fbpx

Le conduit de cheminée — les normes à respecter

Dernière mise à jour: 19.11.19

 

 

Pour pouvoir profiter de votre poêle à bois ou à granulés, il vous faut un conduit de cheminée. Celui-ci servira à évacuer la fumée générée par la combustion et devra respecter les normes en vigueur pour garantir votre sécurité et celle de votre entourage.

 

Qu’est-ce que le DTU ?

Le DTU ou Document technique unifié est un dossier contenant les procédures à suivre pour réaliser des travaux liés au bâtiment dans le respect des normes. Il est mis à disposition des professionnels œuvrant dans ce domaine afin qu’ils ne commettent aucune erreur pouvant avoir des conséquences judiciaires. Des extraits sont éparpillés un peu partout à travers l’internet dans ce cas, mais sont difficiles à rassembler. Avant de se lancer dans un travail de bâtiment, par exemple pour une pose de conduit de cheminée, il faut donc demander l’avis d’un professionnel.

Cette norme demandant le DTU a ensuite été renforcée par le NF DTU qui est une normalisation française. Les textes traités sont cependant similaires et prêtent parfois à confusion. Ils mettent toujours en exergue des techniques et des procédés liés à l’exécution d’un ouvrage dans le domaine du bâtiment. Ces ouvrages sont diversifiés et il en résulte donc une multitude de normes citées dans le NF DTU. Il peut s’agir de maçonnerie, d’ouvrage en bois ou métallique et bien d’autres encore.

Les travaux intérieur et extérieur de la maison sont aussi soumis à cette norme, que ce soient les façades et leurs revêtements, le plafond, le sol, les peintures et la finition. Le NF DTU offre aussi des spécifications pour les équipements tels que les installations électriques, la ventilation, la fumisterie et autres. Il est important de noter que la mise au point vers le NF DTU a un réel impact juridique. Pour éviter tout problème éventuel avec la justice, il est donc important de respecter les normes citées dans le NF DTU.

La norme NF EN contient elle aussi des spécifications liées aux ouvrages bâtiments. Elle est éditée par l’AFNOR, l’association française de Normalisation, en collaboration avec des organismes de normalisations internationaux ou européens. NF EN fait de ce fait référence aux normes européennes et internationales. Il n’est pas nécessaire de connaître en profondeur ces textes compliqués pour se lancer dans un ouvrage. Il faut juste respecter l’idée générale véhiculée et pour cela, lire un extrait peut être suffisant.

 

Les normes pour les conduits de fumée

La norme NF EN 1443 indique les normes générales sur les conduits servant à évacuer les produits de combustions ainsi que leurs raccordements. Elle informe sur les matériaux résistants au feu et à la fumée qui sont recommandés pour ce type d’utilisation. Ensuite, il y a les normes NF EN 1856-1 et 1856-2 qui concernent tous deux les conduits d’évacuations métalliques. La première cible la composition de ces conduits qu’ils soient simples ou à doubles parois. Cette composition est relative à la qualité du matériau et à sa résistance face à l’exposition à la chaleur et à la fumée. L’étanchéité et le respect des normes d’hygiène et bien d’autres informations y sont aussi cités. La deuxième norme (1856-2) concerne surtout les autres tubes et raccordements. Les tubages rigides et métalliques y sont mentionnés comme étant destinés à rénover ou adapter sur un conduit préexistant. D’autres aspects techniques tels que l’étanchéité et la résistance thermique y sont également mentionnés.

La NF DTU 24.1 impose de nouvelles règles pour la mise en place d’une fumisterie. Ce texte contient aussi des informations sur l’entretien et le nettoyage des cheminées. Diverses thématiques y sont citées telles que les conduits en béton, ceux en métal et les autres types. C’est un document bien fourni qui permettra de suivre les normes en vigueur que ce soit pour la réalisation de chemisage, de tubage ou de carneaux.

 

 

Pourquoi toutes ces normes ?

Ces normes sont une sorte de ligne de conduite à suivre pour ne pas faire d’erreur lors de l’installation d’un poêle. D’ailleurs, il est important de noter que les normes à respecter pour un poêle à bûche sont différentes de celles pour un poêle à granulés. Même s’ils sont d’apparence similaire et que leurs méthodes d’installation aient des ressemblances, il existe une grande différence entre eux. La première est le combustible qu’ils utilisent. L’un a recours au bois pur et l’autre à des granulés combustibles spéciaux.

Le bois, lorsqu’il est en état de combustion génère une fumée beaucoup plus polluante, car la combustion est imparfaite. Cette pollution est encore plus évidente lorsque des bûches humides sont utilisées à la place du bois sec. Un conduit assez large, d’environ 125 mm, est donc nécessaire pour évacuer toute cette fumée. Par ailleurs, cette dernière se déplace sur ce conduit par voie naturelle, sans l’aide d’une aspiration quelconque. Il résultera de ces fumées de probables dépôts de suie et impuretés sur la paroi interne du conduit. La loi oblige donc les utilisateurs de ce type de poêle à les nettoyer au moins deux fois par an.

Pour les granulés combustibles, c’est différent. Ces granulés sont en bois auxquels ont été rajouté quelques composants facilitant la combustion. Ils génèrent donc moins de fumée et ne nécessitent pas autant de ramonage qu’un conduit pour poêle à bûche. De plus, la taille de ce conduit est plus petite, environ 80 mm, ce qui rend son ramonage compliqué. Ce type de poêle utilise aussi l’électricité pour fonctionner. L’air est donc aspiré par le moteur pour permettre la combustion. La pression générée par celui-ci permettra aussi l’évacuation de l’air. Il faut donc une configuration spéciale permettant d’absorber l’air venant de l’extérieur de l’habitation pour alimenter le poêle en oxygène.

Pour savoir quel est le meilleur choix, il vous faudra consulter un spécialiste. Selon la configuration de votre maison, il se peut que l’un des deux modèles soit plus adapté que l’autre. Prenez par exemple en considération le fait que si vous choisissez le poêle à bûche, il vous faudra créer un espace de stockage pour les bûches. Pour un poêle à granulés, il faut savoir que vous serez incapable de l’utiliser en cas de coupure de courant. Si vous n’avez aucune contrainte de choix, alors trouvez ici une sélection des meilleurs produits. 

 

Leave a Reply

avatar
  S'abonner  
Notifier
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...
DMCA.com Protection Status