5 trucs de grand-mère à appliquer en couture

Dernière mise à jour: 26.09.21

Notre site Web est soutenu par vous, les lecteurs. Lorsque vous achetez via les liens sur notre site, nous pouvons gagner une petite commission d'affiliation. Consultez ici plus d'informations sur nous.

 

 

Faire de la couture demande de l’imagination et un certain sens de la créativité. En réalité, cela s’applique également au quotidien d’une couturière. Dans ce métier, vous aurez certainement à faire face à des situations parfois complexes. Pour y pallier, trouvez ci-dessous, 5 astuces qui pourraient vous être utiles dans vos travaux de couture.

 

Comment travailler le cuir proprement ?

Couturière depuis peu, vous avez envie de sortir un bel ouvrage en cuir, mais vous ne savez pas comment faire ? Le cuir est un matériau moderne et tendance. Pour sortir un ouvrage avec de belles finitions, il faut cependant passer par quelques étapes indispensables.

Vous devrez avant tout bien choisir le type de cuir que vous souhaitez travailler. Ce matériau se présente sous différents types : veau, chèvre, agneau…. Il peut parfaitement être assemblé à l’aide d’une machine à coudre standard, à condition d’opter pour un cuir souple et pas trop épais. Le cuir d’agneau nappa, par exemple, mesure entre 0,5 à 1 mm d’épaisseur. Il peut donc se coudre facilement à l’instar du tissu.

Une fois que vous aurez fait votre choix en matière de cuir, vient l’étape du traçage et de la découpe. Vous aurez dans ce cas besoin de placer votre matériau sur un patron afin de tracer les parties à découper. Si vous utilisez des épingles, forcément cela va laisser des trous apparents sur votre cuir. À ce moment, la solution serait d’utiliser des trombones à la place des épingles. De cette manière, vous pourrez tenir fermement votre cuir au patron sans pour autant en dégrader sa qualité.

Après la découpe, vous allez passer à l’assemblage de vos pièces. Vous pourrez toujours maintenir vos cuirs assemblés à l’aide de grands trombones.

 

Une astuce pour faire tenir vos boutons

La plupart du temps, il est difficile de faire tenir des boutons assez longtemps sur un vêtement. Ces éléments de l’habit sont sujets à des manipulations trop fréquentes et parfois pas des plus délicates. À cause de cela, les boutons se décrochent un peu trop souvent.

Afin de vous éviter de recoudre les boutons de vos vêtements plus souvent qu’il ne le faudrait, le vernis à ongles pourra vous aider. Cette astuce de grand-mère consiste à durcir les fils qui maintiennent vos boutons en place. Pour ce faire, cousez normalement vos boutons en utilisant du fil de la même couleur que votre ouvrage. Après cela, enduisez les boutons cousus avec du vernis à ongles transparent. N’en mettez que sur les fils au milieu de vos boutons et laissez sécher.

 

Le vinaigre blanc pour éviter les décolorations

Certains tissus ont tendance à déteindre au lavage. Quelques astuces peuvent vous aider à vérifier si c’est le cas pour le tissu avec lequel vous comptez créer votre prochain ouvrage. Il vous suffit de placer un copeau de tissu humide sur l’envers du tissu fraîchement acheté pour ce faire. Repassez ensuite le tout avec un fer bien chaud. Si votre tissu déteint, le copeau que vous avez placé en dessous devrait être teinté de la même couleur. Vous pouvez également vérifier si le tissu dégorge en le frottant avec du coton-tige humidifié d’eau chaude. Si la couleur déteint sur le coton, alors votre tissu risque de perdre ses couleurs au lavage.

Afin d’empêcher que le tissu ne dégorge, l’utilisation du vinaigre blanc est une vieille astuce de grand-mère qui a fait ses preuves. Versez un verre de vinaigre blanc dans une bassine d’eau de 5 litres dans ce cas. Laissez votre tissu dégorger dans ce mélange durant 1 heure. Passé ce délai, rincez le tissu à l’eau froide avant de le laisser reposer dans une bassine d’eau. Si le tissu dégorge encore, rajoutez du vinaigre et laissez le tissu dans ce mélange durant encore 1 heure. Rincez ensuite le tissu à l’eau froide avant de le passer à la machine à laver avec un produit de lessive sans agent blanchissant.

Une fois le tissu lavé, faites-le sécher et repassez-le. Vous pourrez ensuite vous atteler à la découpe et à la couture de votre ouvrage.

 

 

Faites de vos vieilles savonnettes des craies de tailleur

Si vous êtes un adepte du recyclage, ce concept vous intéressera certainement. Au lieu de jeter les restes de savonnettes qui ne vous servent plus, vous pouvez les réutiliser. Pour tracer sur le tissu, en couture, vous avez besoin d’une craie de tailleur. Une astuce prodiguée par les grands-mères consiste à réutiliser les vieilles savonnettes si vous êtes à court de craie.

Ces dernières jouent très bien le rôle d’outil de marquage et présentent quelques avantages. C’est en effet une manière de recycler vos déchets, mais aussi de faire des économies. La savonnette permet d’effectuer des traçages plus fins. De plus, comparés à ceux d’une craie de tailleur, les marquages faits à la savonnette partent moins facilement. Ils resteront ainsi visibles durant les différentes manipulations que vous aurez à faire sur le tissu. Toutefois, ils partiront facilement au lavage.

Le seul inconvénient de la savonnette serait qu’elle ne peut s’utiliser que sur des tissus de couleur foncée. Il faut savoir que peu importe la couleur de la savonnette que vous allez utiliser, la couleur renvoyée lors du traçage restera toujours blanche. Si vous décidez d’utiliser vos vieilles savonnettes en guise de craie de tailleur, optez également pour celles qui seront moins riches en crème hydratante. Les savonnettes disposant d’une proportion de crème assez conséquente sont souvent trop tendres.

 

Le pinceau de maquillage pour nettoyer votre machine de couture

Afin que vous puissiez profiter d’une utilisation optimale de votre machine de couture, il est nécessaire que celle-ci soit bien entretenue. Au fil du temps, de la poussière et des saletés peuvent venir entraver le bon fonctionnement des rouages de votre machine. À ce moment, vous devrez la nettoyer pour que les particules de tissus ou les poussières ne s’accumulent pas dans le mécanisme de votre appareil.

Il est possible de dépoussiérer une machine de couture avec une bombe à air sec. Cette solution n’est cependant pas si efficace. Le fait de souffler sur la poussière ne ferait en réalité que la repousser encore plus profondément à l’intérieur de la machine. Pour vous débarrasser efficacement de la poussière, brossez la machine avec un pinceau de maquillage. Les poils fins dont ce type de pinceau est composé lui permettent d’attraper facilement les particules poussiéreuses.

 

 

 

Laisser un commentaire

3 COMMENTAIRES

MONNOT Françoise

May 24, 2020 at 4:19 pm

Etes vous d’accord pour consulter ma première liste d’astuces pour de la couture ?
Voici mes 10 premières astuces.
En voulez-vous d’autres.
MERCI DE ME REPONDRE SINCEREMENT.
A BIENTÖT

Répondre
La Jolie Maison

May 25, 2020 at 8:03 am

Bonjour Françoise,

Nous tenons à vous remercier pour toutes ces astuces bien utiles pour tous ceux qui pratiquent la couture. Bien sûr, si vous en avez encore, le partage avec nos lecteurs est le bienvenu 🙂

Cordialement,
L’équipe lajoliemaison.fr

Répondre
MONNOT Françoise

May 24, 2020 at 4:14 pm

MES ASTUCES DU JOUR N° 1 :

1) *** Votre épingle à tête accroche votre tissu, piquez plusieurs fois votre épingle dans du savon ou savonnette, avant de piquer votre tissu, et HOP, MIRACLE, elle n’accroche plus.
2) *** Vos ciseaux ne coupent plus assez, en attendant de les emmener au “rémouleur, aiguiseur de couteaux-ciseaux” : couper plusieurs fois du papier aluminium (une ou plusieurs épaisseur si nécessaire) et HOP, MIRACLE, ils coupent mieu, mais c’est provisoire…
3) *** Regroupez toutes vos épingles à tête sur une boule faites avec vos vieux bas usagés ou collants. et HOP, MIRACLE.
4) *** Vous peinez à faire glisser le curseur d’une fermeture éclaire, une solution, passer un morceau de savon sur tous les crans de la fermeture éclaire, les 2 bords, les 2 côtés, devant et derrière, puis faites glisser plusieurs fois le curseur de votre fermeture éclaire, cela fonctionne aussi avec une mine de crayon de papier (plus difficile, car elle est plus petite à manoeuvrer), mais efficace aussi, et HOP, MIRACLE.
5) *** Mettez une petite boite sans couvercle, à côté de votre machine à coudre, pour y déposer toutes vos chutes de fils, petits morceaux de tissus, etc. Place nette autour de votre plan de travail et cela ne traîne par terre. Nos amis les animaux domestiques ne se promèneront plus avec vos bouts de fils tombés par terre. Et HOP, encore une astuce pour faire place nette.
6) *** Utilisez une pince à épiler pour enlever les petits fils qui restent sur votre tissu, lorsque vous décousez une piqûre mal faite. Vous pouvez aussi utiliser un morceau de scotch (assez collant) que vous appliquez dessus (scotch foutu après, mais pas la pince à épiler : économie. Et HOP, encore une astuce.
7) *** Sur votre machine à coudre, vous voulez utiliser un cône de fil (plus gros que votre petite bobine de fil) sur la petite tige porte-bobine, installez un tube qui s’encastrera tout juste sur la tige et de hauteur légèrement plus grande que votre cône de fil. Et HOP, une astuce de plus.
8) *** Vous avez un dé à coudre trop gros pour votre doigt, humectez légèrement votre doigt et poser votre dé sur votre doigt, il tiendra mieux, ou enroulez légèrement votre doigt humecté avec un petit morceau de papier d’essuie-tout , ou un autre papier fin, comme du papier à cigarette. Et HOP ! encore une idée
9) *** A la machine à coudre, il est souvent difficile de démarrer une couture très épaisse, alors fabriquer vous une sorte de petit “coussin” plat de la même épaisseur que votre travail à piquer, vous placez ce petit “coussin” juste avant et contre votre début de travail, Placez votre aiguille sur le “coussin” à un ou deux centimètres de votre travail à piquer, piquez le “coussin” faites un ou deux petits points arrière, au niveau du début de votre travail et vous continuez votre piqûre. Votre début de travail passera facilement, haut la main. Et HOP, une combine de plus.
10) ** Faites un boudin de bas de porte, Facile et original : Vous faites beaucoup d’ourlets de pantalon, ne jetez plus les longueurs de trop, décousez une couture de l’ancien ourlet non utilisé, assemblez tous les morceaux ensembles, longueur contre longueur, couper les morceaux qui dépassent pour obtenir une bande égalisée. Cousez cette bande d’ourlets pour former un tube, retournez cette bande à l’endroit. Et vous mettez dedans de la bourre à coussin, pour former un boudin (bien sûr il faut coudre les 2 extrémités). Moi, j’ai fait un très beau boudin de porte, pour mon petit fils, avec des chutes d’ourlets de “BLUE-JEAN” de différentes teintes, résultat magnifique, qui a séduit mon petit fils, ses copains et copines, toute la famille et les visiteurs. Modèle unique, introuvable, fabrication – Mamie.

VOILA POUR AUJOURD’HUI, on termine sur une note “plaisir personnel”

A BIENTÔT POUR D’AUTRES ASTUCES…. Et HOP… Bonsoir. Amicalement.

Répondre
DMCA.com Protection Status