fbpx

Où placer et comment installer un poêle à bois ?

Dernière mise à jour: 13.11.19

 

 

La performance énergétique d’un logement demande l’usage d’un système de chauffage efficace. À ce sujet, il existe différents dispositifs de chauffage présents sur le marché. Si certains optent pour l’utilisation de l’énergie renouvelable, les réchauds à gaz ou encore le chauffage électrique, d’autres choisissent les poêles à bois.

 

Les procédures à suivre pour l’installation d’un poêle à bois

L’installation d’un poêle à bois doit suivre des normes réglementaires. Il est donc préférable de vous renseigner auprès des autorités de votre commune si vous envisagez de mettre en place ce type de chauffage. En effet, les Lois qui régissent les modifications apportées sur une propriété varient selon les régions. Et même si certaines interventions sont facilement réalisables, d’autres nécessitent l’obtention d’une autorisation. Sans cela, une intervention peut être considérée comme étant illégale. De même, il est également important que vous vous informiez auprès de votre assureur. L’installation d’un système de chauffage peut en effet inclure des modifications sur les termes de votre contrat.

Une fois les questions administratives réglées, vous devrez choisir le poêle à bois le plus adapté à votre maison. La mise en place d’un dispositif incompatible à la structuration de votre logement est susceptible de provoquer des désagréments divers. Parmi eux figure l’excès de chaleur qui risque d’être diffusé si la puissance du poêle est supérieure au besoin de votre maison. Il faut savoir que celle-ci peut aller jusqu’à 80 mégajoules alors qu’une maison de taille moyenne n’exige que 27 mégajoules en hiver. En revanche, si le poêle ne fournit pas de chaleur suffisante, le système de chauffage sera inutile. De ce fait, vous devez avant tout trouver la puissance idéale. La valeur de la chaleur dégagée par le poêle devra être légèrement supérieure à ce dont votre maison a besoin.

 

L’emplacement du poêle à bois dans la maison

Avant l’acquisition d’un poêle à bois moins cher qu’une version haut de gamme, vous devez définir au préalable l’emplacement idéal. Sachant que cet équipement est censé diffuser une chaleur constante à travers tout le logement, il faudra opter pour un point stratégique qui lui permettra de déployer toute sa performance. Il est préférable de ne pas installer votre poêle à bois à proximité des fenêtres ou des portes dans ce cas. Toutefois, vous pouvez très bien le placer dans une pièce fréquentée par tous les résidents de votre domicile.

Votre poêle à bois doit également être adossé à un mur. De cette manière, la chaleur dégagée pourra être répartie de manière égale dans toutes les pièces. De plus, cela ne gênera pas vos mouvements dans la pièce et les cendres ne saliront pas votre maison. Il faut aussi veiller à ne pas installer votre poêle dans une pièce dont le sol est revêtu d’une moquette. À la moindre étincelle, elle peut brûler et provoquer rapidement un incendie.

En général, la place idéale pour un poêle à bois est au premier étage. Cet emplacement booste son efficacité et lui permettra de diffuser toute la chaleur à travers la maison. Il faut noter en revanche que ce système de chauffage ne doit pas être placé en dessous des poutres de support. La chaleur dégagée par un poêle à bois est très intense. Ce qui risque d’altérer tout matériau placé à proximité. Toutefois, si vous n’arrivez pas à vous décider pour l’emplacement de votre poêle, le mieux serait encore de faire appel à un professionnel dans ce domaine. 

 

La mise en place du poêle à bois

Le mode d’installation d’un poêle à bois diffère suivant la Loi qui régit votre région. De même, les matériaux dont votre dispositif est composé jouent également un rôle important. Pour réduire les risques d’accident, le poêle doit être surélevé par des matériaux incombustibles tels que les briques et les carreaux, et installé à 45 cm au-dessus du sol. De cette manière, les crépitements et étincelles ne risqueront pas de toucher votre plancher. Les deux côtés ainsi que l’arrière du poêle doivent aussi être isolés par 25 cm de couches de matières incombustibles. Pour une maison en bois, il est impératif d’installer des boucliers thermiques pour des raisons de sécurité. De plus, cela vous permettra de confiner la chaleur et d’en maîtriser la diffusion partout dans votre maison.

Un poêle à bois est toujours accompagné d’une cheminée pour évacuer la fumée. La majorité des maisons en sont déjà équipées, mais certaines exigent la création d’une nouvelle ouverture. Dans les deux cas, il est nécessaire d’utiliser un tuyau solide et étanche pour éviter tout risque de fuite ou de combustion. Ce genre de tuyau est généralement fait de tubes en inox neufs et de coudes qui servent de raccordement avec le tuyau du poêle. Ce tube est à installer dans la cheminée, mais une fois mise en place, il faut savoir qu’il sera impossible d’en vérifier l’état. Par ailleurs, il est recommandé de faire appel à des spécialistes pour effectuer cette tâche.

 

 

Les mesures de sécurité

Pour des raisons de sécurité, l’installation d’un poêle à bois doit être faite par des experts dans ce domaine. Il faut savoir que la moindre erreur peut provoquer des accidents ou dans le pire des cas un incendie. L’état et la qualité du poêle à bois sont également des critères à observer avant une acquisition. Un dysfonctionnement même infime peut avoir des conséquences désastreuses une fois le dispositif mis en marche. De ce fait, il est toujours préférable de se procurer un nouveau poêle certifié. Après avoir installé ce dernier, faites appel à un pompier haut gradé pour faire une vérification. Cela est nécessaire pour vous assurer de la fiabilité de votre installation. De plus, cela vous évitera des litiges avec votre assureur en cas d’incendie.

À part cela, il existe un appareil spécialement recommandé pour les utilisateurs de poêle à bois. Le détecteur de fumée et de monoxyde de carbone est un appareil qui permet de vous signaler en cas de présence de l’un de ces éléments. Le monoxyde de carbone est un gaz inodore difficile à détecter par l’homme. À une quantité élevée, ce gaz représente un danger mortel et peut provoquer une asphyxie en quelques secondes. En cas de doute, il est préférable de vous renseigner auprès de votre fournisseur concernant l’utilisation de votre installation ainsi que les mesures à prendre suivant les valeurs indiquées sur votre appareil. Par ailleurs, vous devez savoir que les bûches fraîchement coupées sont encore humides. Or, cette humidité provoque beaucoup de fumées lors de la combustion. En conséquence, l’utilisation de bûches asséchées de plus de 6 mois est recommandée.

 

 

 

Leave a Reply

avatar
  S'abonner  
Notifier
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...
DMCA.com Protection Status