fbpx

Comprendre le label Flamme Verte pour pouvoir comparer les appareils de chauffage

Dernière mise à jour: 12.10.19

 

 

Lorsque vous achetez un chauffage pour votre maison, vous avez besoin de connaître les performances de celui-ci. L’étiquette flamme verte posée sur le dispositif peut rapidement vous informer sur sa qualité dans ce cas.

 

Comment choisir une marque de qualité ?

Pour vérifier si un appareil vous convient, vous pouvez vérifier si sa taille est adaptée à votre cuisine. Autrement, vérifier si des travaux d’aménagement seront possibles. Ensuite, vous devez déterminer si le produit respecte les normes mises en vigueur. Mais l’étape qui peut souvent être difficile c’est la détermination de la performance de l’appareil.

Les constructeurs indiquent la puissance que peut fournir chacun de leurs appareils selon l’étiquetage aux normes européennes. Cette étiquette est cependant une simple valeur standard qui n’apporte pas assez de certitudes quant à la qualité du produit. Toutefois, le label flamme verte a été créé pour garantir aux consommateurs un produit de qualité, performant, écologique et suivant les normes. Le choix d’un appareil de chauffage doit donc se pencher naturellement vers ceux qui disposent d’une étiquette flamme verte. Celle-ci n’est pas donnée au hasard, il est nécessaire de respecter certains critères pour en bénéficier. Le label existe depuis quelques années et a su s’imposer peu à peu grâce à ses collaborateurs.

 

Le label flamme verte

Le label flamme verte a été créé par les différents acteurs dans le domaine de la construction d’appareils domestiques. Il a été lancé en 2000 avec l’aide de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie). Il est sous le contrôle de la SER (Syndicat des Energies Renouvelables) qui regroupe plusieurs secteurs tels que le bois énergie et les biocarburants. Son objectif est d’améliorer la consommation de bois de chauffage en utilisant des appareils capables de les consumer plus efficacement.

Pour bénéficier du label flamme verte, un appareil doit avoir un niveau de performance conforme aux exigences du label. Celles-ci concernent le rendement de l’appareil, son émission de gaz carbonique (CO) et de particules fines. À ces différents critères peuvent s’en ajouter d’autres, car le label ne cesse d’évoluer pour garantir des produits toujours plus sûrs.

Les performances d’un appareil étiqueté flamme verte sont notées avec des étoiles. À ses débuts, seuls les appareils ayant 4 ou 5 étoiles pouvaient bénéficier de l’étiquette flamme verte. Mais actuellement, les critères de sélection sont devenus plus stricts. Désormais, seuls les appareils ayant 6 ou 7 étoiles peuvent intégrer le label. Et à partir de 2020, seuls ceux qui sont 7 étoiles seront considérés comme performants. Ces appareils labellisés flamme verte ont une performance garantie et sont respectueux de l’environnement.

 

Les notations flamme verte

La performance d’un appareil, selon le label, dépend de son rendement et de ses diverses émissions en gaz. Le rendement est le rapport entre l’énergie consommée par l’appareil et celle qu’il produit en retour. En d’autres termes, pour un chauffage, c’est son aptitude à produire de la chaleur en fonction de la quantité de combustibles consumés. Si un appareil produit un maximum de chauffage avec un minimum de combustibles, alors il est performant. Ce rendement est noté en %. Ainsi, pour pouvoir bénéficier du label flamme verte, il faut avoir un rendement supérieur à 70 %.

L’impact environnemental est aussi pris en considération par le label flamme verte. De ce fait, la quantité de monoxyde de carbone (CO) émise par un appareil est tout aussi importante. Cette émission de gaz est mesurée en % et doit être inférieure à 0,2. Les émissions de particules fines, mesurées en mg/Nm3, doivent quant à elles être très basses. Suite à la mise à jour des critères de performances, la faible émission en oxydes d’azotes (NOx) est elle aussi nécessaire pour qualifier un produit. Cette dernière, mesurée en mg/Nm3, doit être inférieure ou égale à 200.

En combinant tous ces critères, un produit obtient des étoiles permettant de déterminer sa performance. Par exemple, un chauffage à bûche avec un rendement de 75 %, une émission de CO2 de 0,15 %, une émission de particules fines de 50 mg/Nm3 et une émission de NOx inférieure à 200 mg/Nm3 est classé 6 étoiles.

 

 

Les plus du label

Pour avoir plus de précision sur la méthode de calcul de la performance d’un appareil de chauffage, le label met à disposition des consommateurs un guide téléchargeable sur le Net. Il met aussi à disposition des internautes la liste des produits qui ont officiellement intégré le label dans un catalogue. Et pour vous aider à choisir parmi les appareils disposant du label, trouvez ici une sélection des meilleurs produits.

Un produit respectant les divers critères de performances mis en avant par le label doit être approuvé par celui-ci avant d’être intégré. Des tests effectués par un organisme indépendant permettent de vérifier les performances des produits soumis à la labellisation. Sur ce point, le label flamme verte est différent du règlement sur l’étiquetage des produits énergétiques. En effet, celui-ci n’effectue aucun test pour contrôler les performances données par les constructeurs. Un autre aspect qui le différencie de la flamme verte est sa négligence des diverses émissions telles que l’émission de CO2 ou de particules fines. Toujours est-il qu’un produit possédant un étiquetage énergétique européen est au respect des normes. Cette étiquette est semblable à celle des produits électroménagers et est notée par une lettre alphabétique (A, B, C,…).

 

Pourquoi opter pour les produits de ce label ?

Dans votre choix d’un appareil de chauffage, l’étiquette flamme verte présente une information capitale. Non seulement l’appareil sera aux normes, mais en plus il vous permettra d’économiser. Avec un appareil performant, vous dépenserez moins de combustibles. Que ce soit un appareil à bûche, à granulés ou une chaudière domestique, les pollutions atmosphériques dans votre maison ou à l’extérieur seront fortement réduites.

Sur le plan financier, il vous faudra plus ou moins vous investir. En effet, l’installation d’un tel appareil nécessite l’intervention d’un professionnel. Cependant, en choisissant d’installer un système de chauffage labellisé flamme verte, vous pouvez bénéficier du CITE. Le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) est une valeur pouvant être déduite sur l’impôt sur le revenu selon certaines conditions. Elle peut vous être octroyée si vous projetez d’installer un chauffage à hautes performances. Parmi les conditions d’obtention du CITE figure la nécessité de faire appel à un professionnel qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Vous devrez aussi être propriétaire ou locataire d’une habitation datant de plus de 2 ans.

 

 

 

Leave a Reply

avatar
  S'abonner  
Notifier
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...
DMCA.com Protection Status