fbpx

Mon poêle à bois fume quand j’ouvre la porte. Pourquoi ?

Dernière mise à jour: 25.08.19

 

 

Un poêle à bois qui fume est particulièrement désagréable pour le confort intérieur d’une habitation. En effet, la fumée pollue inévitablement l’air et se propage très facilement dans toute la maison. Elle salit également les murs lorsqu’elle persiste. Il y a plusieurs raisons qui expliquent ce phénomène. Aussi, des solutions existent afin d’y remédier efficacement.

 

Le fonctionnement d’un poêle à bois

Une cheminée fume quand les fumées produites pendant la combustion du bois ne sont pas rejetées à l’extérieur, mais stagnent dans le foyer et finissent par envahir l’habitation. Lorsque vous êtes dans la pièce où se trouve le poêle à bois, vous allez ressentir une très forte odeur. Cette situation peut avant tout s’avérer dangereuse pour vous et les occupants de la maison. En plus, la fumée qui s’échappe noircit les plafonds ainsi que les murs.

À cause de ce phénomène, vous ne pouvez pas vous réchauffer correctement. Par ailleurs, il peut affecter tous les types de chauffages qui utilisent principalement du bois. À moins d’avoir acheté un poêle à bois moins cher et non performant, il existe cependant des solutions en fonction de la source de problème. Découvrez dans cet article les causes et les réparations nécessaires pour régler le problème.

 

Les causes d’une cheminée qui fume

Même si vous avez acquis le meilleur équipement, vous n’êtes pas à l’abri d’une cheminée qui fume au cours de l’usage. Il y a plusieurs facteurs qui pourraient engendrer ce problème. C’est pourquoi il est primordial de les identifier avant de prévoir les traitements adéquats. Vous aurez besoin de recourir aux compétences d’un professionnel dans ce cas.

Le tirage joue un rôle essentiel dans le processus d’évacuation des fumées à l’intérieur du tube. Ce système assure la sortie de celles qui sont chaudes et légères dans le conduit afin qu’elles soient facilement évacuées à l’extérieur grâce à l’air. Par conséquent, quand le tirage n’est pas optimisé, la cheminée fume inévitablement. Ce phénomène est aussi renforcé lorsque la hauteur du faîtage ne dépasse pas suffisamment celle de votre toit. Face à cela, les fumées sont renvoyées dans le conduit et se propagent dans toute la maison.

Lorsqu’il n’y a pas suffisamment d’air pour garantir la combustion dans le foyer, le bois ne brûle pas convenablement. Dans certaines situations, le matériau n’arrive pas à s’enflammer, d’où l’importance d’avoir une entrée d’air.

Une cheminée qui a servi pendant plusieurs années accumule des éléments qui pourraient obstruer l’intérieur du conduit. C’est le cas par exemple pour le nid ou la suie. Par conséquent, les fumées ne sortent pas convenablement.

Les conditions climatiques peuvent également avoir des impacts sur l’évacuation des fumées. Ceci arrive souvent lorsque l’air circulant dans le conduit est froid et que celui de l’extérieur contient beaucoup d’humidité.

Après l’acquisition d’un poêle à bois, il est nécessaire que ses dimensions soient compatibles avec celles de votre conduit. Face à cela, les fumées s’échappent plus facilement en dehors de l’habitation. Dans le cas contraire, elles stagnent et se dispersent dans la pièce, voire même dans la maison.

Le refoulement de la cheminée peut également être causé par la présence de coude ou d’angles au niveau du conduit. Ces éléments pourraient entraîner des ralentissements de l’évacuation des fumées en les refroidissant. Lorsqu’elles sont bloquées, elles finissent généralement par redescendre et s’accumulent dans la chambre à combustion.

 

 

Les travaux et traitements à envisager

Après avoir identifié le problème lié à l’usage de votre poêle, vous pouvez appliquer les solutions adéquates. S’il s’agit d’un faîtage qui ne dépasse pas 40 cm du toit, il faudra prévoir le rehaussement du conduit ou l’installation d’une sortie de toit plus haute. Dans certains cas, vous pouvez même envisager le déplacement du conduit pour une efficacité plus accrue.

Au cas où vous constatez que la chambre de combustion ne contient pas assez d’air pour optimiser la combustion du bois, vous pouvez opter pour la création d’entrées d’air dans la pièce. Sinon, il est aussi possible d’installer une prise d’air extérieure qui sera reliée au poêle afin d’assurer une bonne entrée d’air.

Quand il y a des éléments qui obstruent l’intérieur du conduit de la cheminée, le ramonage reste la meilleure solution. Cette opération consiste surtout à entretenir cette zone pour que les fumées sortent à nouveau comme avant. Il faudra donc procéder à un nettoyage afin d’éliminer tous les dépôts. Pour ce faire, vous pouvez acheter un kit de ramonage que vous pouvez utiliser vous-même. Sachez également qu’il existe des professionnels qui pourraient vous faciliter la tâche.

Malgré des conditions météo qui ne sont pas en faveur de l’évacuation des fumées, rien n’est perdu d’avance. En effet, vous pouvez d’abord commencer par allumer un premier feu afin de réchauffer le conduit et de renforcer le phénomène du tirage. Après cette étape, vous profiterez d’une meilleure combustion.

Un bon poêle à bois ne peut pas assurer un fonctionnement optimal s’il ne correspond pas aux dimensions du conduit. Si ce dernier est trop étroit, il va falloir envisager de le rallonger. Par contre, s’il est trop large, la réalisation du tubage est incontournable.

Un conduit qui comporte des angles peut ralentir l’évacuation des fumées qui finissent par redescendre dans le poêle. La meilleure solution serait de procéder au tubage afin que le conduit prenne une forme circulaire. Sinon, il est possible d’apporter des modifications au niveau de l’ouverture pour diminuer l’impact de ces angles sur le fonctionnement de l’ensemble.

L’installation d’un aspirateur de fumée est également conseillée dans le but de renforcer le tirage. Ce dispositif contribue à simplifier la remontée de la fumée afin qu’elle soit convenablement évacuée pour éviter les problèmes de refoulement.

Aussi, les experts recommandent de connaître les astuces qui permettent d’allumer correctement le feu de votre cheminée. Pour amplifier le bon fonctionnement du système, il est nécessaire que vous allumiez progressivement le poêle. Cette initiative sert à réchauffer petit à petit le conduit qui est froid au préalable. Dans ce cas, il est conseillé de brûler en premier du petit bois ou du papier journal. Ensuite, il faudra patienter jusqu’à ce que le tube chauffe un peu pour commencer à ajouter de grosses bûches. Au cas où votre installation comporte un foyer fermé, ouvrez doucement la porte et attendez que la fumée s’évacue convenablement avant de verrouiller.

 

 

 

Leave a Reply

avatar
  S'abonner  
Notifier
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...
DMCA.com Protection Status