vos talents en création, vous devrez également avoir quelques compétences dans certains domaines tels que la gestion, car vous serez amené à administrer vous-même votre comptabilité. Bien évidemment, vous pourrez toujours faire appel à un expert-comptable si vous en avez les moyens. Par ailleurs, le métier de la couture exige de la passion, de la patience ainsi que quelques qualités en matière de relation client.

Si vous avez toutes ces qualités, vous pouvez vous lancer dans une carrière de couturière indépendante. Pour vos débuts dans ce secteur, vous devrez définir les services que vous souhaitez proposer. Vous pouvez par exemple vous spécialiser dans un domaine précis comme la confection de vêtements sur-mesure, de tailleurs ou encore proposer vos services dans la création de robes de mariée. Le choix reste vaste et il ne tient qu’à vous d’opter pour la spécialisation qui vous convient le plus.

Vous pouvez également lancer une première gamme de produits à proposer que vous pourrez lancer afin de vous faire connaître dans le monde de la couture. De cette manière, les clients potentiels pourront constater votre travail et faire appel à vos services si cela leur plaît. Par ailleurs, établir un portfolio relatant de vos talents pourra également vous aider à vous faire un nom dans le secteur de la couture.

 

Vous devrez disposer d’un statut juridique

Pour pouvoir exercer légalement en tant que couturière indépendante, vous devrez disposer d’un statut juridique. À ce moment, suivant vos ambitions, vous pouvez soit opter pour un statut d’autoentrepreneur, soit pour un statut d’entreprise. En vous établissant comme autoentrepreneur, vous pourrez à la fois poursuivre votre activité principale en parallèle à votre métier de couturière.

Par ailleurs, le statut d’autoentrepreneur vous permettra de simplifier la comptabilité de votre activité. Il faut savoir qu’en vous déclarant comme autoentrepreneur, vous ne serez pas assujetti à la TVA. De ce fait, vous n’aurez pas à faire face au régime fiscal drastique qui régit les entreprises. Cependant, vous devez également savoir que la validité de ce statut a ses limites. En effet, dans le cas où votre activité engrange un chiffre d’affaires qui dépasse un certain seuil, vous serez dans l’obligation d’établir votre statut au rang d’entreprise.

Dans le cas où vous décidez de créer votre propre société de couture et que vous ne comptez pas vous associer à un tiers, vous pourrez choisir entre le statut d’entreprise EURL ou SASU. Si en revanche vous désirez créer une entreprise à plusieurs, vous devrez opter pour un statut de SAS ou de SARL.

Créer votre propre société de couture a des avantages comparés au statut d’autoentrepreneur. En effet, en tant que société vous gagnerez en crédibilité auprès de vos futurs clients. De plus, cela vous permettra d’assurer votre bien personnel.

 

 

Trouvez un local de travail et souscrivez à une assurance

Le choix du local où vous allez exercer votre activité est important dans la mesure où ce sera dans l’endroit dans lequel vous allez accueillir vos clients. De plus, il servira de vitrine pour vos futurs œuvres si vous décidez de lancer une gamme de vêtements par exemple. Par ailleurs, vous avez la possibilité de choisir entre exercer à domicile ou, si vous en avez les moyens, vous pouvez louer un local professionnel. Si vous choisissez cette seconde option, vous devrez passer par différentes étapes à commencer par faire appel à une agence immobilière pour vous trouver le local idéal. Vous devrez également effectuer certaines démarches administratives liées au bail, aux entretiens divers, etc. Vous serez aussi obligé d’engager des dépenses supplémentaires pour le loyer mensuel. En revanche, en choisissant de travailler à votre propre domicile, vous pourrez largement faire des économies.

Toutefois, si vous décidez d’établir le siège de votre activité à votre domicile, vous devrez observer certains critères importants. Dans le cas où vous louez votre logement, vous devrez vérifier que les termes de votre bail autorisent l’exercice d’une activité professionnelle dans le domicile. Si ce n’est pas le cas, sachez qu’il vous sera toujours possible de renégocier les termes de votre contrat de bail avec le propriétaire. Cependant, s’il refuse, vous devrez louer un autre local pour votre entreprise.

À part cela, en tant que professionnel, il vous est recommandé de souscrire à une assurance multirisque professionnelle. Celle-ci prendra en charge tout votre matériel de travail. Il est également recommandé que vous souscriviez à une assurance de responsabilité civile professionnelle. De cette manière, vous serez couvert dans le cas où des dégâts surviennent dans le cadre de votre travail.

En revanche, si vous êtes amené à vous déplacer régulièrement chez vos clients, pensez à souscrire à une assurance auto professionnelle. Cela vous permettra d’être couvert en cas de sinistre durant l’exercice de votre travail.

 

Établissez une stratégie marketing pour vous faire connaître

Une fois que vous avez établi votre statut juridique et trouvé le local dans lequel vous allez exercer votre activité, vous pourrez commencer à chercher des clients. Dans les petites communes, le bouche-à-oreille suffit largement pour faire venir à vous la clientèle. Toutefois, cette technique n’est pas toujours efficace et il deviendra alors impératif de mettre en place une bonne stratégie de marketing.

Pour commencer, vous pouvez participer à des salons ou évènements durant lesquels vous pourrez exposer vos œuvres et ainsi remplir votre portefeuille client. Il existe notamment des salons consacrés à la mode et à la couture et qui sont ouverts au grand public en ce sens. Ce sera l’occasion pour vous de vous lancer et de faire connaître vos talents à un plus large public. À part cela, vous pouvez également créer un site internet qui vous servira de vitrine.

Par ailleurs, si vous hésitez à faire appel aux services d’un professionnel que vous jugez trop onéreux, pensez simplement au retour sur investissement que votre site pourrait vous rapporter. En effet, un site web bien présenté pourra vous aider à attirer plus de clients.

Autrement, pour vous lancer, vous pouvez vous associer à d’autres entreprises et leur transmettre par la même occasion votre carte. Le système de réseautage est une technique qui marche à tous les coups. À défaut, vous aurez au moins l’occasion de faire votre promotion gratuitement.

 

 

Leave a Reply

avatar
  S'abonner  
Notifier
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...
DMCA.com Protection Status